Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 14:13

A l'occasion du déplacement aux Philippines du Président de la République française, il y a eu le mardi 2 mars 2015, une intéressante émission à « C dans l'air » sur le climat. Voici quelques données que j'en ai retenues :

*Sur 2 siècles, l'évolution actuelle correspond à une évolution naturelle qui aurait dû s'étaler sur 100.000 ans. Plus que le fait brut, c'est sa rapidité qui pose problème. De nombreuses espèces n'auront pas le temps de s'adapter. Cela n'a pas été précisé mais j'ai compris que les 2 siècles dont il était question étaient le 20e et le 21e siècles.

*Dans l'histoire de la terre, par suites d'éruptions volcaniques importantes, il y a déjà eu une situation de réchauffement climatique comparable à celle que nous connaissons ; mais c'était il y a 250 millions d'années. L'espèce humaine n'existait pas encore et 90 % des espèces avaient disparu.

*à partir d'un certain degré de réchauffement climatique le phénomène s'entretiendra tout seul, s'emballera et on ne pourra plus l'arrêter. C'est la raison pour laquelle les objectifs sont de limiter le réchauffement moyen à 2 degrés. Mais la notion de moyenne n'a pas été précisée au cours de l'émission et comme les choses ont déjà évolué au cours du vingtième siècle et au début du vingt et unième siècle, je n'ai pas compris quel résiduel nous avons.

*1,5 milliards d'humains vivent dans des zones qui, en altitude, sont à moins de 3 mètres du niveau de la mer.

*le Sahel continue de progresser et de stériliser des zones, cela, ajouté à la montée des eaux, entraîne une diminution des surfaces cultivables alors que la population mondiale continue d'augmenter.

*la première conférence mondiale sur le climat qui se déroula à Genève remonte à 1979 et le premier sommet de la terre à Rio de Janeiro en 1992 avec la participation de 131 chefs d'Etat.

*La prochaine conférence mondiale qui aura lieu à Paris en décembre 2015, sous l'égide de l'ONU, sera la vingt et unième. Le problème est qu'il y a des quantités d'études, de réunions, de conférences, de décisions mais pas de contrôles et surtout pas de sanctions.

*En même temps que les problèmes de climat, les pays doivent gérer les questions immédiates de chômage, de développement économique...

*dans certains pays africains il y a encore une natalité moyenne de 8 enfants par femme et ce sont les pays qui ont le moins de moyens de nourrir leur population.

Commentaires :

*Je suis en train de lire « Soumission » de Michel Houellebecq (Flammarion janvier 2015). Voici ce qu'il fait dire à un de ses personnages page 82 à propos des musulmans :

« Pour eux l'essentiel c'est la démographie, et l'éducation ; la sous-population qui dispose du meilleur taux de reproduction, et qui parvient à transmettre ses valeurs, triomphe ; à leurs yeux c'est aussi simple que ça, l'économie, la géopolitique même ne sont que de la poudre aux yeux : celui qui contrôle les enfants contrôle le futur, point final ».

Que les pays les moins pauvres aident les plus pauvres est logique, mais on devrait, en contrepartie de l'aide, exiger un contrôle des naissances comme a fait la Chine.

Laisser des pays transformer les femmes en machines à produire des soldats d'Allah destinés à nous envahir et à nous imposer leurs mœurs et en même temps critiquer ces salauds de pays occidentaux qui ne les aident pas assez, est extravagant !

*L'émission d'hier soir laisse assez pessimiste même si il m'a semblé manifeste que les intervenants s'auto-censuraient.

*Quant à la conférence mondiale de décembre prochain il est à craindre que ce ne soit qu'une n ième grand messe de plus, même si une majorité de médias s'évertueront à la présenter sous un jour positif pour redorer le blason de l'organisateur.

Et pourtant le point le plus évident qui est sorti de l'émission d'hier au soir est qu'il y a urgence à décider et surtout à agir.

J.D. 3 mars 2015

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Claire Legrand 27/03/2015 15:28

Il faut savoir que les eruptions volcaniques ont fait descendre le taux d'oxygene dans l'air de 21% a 18%. Les poumons sont fait pour respirer avec un certain taux d'oxygene -Notamment, les poumons des dinosaurs ne pouvaitent fonctioner qu'a un taux de 21%. Actuellement, les poumons des mammiferes sont fait pour respirer a un taux de 18%. Lors d'une evolution lente, les especes peuvent se modifier genetiquement pour s'adapter au un environnement changeant...mais plusieurs generations...Donc un changement climatique rapide va forcement entrainer la disparition d'especes.

Présentation

Recherche

Liens