Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 15:37

Le 21 novembre 1914, au cours d'un dîner le général français Joseph Gallieni, alors gouverneur militaire de Paris, « exprimait son admiration pour l'Allemagne qui, disait-il, nous apprenait la guerre ». Rapporté par Suarez dans « Briand » livre 3 publié en mars 1939, chapitre II.

Il est vrai que lors du début de la guerre de 14, seul l'Empire allemand était prêt pour la guerre. Le plan de guerre allemand était parfait.... sur le papier, mais rien ne se déroula comme les Allemands l'avaient prévu.

Au XIXe siècle les Prussiens avaient vaincu le Danemark au terme d'une guerre-éclair en 1864, puis l'Autriche en 1866 et enfin la France en 1870. Les armées françaises de Napoléon III avaient été vaincues en 3 semaines. Le 2 septembre 1870, à Sedan, Napoléon III avait dû se constituer prisonnier et avait été emmené en Allemagne. Forts de ces souvenirs, le plan allemand prévoyait une guerre-éclair contre la France puis la mobilisation de toutes leurs forces ensuite contre la Russie.
A ce moment là, il faut reconnaître que l'armée allemande était beaucoup plus forte, beaucoup mieux armée et mieux commandée que l'armée fr
ançaise.

*Les Allemands passèrent par la Belgique pour envahir la France. Les Belges firent une résistance héroïque que l'état-major allemand n'avait pas prévu : première erreur ! Entrés en Belgique le 3 août 1914, les Allemands grâce à la résistance belge ne purent pénétrer en France que le 18 août. Ces 2 semaines de répit furent mises à profit pour mobiliser malgré la mésentente qu'il y avait en France entre les généraux autant qu'entre les responsables politiques. En France on n'insiste pas assez sur l'importance du sacrifice des Belges et sur l'influence qu'il eut sur la suite des événements.

*Une conférence internationale s'était tenue à Londres en novembre 1830. Le 4 novembre, cette conférence avait reconnu l'indépendance de la Belgique et garanti sa neutralité. La Grande-Bretagne faisait partie des puissances garantes de la neutralité belge. Les Allemands envahirent la Belgique le 3 août 1914 pour atteindre la France. Dès le 4, et eu égard à la violation de la neutralité belge, la Grande Bretagne déclarait la guerre à l'empire allemand et débarquait des troupes si bien que lors de leur entrée en France le 18 août les Allemands eurent à faire à 2 armées qui se renforcèrent au fur et à mesure des recrutements dans leurs empires coloniaux. Les Allemands n'avaient pas prévu une intervention si rapide des Anglais : seconde erreur, ajoutée au temps perdu en Belgique, leur guerre-éclair eut du plomb dans l'aile dès le départ.

*Les Allemands auraient dû méditer les leçons de l'Histoire. Le 13 janvier 1793, devant la Convention, Danton avait affirmé la nécessité pour la France d'avoir ses frontières naturelles, à savoir, le Rhin au nord et les Alpes à l'est. En conséquence de quoi, les armées révolutionnaires avaient envahi la Belgique. Les Autrichiens l'avaient reprise mais après la bataille de Fleurus (le 26 juin 1794), la France avait annexé ces territoires par décret de la Convention du 1er octobre 1795 et avait créé 9 départements rattachés à la République puis à l'Empire. Voici à titre documentaire ces départements avec entre parenthèses le nom de leur chef-lieu :

département de la Lys (Bruges), de l'Escaut (Gand), des Deux-Nèthes (Anvers), de la Dyle (Bruxelles), de la Meuse inférieure (Maestricht), de l'Ourte (Liège), de Jemmapes (Mons), de Sambre-et-Meuse (Namur) et des Forêts (Luxembourg).
Finalement l'Autriche avait officiellement cédé ces territoires à la France par le traité de Campo-Formio le 18 octobre 1797 et ils furent français un peu plus de 18 années. *Mais pour l'Angleterre c'était inacceptable, surtout la possession du port d'Anvers qu'elle considérait comme contraire à ses intérêts vitaux. Et l'Angleterre fut l'âme des 7 coalitions qui de liguèrent contre la France de 1792 à 1815. De même, un siècle plus tard, l'Angleterre ne pouvait admettre l'annexion de la Belgique par les Al
lemands.

L'Allemagne avait constitué une triple entente avec l'Empire d'Autriche-Hongrie et l'Empire Ottoman, appelés les « Empires centraux » (voir sur mon blog la fiche N°55 « La fin des 4 empires »http://jean.delisle.over-blog.com/article-la-fin-des-4-empires-97643758.html). L'Italie avait rejoint cette alliance en 1882. Mais contrairement à l'attente allemande n'entra pas en guerre en 1914 : troisième erreur. L'Italie négocia secrètement avec la France et la Grande-Bretagne des promesses d'extensions territoriales (principalement Trente, Trieste, l'Istrie et une partie de la Dalmatie) et signa un accord le 26 avril 1915 appelé « pacte de Londres ». A la suite, l'Italie déclara la guerre à l'Autriche et à l'Empire Ottoman. Les empires centraux durent ainsi combattre sur tous les fronts : la Russie sur le front oriental, l'Italie, la Serbie et la Roumanie au sud, la France, l'Angleterre et leurs alliés (Canada, Australie, Portugal...) sur le front occidental, sans compter le Japon dans le Pacifique. L'entrée en guerre des Etats-Unis en avril 1917 acheva de renverser le rapport de force. L'Allemagne fut vaincue mais quel gâchis !

J.D. 28 janvier 2014

P.S. La récapitulation thématique des notes de ce blog se trouve sur la fiche N°76 intitulée : « blog, liste des articles » http://jean.delisle.over-blog.com/article-blog-liste-des-articles-111165313.html

les Allemands vaincus évacuent Bruxelles et retour des souverains dans leur capitale, photos "Le Miroir" du 8 décembre 1918les Allemands vaincus évacuent Bruxelles et retour des souverains dans leur capitale, photos "Le Miroir" du 8 décembre 1918

les Allemands vaincus évacuent Bruxelles et retour des souverains dans leur capitale, photos "Le Miroir" du 8 décembre 1918

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Liens