Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2014 7 02 /11 /novembre /2014 09:17

Le 31 octobre 2014, sur le journal Facebook d'une correspondante italienne était publiée cette pensée :

« In questo momento

di sacrifici, tutti

devono fare delle rinunce.

Il Governo, per esempio

rinuncia ai sacrifici »

traduction : En ce moment de sacrifices, tout le monde doit accepter des renoncements. Le Gouvernement par exemple renonce aux sacrifices

La veille, exactement la veille, c'est-à-dire le 30 octobre 2014, le journal en ligne du Point publiait un article intitulé : « Les rémunérations des conseillers ministériels explosent ».

Mais c'est en France que cela a été révélé, par René Dosière député de l'Aisne depuis 1988, d'abord socialiste puis apparenté socialiste depuis 2007. Spécialiste des questions budgétaires, René Dosière révélait en effet qu'entre 2013 et 2014, les rémunérations des conseillers ministériels (français, pas italiens) avaient augmenté de7,1% et leurs primes de 4,3% soit en moyenne + 6,5% !

En lisant la pensée ci-dessus, en italien, difficile de ne pas faire le rapprochement avec la situation française surtout après la publication, la veille, d'un article sur le même sujet. Quelle coïncidence !

Au lendemain de la première guerre mondiale, les médias avaient qualifié la France et l'Italie de « sœurs latines ».

Je ne vais pas refaire, dans cette note, l'histoire des relations entre la France et l'Italie depuis l'arrivée des Romains. Sur mon blog, l'histoire romaine ainsi que l'histoire de l'Italie sont concernées par une quarantaine de notes ; voir la récapitulation thématique, fiche N°76 http://jean.delisle.over-blog.com/article-blog-liste-des-articles-111165313.html

En complément, ceux qui veulent aller plus loin dans les rapprochements France/Italie peuvent consulter sur Internet les paroles de l'hymne national italien (Fratelli d'Italia). Des esprits chagrins accusent régulièrement notre Marseillaise d'être belliqueuse … mais voir l'hymne de notre sœur latine ! (on peut aussi consulter l'hymne grec!).

J'ai le souvenir qu'au moment des affaires de c.. de Berlusconi, les médias français s'en donnaient à cœur joie. J'ai retrouvé un texte de la presse italienne de 2003 :

« L'opinion qui prévaut ici (en Italie) c'est que quant aux leçons, plus généralement, la France est maintenant très mal placée pour en donner » !

Que dire après les affaires DSK (pas Dodo Sexe Klub de « Dodo la Saumure », mais Dominique Strauss-Kahn), et la rue du Cirque où Hollande se rendait sur un scooter....italien !

Décidément France et Italie sont vraiment des sœurs latines

J.D. 2 novembre 2014

Fratelli D'Italia (Hymne National Italien) (Frères D'Italie)

Fratelli d'Italia
Frères d'Italie,
L'Italia s'è desta,
L'Italie s'est réveillée,
Dell'elmo di Scipio
Dans le casque de Scipion (1)
S'è cinta la testa.
Elle s'est fermé la tête.
Dov'è la Vittoria ?
Où est la victoire ?
Le porga la chioma,
Elle porte une crinière,
Ché schiava di Roma
Esclave de Rome
Iddio la creò.
Les dieux la créèrent.
Stringiamci a coorte
Rassemblons-nous en cohorte (2)
Siam pronti alla morte
Nous sommes prêts à mourir
L'Italia chiamò.
L'Italie nous appelle.

Noi siamo da secoli
Nous sommes depuis des siècles
Calpesti, derisi,
Piétinés, méprisés,
Perché non siam popolo,
Parce que nous ne sommes pas un peuple,
Perché siam divisi.
Parce que nous sommes divisés. (3)
Raccolgaci un'unica
Rallions-nous en un seul
Bandiera, una speme :
Drapeau, une espérance :
Di fonderci insieme
De fusionner tous ensemble
Già l'ora suonò.
Déjà l'heure sonne.
Stringiamci a coorte
Rassemblons-nous en cohorte
Siam pronti alla morte
Nous sommes prêts à mourir
L'Italia chiamò.
L'Italie nous appelle.

Uniamoci, amiamoci,
Unissons-nous, aimons-nous,
L'unione e l'amore
L'union et l'amour
Rivelano ai Popoli
Révèlent aux peuples
Le vie del Signore ;
Les voies du Seigneur ;
Giuriamo far libero
Nous jurons de rendre libre
Il suolo natìo :
Notre sol natal :
Uniti per Dio
Unis par Dieu
Chi vincer ci può ?
Qui pourrait nous vaincre ?
Stringiamci a coorte
Rassemblons-nous en cohorte
Siam pronti alla morte
Nous sommes prêts à mourir
L'Italia chiamò.
L'Italie nous appelle.

Dall'Alpi a Sicilia
Des Alpes à la Sicile
Dovunque è Legnano,
Où que soit Legnano, (4)
Ogn'uom di Ferruccio
Chaque homme de Ferrucci (5)
Ha il core, ha la mano,
A le coeur, a la main,
I bimbi d'Italia
Les enfants d'Italie
Si chiaman Balilla,
S'appellent Balilla (6)
Il suon d'ogni squilla
Le son de toutes les cloches
I Vespri suonò.
Les vêpres sonnent (7)
Stringiamci a coorte
Rassemblons-nous en cohorte
Siam pronti alla morte
Nous sommes prêts à mourir
L'Italia chiamò.
L'Italie nous appelle.

Son giunchi che piegano
Se sont des jonques qui plient
Le spade vendute :
Les épées vendues : (8)
Già l'Aquila d'Austria
Déjà l'Aigle d'Autriche
Le penne ha perdute.
A perdu ses plumes.
Il sangue d'Italia,
Le sang d'Italie,
Il sangue Polacco,
Le sang polonais, (9)
Bevé, col cosacco,
Il a bu, avec le cosaque, (10)
Ma il cor le bruciò.
Mais son coeur lui brûle. (11)
Stringiamci a coorte
Rassemblons-nous en cohorte
Siam pronti alla morte
Nous sommes prêts à mourir
L'Italia chiamò.
L'Italie nous appelle.

(1) Scipion l'Africain : général romain, vainqueur de Zama sur les Carthaginois en 202

(2) cohorte : unité formant le dixième d'une base romaine

(3) en 1848 l'Italie était encore divisée en sept états

(4) Legnano : ville de Lombardie où les Milanais vaincurent Barberousse en 1176

(5) Francesco Ferrucci : capitaine, symbole de Florence en 1530 assiégé par Charles V

(6) Giovanni Battista Perasso dit Balilla : jeune gênois, symbole de la révolte populaire contre la cohalition austro-piémontaise, Gênes, occupé depuis plusieurs mois, fût finalement liberé le 10 Décembre 1746 après cinq jours de lutte

(7) Vêpres siciliennes : massacre des Français de Charles Ier d'Anjou, qui débuta le lundi de Pâques 30 Mars 1282, à l'heure où l'on sonnait les vêpres, la révolte qui fit des milliers de victimes aboutit au couronnement du roi d'Aragon comme roi de Sicile

(8) Epées vendues : troupes mercenaires

(9) la Pologne fût rayée de la carte suite à diverses attaques par les Autrichiens et les Russes au cours du XIXème siècle

(10) cosaque : russe

(11) Il est à noter que ce couplet fût censuré par le gouvernement piémontais alors dominé par l'Autriche

Il est à noter, par ailleurs, que ce texte écrit par Goffredo Mameli et mis en musique par Michele Novaro, est, depuis le 12 Octobre 1946, l'hymne national de la République italienne

le roi Victor-Emmanuel III récompense des soldats français qui le 31 décembre 1917 ont repris aux Autrichiens le Mont Tomba (situé sur la rive droite du Piave à une trentaine de kms au nord-ouest de Trevise

le roi Victor-Emmanuel III récompense des soldats français qui le 31 décembre 1917 ont repris aux Autrichiens le Mont Tomba (situé sur la rive droite du Piave à une trentaine de kms au nord-ouest de Trevise

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Liens