Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2015 4 19 /02 /février /2015 16:48

Didon est la fondatrice de la cité de Carthage. Mais sans que l'on sache, comme pour beaucoup de personnages de la même époque (tels Romulus et Rémus etc), si il s'agit de personnages ayant réellement existé, de personnages totalement légendaires ou de personnages historiques « améliorés » par la légende, c'est-à-dire transformés. Imaginaire ou réelle, Didon doit surtout sa notoriété à Virgile.

I-Virgile (Publius Vergilius Maro) naquit le 15 octobre de l'an 70 avant notre ère, dans un environnement campagnard, près de la rivière Mincio, en Lombardie dans une commune nommée Andes mais qui prit le nom de Virgilio en l'honneur du grand homme. Cette commune est mitoyenne de Mantoue.

A noter qu'au moment de la naissance de Virgile, le nord de l'Italie était encore appelé la « Gaule cisalpine », et c'est le Rubicon (petit fleuve côtier qui se jette dans l'Adriatique entre Ravenne et Rimini) qui servait de frontière entre l'Italie et la Gaule. De l'autre côté des Alpes, il y avait la « Gaule transalpine », qui correspondait à la France d'aujourd'hui étendue jusqu'au Rhin.

C'est entre -295 et -191 que les Romains firent la conquête de la Gaule cisalpine c'est-à-dire de l'Italie du Nord. C'est en -81 que la Gaule cisalpine fut érigée en cité (comme la Gaule narbonnaise...) et en -42 qu'elle fut intégrée à l'Italie.

A 12 ans, Virgile commença des études à Crémone, qu'il poursuivit à Milan puis à Rome avant de commencer une carrière de poète.

Virgile est l'auteur d'un certain nombre d’œuvres, dont les plus connues sont :

« Les Bucoliques » (publiées en -37), « Les Géorgiques »(publiées en -28) et surtout « l'Enéide ».

Virgile consacra les 11 dernières années de sa vie à l'écriture de l'Enéide. Pour sa documentation il fit plusieurs voyages en Grèce. C'est au retour de son dernier voyage qu'il tomba malade et mourut le 21 septembre de l'an 19 avant notre ère à Brindes (Brindisi dans les Pouilles).

Il fut inhumé près de Naples sur la route menant à Pouzzoles. Il avait eu le temps avant de décéder, de composer lui-même l'épitaphe qui fut gravée sur son tombeau :

« Mantoue m'a donné le jour, les Calabres (au temps de Virgile et jusqu'au VIIe siècle de notre ère, les Pouilles faisaient partie de la Calabre) m'ont ravi, Parthénope (Naples) me possède maintenant ; j'ai chanté les pâturages (les Bucoliques), les campagnes (les Géorgiques), les chefs (c'est-à-dire les héros dans l'Enéide) ».

Avant de mourir, Virgile avait demandé de détruire « l'Enéide » qu'il pensait n'avoir pas eu le temps d'achever et encore trop imparfaite. C'est Auguste qui, heureusement s'y opposa. Virgile eut le soutien et l'amitié d'Auguste et de Mécène

II-Didon et L'Enéide:

*En écrivant l'Enéide, Virgile est l'un des très nombreux continuateurs de la légende de Troie dont Homère fut l'initiateur (voir les notes N°3 http://jean.delisle.over-blog.com/article-guerre-de-troie-partie-1-55734368.html et 4 http://jean.delisle.over-blog.com/article-guerre-de-troie-partie-2-55734390.html).

*Signalons tout d'abord qu'il existait une légende de la reine Didon avant Virgile. Voir, par exemple, dans « Carthage » de Serge Lancel éditions Fayard mai 1992.

*Selon la légende antérieure à Virgile, Pygmalion roi de Tyr (en Phénicie, dans l'actuel Liban) tua Sychée (appelé aussi Acherbas, prêtre de Melquart ou Hercule) le mari de sa sœur Elishat (traduit Elissa par les Grecs). Celle-ci craignant pour sa vie s'enfuit de Tyr avec un certain nombre de ses partisans. La flotte qui emportait Elishat s'arrêta à Chypre, y embarqua des femmes (les Romains à leurs débuts avaient enlevé des Sabines), puis arriva en Libye (dans l'actuelle Tunisie mais qui ne s'appelait pas encore Tunisie).

*C'est en arrivant qu'Elishat prit le nom de Didon (qui signifiait « l'errante »). Elle fonda Carthage (nom qui en Phénicien correspond à « ville neuve ». Carthage est aussi appelée parfois « la nouvelle Tyr ») mais poursuivie par les assiduités du roi des Libyens (Hiarbas), Didon s'immola par le feu.

*Cette légende inspira Virgile. Son œuvre comprend 12 livres :

*le livre 1 décrit la pérégrination en mer, d'Enée prince troyen, et son arrivée à Carthage

*les livres 2 et 3 reviennent rétroactivement sur la fin de la ville de Troie, avec le cheval construit par les Grecs, la prise et le sac de la ville, la mort de Priam roi de Troie et beau-père d'Enée, la fuite d'Enée qui emmène son père (Anchise), son épouse (Créüse), son fils ((Iule, appelé aussi Ascagne) et des survivants de Troie. Créüse, fille de Priam et épouse d'Enée disparait, construction de 20 navires avec lesquels les Troyens survivants s'enfuient de Troie. Ils passent en Crète puis en Epire (actuelle Albanie) où Enée retrouve Andromaque (ex épouse d'Hector), s'arrêtent à Tarente puis en Sicile où Anchise le père d'Enée trouve la mort à Drépane (Trapani). Enfin, ils arrivent à Carthage.

*le livre IV contient le principal de l'histoire de Didon qui accueille Enée et ses compagnons et connaît une liaison amoureuse avec Enée qui dure quelques semaines. Mais Enée doit accomplir le destin que lui ont assigné les dieux : aller dans le Latium (région de l'Italie autour de Rome) pour y être l'ancêtre des Romains.

Dépitée du départ de son amant, Didon se transperce avec l'épée laissée par Enée puis s'immole par le feu. Mais avant, elle appelle les Tyriens (les Carthaginois) à avoir toujours la haine des descendants d'Enée (les Romains). Voici le texte de Virgile :

« Voilà ma prière, voilà le cri suprême qu'avec mon sang j'exhale. Pour vous ô Tyriens, poursuivez de votre haine sa race et toute sa descendance à venir : point d'amitié ni d'alliance entre les deux peuples. Que de nos ossements il sorte un vengeur (Hannibal), qui poursuive par la torche et le fer les colons dardaniens (dans la mythologie, Dardanos fils de Zeus, est l'ancêtre des Troyens), maintenant, plus tard, toujours, tant qu'il y aura des forces pour la lutte. Rivages contre rivages, flots contre flots, armes contre armes, puissent les deux peuples combattre, eux et leurs descendants »

*Cela « justifie » après coup les guerres puniques, la haine d'Hannibal pour les Romains... mais en tenant compte que lorsque Virgile écrit il y a plus d'un siècle que la troisième guerre entre Rome et Carthage est terminée et que Carthage est complètement détruite (en -146)

*les livres V à XII décrivent la suite du destin d'Enée : au livre V il repasse en Sicile et y célèbre des jeux funèbres en mémoire de son père. Au livre VI Enée descend aux enfers, où il retrouve son père qui l'instruit de la destinée des descendants d'Enée (l'avenir de Rome). A noter que le terme « d'enfers » dans l'antiquité désigne l'au-delà de manière globale et non le lieu de punition qu'il est devenu. Ce thème de la descente aux enfers est traité aussi par Homère avant Virgile et l'est ensuite par Dante qui, dans la Divine Comédie, se fait conduire à Homère par Virgile. La perche était trop tentante et inspira de nombreux artistes sur le thème de la filiation Homère-Virgile-Dante

*Les derniers livres sont consacrés à l'arrivée d'Enée dans le Latium. Il épousa Lavinia fille de Latinus roi des Latins, Mais celle-ci avait été promise à Turnus roi des Rutules, un peuple voisin. Furieux, Turnus mobilisa et fit la guerre à Enée, qui en sortit vainqueur.

*A noter qu'il existe encore à 50 kms au sud de Rome une commune nommée Lavinio Lido di Enea. Certains préfèrent voir la plage de débarquement des Troyens à Lavinium (sur l'actuelle Pratica di Mare à une vingtaine de kms au sud de Rome) ville qu'avait fondée Enée et qu'il avait appelée Lavinium en l'honneur de son épouse. *Ascagne fils d'Enée abandonnera Lavinium pour fonder sa propre ville : Albe-la-Longue (Albalonga) aujourd'hui Castel Gondolfo. C'est de la descendance d'Ascagne que naîtront Romulus et Rémus les fondateurs légendaires de Rome, comme sont tout aussi légendaires Enée, Ascagne...

III Anachronisme

Virgile est classé parmi les poètes et non parmi les historiens. On ne peut donc lui reprocher un mélange d'époques.

Les savants d'Alexandrie avaient fixé la date de la guerre de Troie entre l'an -1195 et l'an -1185. Cette date a depuis toujours été admise par les historiens mais comme date légendaire de la guerre de Troie, le mot légendaire disant bien ce qu'il veut dire. On ne sait pas si Achille exista mais il existait au temps d'Alexandre le Grand un tombeau d'Achille, un temple à Hélène etc. Réelle ou légendaire, la guerre de Troie fait partie de l'histoire de la Grèce et plus largement du monde occidental.

Selon les fouilles archéologiques effectuées au XXe siècle et les datations au carbone 14, Carthage aurait été fondée vers l'an 814 avant notre ère, c'est-à-dire près de 4 siècles après la guerre de Troie. Faire passer Enée fuyant Troie à Carthage qui ne sera fondée que beaucoup plus tard n'a donc historiquement pas de sens.

Mais il s'agit d'une œuvre épique et non historique. En outre que savait Virgile de la fondation de Carthage ?

On peut donc lui pardonner son anachronisme et ne retenir qu'une œuvre majeure qui comme les récits d'Homère et ceux de Dante appartiennent à l'histoire de l'Occident. On attribue à Virgile d'avoir dit :

"on se lasse de tout excepté de comprendre".

J.D. 19 février 2015

Nota : la récapitulation thématique des notes de ce blog se trouve sur la fiche N°76 http://jean.delisle.over-blog.com/article-blog-liste-des-articles-111165313.html

et la récapitulation des illustrations sur la fiche N° 219 http://jean.delisle.over-blog.com/2015/01/illustrations-jointes-aux-notes-du-blog-n-219.html

Didon et Enée, émail peint sur cuivre en 1540 par Léonard Limosin à Baltimore (The Walters Art Gallery)

Didon et Enée, émail peint sur cuivre en 1540 par Léonard Limosin à Baltimore (The Walters Art Gallery)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Liens