Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 16:11

La Pologne possède une longue histoire, mais coincée entre l'Empire russe et le Saint Empire romain germanique, le pays fut à plusieurs reprises amputé ou carrément démembré. La dernière disparition de la Pologne (au moment du traité de Versailles) datait du 3 janvier 1795. Le pays fut alors partagé entre la Russie (encore sous le règne de Catherine II, dite la Grande Catherine) , la Prusse et l'Autriche. Il connut une éphémère résurrection avec la création du "Duché de Varsovie" en 1807 mais qui disparut avec Napoléon.

Après la première guerre mondiale, les traités redonnèrent vie à la Pologne, mais avec un flou artistique concernant les frontières tant à l'est qu'à l'ouest et cela entraîna des conflits.

Avec la Russie (l'appellation d'Union soviétique n'apparaît qu'en décembre 1922):

Les communistes s'étaient emparés du pouvoir à l'occasion de « la révolution d'octobre » (en novembre 1917, mais c'était encore en octobre sous l'ancien calendrier tsariste). En février 1919, les troupes du nouveau régime communiste pénétrèrent en Pologne. Devant les mouvements insurrectionnels qui se produisaient en Allemagne, Lénine espérait s'emparer de la Pologne pour faire le lien avec l'Allemagne et y imposer un régime communiste.

Les Alliés aidèrent la Pologne en envoyant des armes (malgré l'opposition des dockers communistes surtout en Angleterre) mais aussi des contingents militaires surtout la France, mais aussi la Hongrie, l'Ukraine... . Parmi ces militaires français qui aidèrent les Polonais à vaincre l'armée rouge, signalons un capitaine nommé.... Charles De Gaulle qui revint décoré de l'ordre de « Virtuti Militari ».

Parmi les commandants russes, un nommé ….Joseph Staline qui se souviendra en 1939 des défaites russes notamment lors de la bataille de Varsovie du 13 au 25 août 1920.

La guerre russo-polonaise se termina par le traité de Riga le 18 mars 1821, à l'avantage des Polonais. Un mois plus tôt (le 21 février 1921), la France avait signé un traité d'alliance avec la Pologne.

Avec l'Allemagne :

Le traité de Versailles avait restitué son existence et sa souveraineté à la Pologne, mais les négociateurs avaient été embarrassés par la délimitation de la frontière entre Allemagne et Pologne spécialement en ce qui concerne la Silésie. Cette région riche en ressources (spécialement la "Haute-Silésie"), surtout en charbon, est à cheval sur la Pologne, l'Allemagne et la République tchèque. Au moment du traité de Versailles, elle était peuplée d'habitants parlant allemand et d'autres parlant polonais. La Silésie avait appartenu à la Pologne, puis au royaume de Bohème à partir de 1335, à l'Autriche en 1526 puis à la Prusse en 1763. Le traité décida d'une consultation des populations, sous le contrôle d'une commission interalliée (Français, Italiens, Anglais) présidée par le général français Le Rond.

Celle-ci eut lieu le 20 mars 1921. L'Allemagne eut la majorité dans 94 communes, la Pologne dans 462. La Pologne revendiqua la Silésie. Mais c'est dans les villes que l'Allemagne l'avait emporté et en nombre de voix il y eut 491.406 voix pour la Pologne (40,7%) et 716.406 pour l'Allemagne (59,3%). L'Allemagne revendiqua donc aussi la Silésie, arguant en outre qu'elle en avait besoin pour faire face aux réparations.

Pour arranger les choses, l'Angleterre soutenait le point de vue allemand et la France la Pologne !

Quant à partager la Silésie entre les 2 pays, c'était très compliqué, car, paradoxalement, les habitants de langue allemande se trouvaient du côté polonais et vice-versa.

En France, Aristide Briand était redevenu président du Conseil (le 16 janvier 1921), il préconisa de s'en remettre à la nouvelle Société des Nations. Celle-ci commença par demander un rapport d'experts (classique!). Enfin en août 1921, la S.D.N. décida d'attribuer la Silésie à la Pologne. Mais bien sûr à la grande fureur des Allemands.

Dès le 24 mars 1921 (4 jours après le vote de la population) des membres de la commission interalliée présents en Silésie étaient assassinés et le désordre s'installait dans le pays. Les Alliés envoyèrent des troupes. 13.000 soldats français commandés par le général Le Rond arrivèrent en Silésie. Le 9 juin, une patrouille française était attaquée par des Allemands et eut 3 blessés. Le 5 juillet un commandant français (Montalègre) était assassiné et 2 sous-officiers blessés. La situation en Silésie ressemblait à celle que connaît aujourd'hui l'Ukraine, sauf que l'Allemagne ayant été vaincue et désarmée, les partisans de l'Allemagne ne pouvaient espérer le soutien que peuvent recevoir de la Russie, les Russes de l'Ukraine.

Les conséquences :

La présence « d'Allemands » dans un territoire attribué à la Pologne servit de prétexte à Hitler pour envahir la Pologne (le 1er septembre 1939) avec la complicité de Staline (voir par exemple « Le pacte des assassins » de Max Gallo chez Fayard février 2008). Car au moment de l'invasion de la Pologne Hitler et Staline s'entendaient encore comme larrons en foire. Le 23 août 1939, ils s'étaient partagés l'Europe et par un nouveau pacte du 29 septembre 1939, ils se partagèrent la Pologne.

Ce ne fut pas Staline qui rompit l'alliance avec l'Allemagne nazie ! Mais beaucoup semblent l'avoir oublié.

J.D. 8 mai 2014

Paroles en polonaisTraduction française

Jeszcze Polska nie zginęła,
Kiedy my żyjemy.
Co nam obca przemoc wzięła,
Szablą odbierzemy.

Refren x2 :
Marsz, marsz, Dąbrowski,
Z ziemi włoskiej do Polski:
Za twoim przewodem,
Złączym się z narodem.

Przejdziem Wisłę, przejdziem Wartę,
Będziem Polakami.
Dał nam przykład Bonaparte,
Jak zwyciężać mamy.

Refren x2

Jak Czarniecki do Poznania
Po szwedzkim zaborze,
Dla Ojczyzny ratowania,
Wrócił się przez morze.

Refren x2

Już tam ojciec do swej Basi
mówi zapłakany:
« Słuchaj jeno, pono Nasi
Biją w tarabany ».

Refren x2

La Pologne n'a pas encore disparu,
Tant que nous vivons.
Ce que l'étranger nous a pris de force,
Nous le reprendrons par le sabre.

Refrain x2 :
Marche, marche Dombrowski,
De la terre italienne vers la Pologne ;
Sous ta direction,
Nous nous unirons avec la nation.

Nous passerons la Vistule, nous passerons la Warta,
Nous serons Polonais.
Bonaparte nous a donné l'exemple,
Comment nous devons vaincre.

Refrain x2

Comme Czarniecki vers Poznań
Après l'invasion suédoise,
Pour sauver la Patrie,
Revint par la mer.

Refrain x2

Déjà, le père à sa Basia
Dit tout en pleurs :
« Écoute ! Il semble que les Nôtres
Battent le tambour. »

Refrain

affiche de propagande allemande en Silésie en 1921 : "le loup polonais menace ta patrie"

affiche de propagande allemande en Silésie en 1921 : "le loup polonais menace ta patrie"

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Liens