Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 14:22

Rue du Cirque, quel beau nom comme symbole de la situation actuelle de la France !

Ce n'est pas de la faute à Voltaire, ce n'est pas de la faute à Rousseau.....

C'est de la faute à.... Nafissatou Diallo !

D'après les images qui ont circulé dans les infos télé, elle est moche comme un pou ! Ce n'est bien sûr pas de sa faute, mais c'est un constat. Si DSK avait « sauté » sur une Brigitte Bardot, une Marilyn Monroe ou une Sophia Loren quand elles étaient jeunes, on aurait pu lui trouver des excuses , mais compromettre ses chances élyséennes et une bonne gestion de la France pour une mocheté, quelle connerie !

Pendant ce temps là, la France s'enfonce. Voici 2 chiffres qui résument beaucoup de choses : Déficit commercial de la balance des paiements pour la France en 2011 (derniers chiffres disponibles pour cette statistique) : 69,6 milliards d'euros ; excédent commercial allemand sur la même période : 158,1 milliards d'euros !

A propos du « pacte de compétitivité » j'ai entendu Montebourg dire qu'il fallait que les entreprises s'engagent à créer 2 millions d'emplois en échange de la baisse des charges. Pauvre Montebourg, il est vraiment à côté de ses pompes. Les entreprises ne peuvent embaucher que si leur carnet de commandes se remplit et pour cela il faut qu'elles redeviennent compétitives ce qui est le cas dans de rares secteurs , mais ne l'est pas dans beaucoup d'autres. Et on n'en prend pas le chemin. Le matraquage fiscal de 2014, que beaucoup de contribuables ne vont comprendre qu'à l'automne, va forcément avoir un impact sur la consommation et par conséquent sur l'économie.

Il y avait hier (26 janvier 2014) une manif à Paris intitulée « jour de colère » qui a réuni selon la police 17.000 manifestants très hétéroclites, mais avec comme thème principal : « Hollande dégage ». Il y avait même une grande banderole : « La Savoie contre l'équitaxe » (entre parenthèses, pour eux qui ne le savent pas, la TVA sur les activités équestres est passée à 20% en France métropolitaine mais est à 2,1% en Corse et dans les départements d'outre-mer soit presque 10 fois moins).

Cette manif n'avait été lancée par aucun parti ni aucun syndicat. Cela me paraît un phénomène important. Depuis 2 ans, toutes les grandes manifs : la manif pour tous (contre le mariage homo), les bonnets rouges bretons, les cavaliers contre l'équitaxe, les pigeons etc se forment spontanément sans la caution des partis et syndicats. Cela veut dire que les rouages traditionnels ne jouent plus leur rôle, n'animent plus, n'encadrent plus, ne représentent plus ni l'opinion ni ses mécontentements. Au XIXe siècle le journal la Lanterne titrait : « La France compte x millions de sujets sans compter les sujets de mécontentements » !

Voilà un slogan qui est encore d'actualité. Les « jours de colère » ont de l'avenir !

En ce moment sur internet circulent toutes les caricatures publiées par la presse étrangère représentant Hollande, son casque son scooter (italien) et sa Julie, des séries de photos de la Julie complètement à poil, l'article 68 de la Constitution sur les conditions de destitution d'un Président de la République, des pétitions demandant cette destitution etc.

Avant les élections (municipales et européennes), Hollande s'est rendu au Vatican, espérant peut-être amadouer l'électorat catholique. Voici un extrait du compte-rendu de ce voyage paru dans le journal en ligne du Point de ce jour (27 janvier 2014) sous la plume de Gabriel Matzneff :

« Le saint-père est une figure vénérable devant laquelle un homme sensible, croyant ou athée, éprouve une émotion, un respect déférent. Aussi, la façon mesquine, nulle, dont notre pingouin l'a abordé, le visage fermé, sans la moindre inclination de la tête, lui a serré la main comme il serre celle du sous-préfet quand il se rend en Corrèze, était en vérité misérable. Je ne suis pas catholique, mais je suis français et en cet instant, dans la mesure où le président de la République me représentait, j'ai eu honte.

Cependant, le pire était à venir. Dans la bibliothèque où le pape François et le président de la République française ont eu leur entretien, les caméras de la Rai Uno étaient placées sur le côté. C'est donc de profil que j'ai vu le souverain pontife et François Hollande prendre place de l'un et l'autre côté d'un bureau. Eh bien (je vous jure sur le sang du Christ que j'ai vu, de mes yeux vu), le pitoyable Hollande n'a pas attendu que le saint père fût assis pour s'asseoir à son tour ; il s'est assis avant le pape !

Une semblable muflerie, une telle méconnaissance des usages, un pareil mépris de la plus élémentaire civilité éclairent d'une bien cruelle lumière celui qui, à Paris, occupe la place qui naguère fut celle du général de Gaulle et de François Mitterrand. En se comportant de la sorte. Hollande n'a rien à craindre des partis d'opposition, car il est à lui-même son pire ennemi. Il a le cœur froid, ce pingouin, il n'a pas l'air d'aimer son prochain, chante Carla Bruni. Oui, c'est cela, un mufle froid. Quelle tristesse ! »

J.D. 27 janvier 2014

P.S. La récapitulation thématique des notes de ce blog se trouve sur la fiche N°76 intitulée : « blog, liste des articles »

Ajout du 31 janvier 2014 : L'hebdomadaire Le Point daté du jeudi 30 janvier 2014 consacre un article page 34 à la rue du Cirque . On y apprend que le président de la seconde République française (le futur Napoléon III) effectuait déjà des visites nocturnes rue du Cirque pour y retrouver sa maîtresse de l'époque nommée Harriet Howard. Cette Harriet, une riche anglaise, avait financé avec la comtesse belge Fanny Le Hon (maîtresse de Charles de Morny, demi-frère de Napoléon III) la coup d'état du 2 décembre 1851 qui amena le second empire.

Devenu empereur, Napoléon III abandonna Harriet Howard , il l'indemnisa des fonds qu'elle avait mis dans la préparation du coup d'état et déclara : « Je la quitte, je m'acquitte, nous sommes quittes ». Un peu facile ! Mais cela peut justifier que le récent visiteur nocturne de la rue du Cirque soit surnommé : « le troisième en pire » !

statue aux 2 visages parc de la villa Garzoni à Collodi (Toscane) et Pinocchio-menteur à Collodi, photos J.D. 29.5.2009

statue aux 2 visages parc de la villa Garzoni à Collodi (Toscane) et Pinocchio-menteur à Collodi, photos J.D. 29.5.2009

Partager cet article

Repost 0
jean.delisle.over-blog.com - dans économie politique France
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Liens