Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 16:28

Marguerite d'Autriche naquit à Bruxelles le 10 janvier 1480 et décéda (de la gangrène) à Malines (province d'Anvers) le 1er décembre 1530. Elle est la fille de Marie de Bourgogne et de Maximilien 1er et la petite fille de Charles-le-Téméraire.

Marie de Bourgogne : née à Bruxelles le 13 février 1457 et décédée à Bruges le 27 mars 1482. Elle fut la fille d'Isabelle de Bourbon et de Charles-le-Téméraire duc de Bourgogne, dont elle fut l'unique héritière..

Maximilien 1er de Habsbourg: (1459/1519) fut empereur du Saint empire romain germanique du 4 février 1508 à sa mort le 12 janvier 1519, et Archiduc d'Autriche. Il épousa Marie de Bourgogne le 21 avril 1477 dont il eut 2 enfants :

*Philippe le Beau décédé en 1506 et père du futur Charles Quint

*et Marguerite d'Autriche

Charles-le-Téméraire : (1433/1477) duc de Bourgogne. Dans les limites actuelles des Etats, le domaine de Charles-le-Téméraire comprenait : la Hollande, la Belgique, le Luxembourg, le nord de la France, la Bourgogne et la Franche-Comté. Cela correspond à une bonne partie de l'ancienne Lotharingie.

A partir de 1465, Charles-le-Téméraire fut d'abord en guerre contre Louis XI (roi de France depuis 1461). Puis il fit la guerre aux Suisses et subit 2 cuisantes défaites à Grandson (dans le canton de Vaud) le 2 mars 1476, puis à Morat (dans le canton de Fribourg) le 22 juin 1476. Il se retourna ensuite contre le duc René de Lorraine. Mais ce fut sa dernière guerre. Il mourut le 5 janvier 1477 au sud de Nancy.

Ce fut sa fille Marie de Bourgogne qui hérita de ses domaines, mais comme 3 mois après la mort du Téméraire, elle se mariait avec Maximilien de Habsbourg, ce qui signifie que tous les domaines passaient sous le contrôle du Saint Empire romain germanique ce qui n'interrompit pas, au contraire, la rivalité avec le royaume de France.

Cela se termina (provisoirement) par le traité d'Arras du 23 décembre 1482 . Selon ce traité, Marguerite d'Autriche, qui n'avait pas encore 3 ans, fut fiancée avec le fils de Louis XI (le futur Charles VIII) roi de France. Elle fut élevée à la Cour de France (à Amboise). Elle apportait en dot : la Flandre, l'Artois, la Franche-Comté, le Charolais et Château-Chinon.

Louis XI mourut le 30 août 1483, Charles VIII lui succéda et en 1491 il épousa Anne de Bretagne le 6 décembre 1491, grillant la politesse à Maximilien d'Autriche qui avait déjà épousé (en secondes noces) Anne de Bretagne (mariage par procuration).

Ainsi, après avoir répudié la fille, il piqua la seconde épouse du père, ce qui n'était pas fait pour arranger les affaires entre France et Saint Empire.

Le mariage avec Anne de Bretagne, permit à la France de récupérer la Bretagne. Un nouveau traité fut conclu le 23 mai 1493 avec la Bourgogne (le traité de Senlis) par lequel la France restituait la dot de Marguerite.

Marguerite d'Autriche : Répudiée de la Cour de France le 25 novembre 1491 (Marguerite avait 11 ans), elle retourna aux Pays-Bas et elle épousa Jean d'Aragon (infant d'Espagne) au printemps 1497. Ce premier mari décéda 6 mois plus tard (le 4 octobre 1497). Marguerite resta encore 2 années en Espagne puis revint à Bruxelles en 1500. Elle se remaria le 28 novembre 1501 avec le duc de Savoie Philibert II dit Philibert le Beau. Ce Philibert était le frère de Louise de Savoie qui fut la mère de François 1er roi de France. Ainsi Marguerite fut la tante de François 1er par son mari et la tante de Charles Quint par son frère Philippe le Beau.

Le mariage de Marguerite et de Philibert semble avoir très heureux mais fut de courte durée. Philibert né au château de Pont d'Ain le 10 avril 1480 devint duc de Savoie après le décès de son père Philippe II Sans Terre le 7 novembre 1497. Il mourut le 10 septembre 1504 au château de Pont d'Ain après un accident de chasse. Ils furent donc mariés moins de 3 années. Inconsolable, Marguerite fit construire pour son mari l'église de Brou à Bourg-en-Bresse. Voir sur mon blog l'article N° 66 (histoire de la Maison de Savoiehttp://jean.delisle.over-blog.com/article-histoire-de-la-maison-de-savoie-59295182.html) et 56 (idées de voyages liés à la Maison de Savoiehttp://jean.delisle.over-blog.com/article-savoie-et-maison-de-savoie-99226231.html).
La Bresse avait été intégrée au domaine de la Savoie suite au mariage du comte de Savoie Amédée V dit le Grand avec Sibylle de Bâgé le 5 juillet 1272. Elle fut rattachée à la France après le traité de Lyon le 17 janvier 1601. La Bresse fut donc « savoyarde » un pe
u plus de 3 siècles.

L'élection des Empereurs germaniques : Au temps où vivait Marguerite d'Autriche, la fonction d'empereur germanique était « élective ». L'empereur était élu par un collège de 7 « princes-électeurs ». Ces 7 princes-électeurs étaient :

les archevêques de Cologne, Mayence et Trèves,

le roi de Bohème,

le comte palatin du Rhin,

le Margrave de Brandebourg

le Duc de Saxe

cela avait été promulgué par l'empereur Charles IV à Metz en 1356, promulgation connue sous le nom de « Bulle dOr ».

A la mort de Maximilien le 12 janvier 1519, il y eu des candidats à l'élection dont les principaux furent Henri VIII roi d'Angleterre (le « gentil » roi qui eut 6 épouses dont 2 furent décapitées à la hache : Anne Boleyn le 19 mai 1536 et Catherine Howard le 13 février 1542), François 1er roi de France et Charles (roi des Espagnes, roi de Naples et de Sicile, roi de Jérusalem depuis mars 1516, sans compter tous les autres titres (duc de Bourgogne etc).

Les princes-électeurs vendaient leur voix au plus offrant. Pour être élu il fallait donc rassembler une fortune plus importante que les concurrents.

Marguerite d'Autriche prit le parti de Charles (probablement en souvenir de sa répudiation de France et aussi parce que son père l'avait nommée « Régente des Pays-Bas » en mars 1507) et utilisa toutes ses relations pour lui trouver des financements. Et ce fut donc ce Charles, qui ayant eu le moyen de « graisser la patte » des électeurs plus que les autres, devint empereur, du Saint Empire romain germanique, sous le nom de Charles Quint.

Après l'élection de Charles, Marguerite resta régente des Pays-Bas et eut une importante influence sur les événements politiques de son temps.

Elle fut par exemple négociatrice avec Louise de Savoie (sa belle-sœur) du traité de Cambrai signé le 3 août 1529 qui mettait fin (provisoirement) à la guerre entre Charles Quint et François 1er. Ce traité fut surnommé « la paix des dames »

Elle fut également mécène et encouragea beaucoup les arts, spécialement à l'occasion de la construction de l'église de Brou que ce soient les sculpteurs (comme Conrad Meyt), les tapissiers, les imprimeurs et les relieurs ou les peintres (comme Bernard Van Orley).

A sa mort il semble y avoir eu un consensus en Europe pour la reconnaître comme une des principales personnalités politiques de son époque.

J.D. 28 mars 2014, dernière mise à jour le 22 août 2014

La récapitulation thématique des notes de ce blog se trouve sur la fiche N°76 intitulée : « blog, liste des articles »http://jean.delisle.over-blog.com/article-blog-liste-des-articles-111165313.html

En septembre 2014, l'abbaye royale de Brou à Bourg-en-Bresse a été élue « monument préféré des Français » dans le cadre d'un concours organisé par Antenne 2. Bravo Marguerite d'Autriche duchesse de Savoie.

Marguerite d'Autriche par B. Van Orley, musée de Brou, Bourg-en-Bresse

Marguerite d'Autriche par B. Van Orley, musée de Brou, Bourg-en-Bresse

tombeau de Marguerite à Brou, Bourg-en-Bresse, photo J.D. 23 mars 2014

tombeau de Marguerite à Brou, Bourg-en-Bresse, photo J.D. 23 mars 2014

Sculptures à Brou (La Poste 1976)

Sculptures à Brou (La Poste 1976)

René II duc de Lorraine, vainqueur du Téméraire en janvier 1477, au musée lorrain de Nancy, photo J.D. 29 mai 2015

René II duc de Lorraine, vainqueur du Téméraire en janvier 1477, au musée lorrain de Nancy, photo J.D. 29 mai 2015

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Delisle Jean 26/06/2014 07:46

merci pour l'info. je réside en Savoie mais ma fille aînée réside à Chavannes-sur-Suran c'est proche de Bourg en Bresse. je vais lui faire passer l'info qu'elle puisse me prendre votre livre à l'occasion d'un passage à Bourg. Cordialement
jean.delisle.over-blog.com

CALLIS-SABOT Isabelle 24/06/2014 13:45

Bonjour,
Je suis l'auteur du roman "Marguerite et Philibert".
http://www.isabelle-callis-sabot.net/archives/2014/06/19/30105879.html
Ce livre a été validé par les Monuments Historiques, il est en vente à la librairie du monastère de Brou.
http://www.isabelle-callis-sabot.net/archives/2014/06/19/30103429.html
Cordialement
Isabelle CALLIS-SABOT

Présentation

Recherche

Liens