Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2015 2 04 /08 /août /2015 20:45

à Lyon l'hôtel de ville a été construit dans les années 1645/1651 c'est-à-dire au tout début du règne de Louis XIV. (Louis XIII mourut en 1643).

Sur le fronton de l'hôtel de ville, (côté place des Terreaux) fut réalisée une statue équestre de Louis XIV.
Cette statue fut détruite en 1792 sous la Révolution. Une nouvelle statue fut réalisée en 1829 sous le roi Charles X mais cette fois dédiée à Henri IV (grand-père de Louis XIV). Elle est toujours en place.
Il faut dire qu'entre-temps, c'est-à-dire en 1713 avait été dressée la statue équestre de Louis XIV place Bellecour. Cette statue de Louis XIV place Bellecour fut aussi détruite par les révolutionnaires mais remplacée dès 1828. Cela explique qu'en 1829, Henri IV fut choisi pour trôner sur le fronton de l'hôtel de ville de Lyon.

Le nom de Henri IV est associé :

*au traité de Lyon du 17 janvier 1601 : traité qui permit à la France de récupérer La Bresse, le Bugey, le pays de Gex et le Valromey. Entre Genève et Lyon, le Rhône devint la nouvelle frontière française. Cela suite à une guerre entre la France d'Henri IV et le duché de Savoie de Charles-Emmanuel 1er.

La possession du marquisat de Saluces (Saluzzo pour les Italiens) fut la cause première de cette guerre. Ce territoire situé aujourd'hui en Italie dans la province de Coni, permettait une liaison entre les différentes possessions de la Maison de Savoie situées en Italie, dans la région de Nice et en Savoie, Haute Savoie, Ain...

Les Français s'étaient emparés du marquisat de Saluces en 1538, Charles-Emmanuel l'avait pris aux Français en 1588. Des négociations n'aboutissant pas, Henri IV déclara la guerre le 11 août 1600. Il était arrivé à Lyon le 9 juillet avec 30.000 soldats. L'invasion fut rapide, Chambéry fut pris dès le 20 août. C'est la citadelle de Montmélian qui résista le plus longtemps mais qui se rendit le 16 novembre 1600.

Outre la cession des territoires mentionnés ci dessus, Charles-Emmanuel dut payer 100.000 écus à la France mais par contre il garda le marquisat de Saluces. Ce traité déséquilibra le domaine de la Maison de Savoie en réduisant de beaucoup la partie de ce côté-ci des Alpes et en augmentant la partie italienne. Sur l'histoire de la Maison de Savoie voir les fiches N° 56 http://jean.delisle.over-blog.com/article-savoie-et-maison-de-savoie-99226231.html et 66 http://jean.delisle.over-blog.com/article-histoire-de-la-maison-de-savoie-59295182.html

*À l'édit de Nantes du 13 avril 1598 : édit qui mit fin, au moins provisoirement, aux guerres de religion entre catholiques et protestants en France.

Pendant les guerres de religion, Lyon avait été aux mains des protestants en 1562/1563, puis en février 1589 la ville avait rejoint la ligue c'est-à-dire le camp catholique ultra. Henri III roi de Navarre était devenu le roi de France Henri IV en 1589. C'est en 1593 qu'il abjura le protestantisme, la ville de Lyon se décida alors à le soutenir à partir de février 1594.

Après avoir guerroyé contre le duc de Savoie, Henri IV était de retour à Lyon le 9 décembre 1600.

Sa principale maîtresse (Gabrielle d'Estrée) était décédée le 10 avril 1599. Elle avait eu 3 enfants avec Henri IV. Par bulle d'annulation du pape Clément VIII du 24 octobre 1599, le mariage d'Henri IV et de Marguerite de Valois (la reine Margot) était du passé.

Par procuration, le 5 octobre 1600, il avait épousé Marie de Médicis (petite fille de l'empereur germanique Ferdinand 1er) à Florence à Santa Maria del Fiore. Marie était arrivée à Lyon le 3 décembre.

Une nouvelle cérémonie de mariage se déroula le 17 décembre 1600 en la cathédrale Saint Jean de Lyon avec le cardinal-légat Aldobrandini neveu du pape.

Selon les chroniqueurs de l'époque, Henri IV âgé de 47 ans n'attendit pas la venue du cardinal pour s'occuper de sa nouvelle épouse âgée de 25 ans et un premier enfant (le futur Louis XIII) naquit le 27 septembre 1601

Issue d'une riche famille de banquiers florentins, Marie apportait en dot 600.000 écus d'or.

Dans un article du Point du 9 décembre 2012, on trouve le commentaire suivant :

« c'est la première fois qu'il (Henri IV) se fait payer pour dépuceler une vierge ».

Marie de Médicis fut couronnée reine de France le 13 mai 1610, il était temps, c'est le lendemain qu'Henri IV était assassiné par Ravaillac ! Sur Marie de Médicis voir aussi la note N°81 http://jean.delisle.over-blog.com/article-les-medicis-reines-de-france-113493818.html

Pour conclure :

Lyon avait beaucoup de raisons de rendre hommage à Henri IV dont la première visite dans cette ville remontait à 1595. Elle le fait à travers la statue de l'hôtel de ville mais il y a aussi une rue Henri IV (dans le 2e arrondissement) ainsi qu'un buste d'Henri IV au premier étage de la cour intérieure d'un immeuble appelé « maison Henri IV » qui communique avec la rue Juiverie ainsi qu'avec la montée Saint Barthélémy. Il s'agit d'une œuvre du XIX siècle réalisée dans une maison où aurait résidé le roi en 1600.

Lyon rend également hommage à Louis XIV (place Bellecour). On trouve aussi à Lyon un pont Bonaparte (qui enjambe la Saône), une rue Marie-Antoinette, un Cours Eugénie, une place et une impasse Saint Louis (Louis IX roi de France), un Cours Charlemagne. La ville aime les têtes couronnées.

A propos de Saint Louis on remarque que l'on trouve à Lyon dans les 80 rues, places, ...dédiées à un saint.

Il est surprenant que des juges (genre mur des cons) n'aient pas encore trouvé que des noms de villes dédiées à des Saints (Saint Nazaire, Saint Etienne, Saint Brieuc....) et des noms de rues à l'intérieur des villes portant des noms de saints, portent atteinte à la laïcité !

Mais il suffit d'attendre, cela viendra sûrement !

J.D. 4 août 2015

Henri IV à Lyon, photo J.D. 2 août 2015

Henri IV à Lyon, photo J.D. 2 août 2015

le buste d'Henri IV dans la "maison Henri IV" cinquième arrondissement, photo du net

le buste d'Henri IV dans la "maison Henri IV" cinquième arrondissement, photo du net

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Liens