Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2015 6 01 /08 /août /2015 20:40

*On peut borner de l'an 481 à l'an 751 le règne des Mérovingiens qui constituent la première dynastie royale française. Voir note N°247 http://jean.delisle.over-blog.com/2015/07/les-merovingiens-n-247.html

*Viennent ensuite les Carolingiens qui, sur une partie ou la partie appelée aujourd'hui « France », régnèrent de l'an 751 à l'an 987. Voir note N°248 http://jean.delisle.over-blog.com/2015/07/charles-le-gros-n-248.html

*Ces premières dynasties consacrèrent beaucoup d'énergie à combattre l'invasion musulmane et à empêcher l'islamisation de la France. Dans ceux, qui à l'époque sauvèrent la France de l'islam, notons surtout : Charles Martel, Pépin le Bref et Charlemagne.

*La dynastie suivante (les Capétiens) luttèrent aussi contre l'islam spécialement en participant aux croisades.

I) Rappel sur les dynasties françaises :

_les Mérovingiens commencent en 481 avec le règne de Clovis et se terminent avec Childéric III. Le roi Clovis et Charles Martel maire du Palais furent les principales figures de cette dynastie.

-les Carolingiens débutent avec le sacre de Pépin le Bref en 751 et finissent en 987 avec la mort du roi Louis V. Charlemagne, roi, puis empereur, est le personnage phare des Carolingiens.

-les Capétiens ont leur origine dans le sacre d'Hugues Capet en 987 et se terminent en 1328 après le règne de Charles IV le Bel. Tirant les leçons de l'instabilité dûe aux partages des royaumes à chaque décès, les capétiens adoptèrent le droit d'aînesse. Les fils qui ne régnaient pas, reçurent un « apanage » (territoire en propre) mais avec obligation de « serment de vassalité » vis-à-vis du souverain en titre. Outre Hugues Capet, les principaux souverains de cette dynastie sont : Philippe Auguste mort en 1223, Louis IX (Saint Louis) décédé en 1270 et Philippe IV le Bel mort en 1311

-les Capétiens se prolongent par les Valois à partir du sacre de Philippe VI de Valois en 1328 jusqu'à la mort d'Henri III en 1589. Les plus célèbres représentants de cette branche sont Louis XI mort en 1483, Louis XII décédé le 1er janvier 1515, François 1er mort en 1547, Henri II décédé en 1559, sans oublier Catherine de Médicis décédée en 1589.

-puis viennent les Bourbons à partir du sacre de Henri IV en 1589 jusqu'à la chute de Charles X en 1830, mais avec l'interruption de la Révolution et du premier empire. Nous avons dans cette dynastie en plus d'Henri IV tous les Louis de Louis XIII à Louis XVIII sans oublier tous les grands serviteurs de la royauté (Richelieu, Colbert, Vauban, Mazarin etc etc)

-enfin la royauté française se termine avec la branche Bourbon-Orléans et un seul représentant : Louis-Philippe roi de 1830 à 1848.

II) Rappel sur les causes des croisades :

*Tout d'abord, il ne faut pas confondre les croisades stricto sensu, qui peuvent être bornées de l'an 1095 à l'an 1291, et les luttes plus globales contre l'islamisation de l'Europe commencées dès le début du huitième siècle et qui vont de la Reconquista en Espagne (achevée le 2 janvier 1492 par la prise de Grenade), jusqu'à la bataille de Navarin le 20 octobre 1827 en passant par toutes les batailles pour chasser les musulmans de l'Est de l'Europe, par la bataille de Lépante (7 octobre 1571), la lutte contre les barbaresques etc etc etc. Au total les nations européennes auront mené plus de 1.000 ans de guerres pour empêcher l'islamisation du continent. Cela peut expliquer aussi l'acharnement de certain(e)s à réduire au maximum l'enseignement de l'Histoire dans les programmes scolaires !

*Pour en revenir aux croisades, selon les croyances chrétiennes, Jésus fut crucifié à Jérusalem (sur le Golgotha) puis inhumé dans le tombeau de Joseph d'Arimathie. (vers l'an 30) près du lieu de la crucifixion.

*En 63 avant notre ère, Pompée s'était emparé de Jérusalem pour le compte des Romains. Mais en 70 (au premier siècle de notre ère), suite à une révolte des Juifs, Titus avait détruit la ville.

*Au siècle suivant, vers l'an 130 l'empereur Hadrien décide de faire reconstruire Jérusalem et à l'emplacement du saint Sépulcre, il fait construire un temple dédié à Vénus.

*Puis vers l'an 325, l'empereur Constantin qui était devenu chrétien et qui transféra, en 330, sa capitale à Byzance (qui prendra le nom de Constantinople) décide de faire rechercher les lieux de la mort du Christ et de son tombeau. Les lieux sont retrouvés sur indication de Macaire évêque de Jérusalem. C'est d'ailleurs dans le même temps que Hélène mère de Constantin retrouve la croix supposée de la crucifixion de Jésus. Constantin fait élever une basilique sur ces lieux qui prend d'abord le nom de Constantin puis du Saint Sépulcre.

*Cette basilique est détruite par les Perses en 614, reconstruite par l'empereur byzantin Héraclius en 630.

*Mahomet meurt le 7 juin 632. Les Musulmans sous le califat d'Omar (un des beaux-pères de Mahomet) s'emparent de Jérusalem en 638. Sur l'emplacement du temple de Salomon, les Arabes mettent en chantier en 690 le dôme du Rocher puis en 705 la mosquée Al-Aqsa.

*Les Arabes laissent les chrétiens venir en pèlerinage à Jérusalem.

La basilique du Saint Sépulcre subit des dégâts dûs à un tremblement de terre en 746 et à des incendies en 841 et 938, mais à chaque fois les dégâts sont réparés.

*Les Egyptiens déjà musulmans (l'Egypte avait été conquise et islamisée par les Arabes dès l'an 642). s'emparent de Jérusalem en l'an 969

*en 1009, le calife du Caire Al-Hakim fait détruire de nombreux monuments chrétiens dont le monastère Sainte Catherine dans le Sinaï et la basilique du saint Sépulcre à Jérusalem.

*En 1027, l'empereur byzantin Michel IV parvient à un accord avec le calife Al-Mustansir-Billah et fait reconstruire la basilique du Saint Sépulcre qui est achevée en 1048.

*En 1071, les Turcs Seldjoukides s'emparent de Jérusalem et en interdisent l'accès aux chrétiens. D'origine turque, les Seldjoukides doivent leur nom à un chef nommé Seldjouk. Ils s'étaient emparés d'un vaste territoire comprenant l'Iran et l'Irak d'aujourd'hui. Leur capitale était dans l'actuelle ville de Téhéran et ils parlaient le persan.

*Cette interdiction ajoutée à la destruction de l'an 1009 déclencha les croisades pour libérer les lieux Saints, d'autant que cela se passait dans un contexte de conquêtes militaires musulmanes continues depuis le septième siècle.

III)Jérusalem ville sainte :

On n'entend souvent dire (ou voir écrit) que Jérusalem est une ville sainte « pour les trois religions monothéistes ». Ceux qui disent cela ne connaissent pas l'islam !

Car pour les musulmans, les chrétiens sont des « impies », des « associateurs », des « incrédules » et des « polythéistes » (Coran versets 72 et 73 sourate V) car ils associent le Fils et le Saint Esprit à Dieu (au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit).

Hélas, la plupart des gens que l'on appelle les Occidentaux ne connaissent pas le Coran et encore moins la Sunna ou la loi musulmane, mais ils sont néanmoins persuadés de savoir ce qu'est l'islam.

IIIA pour les Juifs :

La Bible hébraïque correspond strictement à l'ancien testament de la Bible chrétienne dont les 5 premiers livres sont appelés « pentateuque » par les chrétiens et « torah » par les Juifs.

Selon l'ancien testament ou la bible hébraïque, c'est David qui conquit Jérusalem vers l'an 1.000 avant notre ère et en fit la capitale des Hébreux. Toujours selon les mêmes sources, c'est sur l'emplacement désigné par Dieu que Salomon fit construire le temple destiné à recevoir l'arche d'alliance. On comprend donc que Jérusalem soit une ville sainte pour les Juifs. Voir plus de détails sur mon blog, note N°6 http://jean.delisle.over-blog.com/article-histoire-d-israel-55889409.html

IIIB pour les Chrétiens :

Pour les chrétiens, Jésus est fils de Dieu, pour les musulmans il est seulement un prophète, inférieur à Mahomet cela va de soi, et pour les Juifs, il est un simple citoyen.

Selon les évangiles, Jésus fit plusieurs séjours à Jérusalem (présentation au temple...), y fut condamné, crucifié, enseveli, et y ressuscita. Jérusalem est donc pour toutes ces raisons aussi une ville sainte pour les chrétiens.

IIIC pour les Musulmans :

Mahomet étant encore à La Mecque (donc avant 622) raconta à ses disciples alors peu nombreux, qu'une nuit il fut réveillé par l'ange Gabriel (Jibril pour les musulmans) qui le fit monter sur une monture nommée Albouraq. Cette monture conduisit Mahomet à Jérusalem, puis de là au ciel où Mahomet rencontra Dieu, puis la monture le ramena à La Mecque durant la même nuit. Cette histoire est racontée dans la biographie la plus ancienne qui existe sur Mahomet, celle d'Ibn 'Ishâq (mort en l'an 768) dont le texte fut recopié par Ibn Hichâm (mort en l'an 834). Une édition en langue française fut imprimée en juin 2001 à Beyrouth et diffusée en France par la librairie de l'Orient (18 rue des Fossés Saint Bernard à Paris 5e).

Cela est en outre repris dans le Coran à la sourate XVII intitulée : « le voyage nocturne ». Cette sourate commence ainsi :

« Gloire à Celui qui a fait voyager de nuit son serviteur

de la Mosquée sacrée à la Mosquée très éloignée... »

« Celui » désigne Dieu et pour les Musulmans, la « Mosquée sacrée » désigne La Mecque et la « Mosquée éloignée » Jérusalem. Au temps de Mahomet, il n'y avait pas de mosquée à Jérusalem et les textes ne disent pas pourquoi pour aller de La Mecque au ciel, Mahomet dut passer par Jérusalem située à 1.500 kms de La Mecque.

Le verset 9 de la sourate LIII précise que lorsque Mahomet rencontra Dieu, celui-ci se tenait « à une distance de deux portées d'arc ou moins encore ».

Toujours est-il que cela justifie que les Musulmans fassent de Jérusalem une ville sacrée pour eux, mais elle fut possédée par les Hébreux plus de 1.600 ans avant que les Musulmans n'y mettent les pieds.

Mosquée Al-Aqsa, nom donné à celle construite au début du huitième siècle, à l'emplacement du temple de Salomon, veut dire « mosquée éloignée ».

IV les croisades :

C'est le 27 novembre 1095, à l'occasion du concile de Clermont que le pape Urbain II prêcha la première croisade pour aller « libérer les lieux saints ».

Il y eut en tout une dizaine de croisades avec à boire et à manger c'est-à-dire le meilleur et le pire (pillages, massacres...).

La première croisade s'empara de Jérusalem le 15 juillet 1099 et les croisés fondèrent un royaume latin d'Orient. Mais la ville fut reprise par Saladin le 2 octobre 1187 et la chute, le 18 mai 1291, de Saint Jean d'Acre, dernier bastion chrétien, mit fin aux croisades.

Il y avait eut beaucoup de divisions entre les Byzantins et les autres et même entre les autres et les musulmans restèrent maîtres du terrain.

Parmi les rois de France, Louis VII participa à la seconde croisade (de 1147 à 1149), Philippe Auguste à la troisième (de 1189 à 1192) et Louis IX (saint Louis) aux huitième et neuvième croisades et il mourut à Carthage le 25 août 1270.

A travers l'histoire de la société humaine il y eut toujours des guerres pour de multiples raisons (ou prétextes). Mais j'ai l'impression depuis une vingtaine d'années qu'il existe des constantes au delà des péripéties passagères ou locales.

Ainsi il me semble qu'il existe un antagonisme qui resurgit régulièrement entre l'Orient et l'Occident, de la guerre de Troie à la situation actuelle en passant par les guerres médiques, les guerres puniques, les guerres des Romains puis des Byzantins contre les Perses, les croisades...

Au cinquième siècle avant notre ère, Socrate, rapporté par Platon (dans « La République ») déclare déjà que les guerres qui opposent Orient et Occident sont de nature différente aux guerres internes à chaque camp.

J.D. 1er août 2015

Saint Louis à Damiette Egypte en 1248, VIIe croisade, source Larousse

Saint Louis à Damiette Egypte en 1248, VIIe croisade, source Larousse

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Liens