Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2014 1 22 /12 /décembre /2014 17:08

I La Libye italienne :

En octobre 1911, l'Italie qui cherchait à se constituer un empire colonial, avait envahi la Libye, suite à une déclaration de guerre contre l'empire ottoman le 29 septembre 1911. Le 5 novembre 1911, un décret royal (de Victor-Emmanuel III) annexait officiellement la Cyrénaïque et la Tripolitaine (toute la partie nord c'est-à-dire la zone côtière de la Libye) à l'Italie. Le 17 décembre 1912 par le traité d'Ouchy (ou de Lausanne) l'empire ottoman cédait ces régions à l'Italie.

Cependant les populations locales islamisées depuis le début du huitième siècle organisèrent la résistance contre l'occupant chrétien, sous la direction d'Omar al Mokhtar. Les Italiens firent de la répression et Omar al Mokhtar capturé le 11 septembre 1931 fut pendu dès le 16 septembre.

En 1934, le maréchal Italo Balbo fut nommé gouverneur général de la Libye. Sous sa direction, l'Italie fit d'importants investissements d'infrastructures en Libye (400 kms de voies ferrées, 4.000 kms de routes, des hôpitaux, écoles etc) et favorisa l'implantation de colons italiens. En même temps des fouilles firent réapparaître des sites romains (Leptis Magna, Sabratha...).

Après le début de la seconde guerre mondiale et l'entrée en guerre de l'Italie, Mussolini ordonna en septembre 1940, une offensive en direction de l'Egypte occupée par les Anglais. Les Anglais contre-attaquèrent et envahirent la Libye. Le 12 janvier 1941, ils avaient pris le port de Tobrouk (port en eaux profondes situé en Libye presque à la frontière avec l'Egypte et permettant le débarquement de troupes), le 5 février 1941 ils occupaient Benghazi.

Italo Balbo pour sa part était décédé le 28 juin 1940 ; son avion ayant été abattu, semble-t-il, par erreur, par la DCA italienne.

II L'intervention allemande :

Pour venir en aide à son allié Mussolini, Hitler envoya un corps expéditionnaire en Libye : l'Afrikakorps (Deutsches Afrikakorps), formé dès février 1941, sous la conduite du Général Erwin Rommel. Ce corps comprenait 45.000 soldats et 250 chars.

Rommel lui-même débarqua à Tripoli le 12 février 1941 où il fut accueilli par le général italien Italo Gariboldi (à ne pas confondre avec Garibaldi). L'ensemble du corps expéditionnaire allemand débarqua jusqu'à fin mai. Sans attendre que ses effectifs soient complets, Rommel lança une offensive en direction de l'Est avec comme objectif de s'emparer du canal de Suez.

En 3 semaines, il avait repris 800 kms de territoire aux Britanniques, s'emparant de Bengazi le 5 avril 1941, de Derna le 7 avril de Bardia le 9 avril et commençant le siège de Tobrouk dès le 11 avril 1941. Mais là, la résistance fut forte, il faut dire :

*que les Britanniques considéraient la possession du canal de Suez comme primordial et qu'ils mirent le paquet pour empêcher Rommel de s'en emparer.

*que la flotte britannique en Méditerranée était plus puissante que les flottes allemande et italienne et que les Anglais reçurent beaucoup plus de renforts que les Allemands

*parallèlement les Anglais et les Italiens se combattaient en Somalie et en Abyssinie, la victoire anglaise sur ces deux fronts leur permit de rapatrier des troupes.

*A Tobrouk même, pour défendre le port-forteresse il y avait les Anglais bien sûr mais aussi des Australiens, des Néo-Zélandais, des Polonais, des Tchèques et des Français des forces françaises libres.

Finalement Rommel parvint à s'emparer de Tobrouk le 21 juin 1942. Dès le lendemain Hitler le nommait Maréchal.

Rommel franchit alors la frontière égyptienne.

Devant l'avancée et les victoires de Rommel, les Allemands et les Italiens durent y croire. Ils firent fabriquer des médailles célébrant cette victoire. Une de ces médailles fut retrouvée en 1943 en Tunisie au Cap Bon. Elle m'a été communiquée par un voisin né en Tunisie en 1927 et qui s'y trouvait au moment de la guerre. J'en joins la représentation en annexe. (En septembre 1914, Guillaume II avait déjà fait fabriquer des médailles pour célébrer l'entrée de l'armée allemande dans Paris. Il est vrai que la percée allemande n'était plus qu'à une trentaine de kms de Paris)

Dans son ambition de s'emparer du canal de Suez, les Allemands furent arrêtés à El Alamein , ville située à 106 kms à l'ouest d'Alexandrie. Il y eut en fait 2 batailles d'El Alamein , la première, sans vainqueurs ni vaincus du 1er au 27 juillet 1942 et la seconde du 23 octobre au 3 novembre 1942 où les Allemands furent vaincus par les Anglais nouvellement commandés par Montgomery et durent battre en retraite. Ce fut la première grande défaite de l'Allemagne nazie. La seconde devait suivre peu après puisque la capitulation de Stalingrad est du 31 janvier 1943 soit 3 mois plus tard. C'était le commencement de la fin.

Rommel fit replier son armée vers la Tunisie où elle fut prise entre deux feux : celui les Anglais qui partis de l'Egypte les poursuivaient et celui des Américains qui avaient débarqué en Afrique du Nord à partir du 8 novembre 1942 sous la conduite d'Eisenhower.

Rommel avait regagné Berlin pour demander le rapatriement de ses troupes vers l'Italie mais cela ne se fit pas. Et les troupes durent capituler le 12 mai 1943 et furent embarquées, du Cap Bon, à partir du 16 mai vers les Etats-Unis et le Canada comme prisonniers de guerre.

Rommel était très apprécié de ses soldats. Il avait été surnommé « le renard du désert ». Il fut utilisé par la propagande nazie. Chargé du front de l'ouest, mais de plus en plus critique vis-à-vis d'Hitler, il reçut l'ordre de se suicider, ce qui fut fait le 14 octobre 1944. La propagande nazie présenta sa mort comme un accident et des funérailles nationales furent organisées.

III la position des Arabes :

Certains se joignirent aux Alliés, mais la majorité fut favorable aux puissances de l'Axe (Rome/Berlin), pour les raisons suivantes :

*Les Arabes espéraient qu'une victoire de l'Allemagne les délivrerait de leurs colonisateurs ou occupants

*parce que les promesses faites par les Anglais lors de la première guerre mondiale ne furent pas tenues (voir Lawrence d'Arabie)

*et enfin parce que la haine millénaire des Arabes envers les Juifs (Flavius Josèphe en parle déjà au premier siècle de notre ère) amenait « naturellement » les Arabes du côté nazi. Des dignitaires musulmans comme l'Irakien Al-Gailani ou le grand mufti de Jérusalem Al Husseini furent reçus par Hitler à Berlin. Ils espéraient une aide des nazis pour éliminer les Juifs de Palestine. Des volontaires arabes formèrent même une division SS. Il existe plusieurs livres sur ce sujet comme :

*« Croissant fertile et croix gammée » de Martin Cüppers et Klaus-Michael Mallmann aux éditions Verdier septembre 2009

*« Le croissant et la croix gammée » de Faligot et Kauffer chez Albin Michel 1990.

En février 1996, étant en voyage au sud de la Tunisie, dans le grand hôtel de Tataouine j'ai pu voir dans le hall un mur plein de photos de Rommel et de l'Afrikakorps, c'est-à-dire 54 ans après leur passage !

J.D. 22 décembre 2014

médaille préparée pour la victoire et trouvée au Cap Bon en 1943, communiquée par Mr Edouard Cattoir professeur d'histoire-géo en retraite en Savoie

médaille préparée pour la victoire et trouvée au Cap Bon en 1943, communiquée par Mr Edouard Cattoir professeur d'histoire-géo en retraite en Savoie

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Liens