Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2015 3 30 /12 /décembre /2015 14:31

*En -52, Labiénus lieutenant de César gagne la bataille contre le peuple celte des Parisii qui occupait l'actuelle île de la Cité (voir La guerre des Gaules de Jules César au livre VII). Les Parisii ayant incendié leur cité et détruit les ponts, les Romains reconstruisent la ville et l'appellent « Lutétia » qui deviendra « Lutè²ce » puis Paris probablement vers la fin du quatrième siècle de notre ère.

*En 508, Clovis installe la capitale des Francs à Paris.

*A partir de l'an 790, Charlemagne prend Aix-la-Chapelle (Aachen) pour capitale.

*En 888, Paris reprend de l'importance lorsque Eudes est élu roi des Francs pour avoir défendu Paris contre les Normands.

*en 987 sous Hugues Capet, la ville de Paris est confirmée comme capitale du royaume. Ayant l'administration de l’État, la ville n'a pas d'administration propre.

*en 1263, sous le règne de Louis IX (Saint Louis) : les marchands, organisés en corporations, élisent ce qui peut être considéré comme la première municipalité. Des « échevins » sont chargés de représenter les habitants auprès du roi. La corporation des marchands d'eau étant la plus importante c'est son blason qui devient celui de la ville de Paris.

*le 7 juillet 1357, Etienne Marcel prévôt des Marchands achète au dauphin une maison dite « maison aux piliers » pour l'administration communale. Elle était située sur l'actuel emplacement de l'Hôtel de Ville. Etienne Marcel fut assassiné le 31 juillet 1358.

*Sous François 1er commence la construction, sur le même emplacement, d'un palais pour l'administration communale sous la conduite de Boccador architecte italien. Pierre Violle prévôt des marchands pose la première pierre le 15 juillet 1533. Cette construction ne fut achevée qu'en 1628. Entre-temps, les guerres de religions étaient passées par là !

*Durant la Révolution, la mairie de Paris est le siège de la commune insurrectionnelle de Paris et la place de grève devant la mairie un des lieux d'exécution. Voir les notes N° 254 http://jean.delisle.over-blog.com/2015/10/l-annee-1794-en-france-n-254.html et 264 http://jean.delisle.over-blog.com/2015/12/guillotine-et-guillotin-n-264.html

*le 19 mars 1803, la place de Grève devant la mairie devient place de l'Hôtel-de-Ville.

*C'est du balcon de l'Hôtel de Ville de Paris que le vieux général La Fayette donne l'accolade au duc d'Orléans le 31 juillet 1830, ce qui permet la transition monarchique entre Charles X et le duc d'Orléans qui devient le roi Louis-Philippe

*C'est de la mairie de Paris que fut proclamée la seconde République le 24 février 1848. Voir note N°261 http://jean.delisle.over-blog.com/2015/11/alphonse-de-lamartine-n-261.html

*le 24 mai 1871, pendant « la commune de Paris », le bâtiment est incendié

*entre 1874 et 1882 : le bâtiment est reconstruit. Les architectes (Théodore Ballu et Deperthes) s'inspirent beaucoup de l'ancien bâtiment.

Tourisme :

L'Hôtel de Ville de Paris fut lié à beaucoup d'événements de l'histoire de France, il n'en est pas moins un bâtiment à l'intérêt touristique certain mais trop peu connu. En témoigne, le guide Vert Michelin « Paris » (édition 01-2014) qui ne consacre que 4 lignes à ce monument outre la référence au téléphone pour s'inscrire à une visite.

Pour l'intérêt touristique ce bâtiment cumule au moins deux handicaps :

*la proximité de monuments plus réputés ; il suffit de traverser le pont d'Arcole pour être devant Notre-Dame de Paris avec en face la Sainte Chapelle ; le Louvre, Beaubourg...sont également proches. Or beaucoup de touristes souhaitent voir un maximum de choses dans un minimum de temps et ignorent l'Hôtel de Ville.

*le fait qu'il s'agit d'un bâtiment siège de l'administration municipale de Paris et dont, par conséquent, la première vocation n'est pas de recevoir des touristes. Il y a quelques visites guidées en nombre limité sur inscription préalable et pour un nombre restreint de participants.

*Il recèle pourtant des salons somptueux dont la salle des fêtes dans laquelle des fresques représentent les provinces de France, par ordre alphabétique :

Algérie (représentée sous la forme d'une femme voilée), Auvergne, Berry, Bourgogne, Bretagne, Champagne, Comté de Nice, Flandre, Gascogne, Guyane, Languedoc, Lorraine, Lyonnais, Normandie, Picardie, Provence, en se replaçant dans le contexte de l'époque (l'Alsace annexée etc).

*A l'extérieur la façade est ornée de nombreuses statues :

-plus d'une centaine sont consacrées à la mémoire d'importants personnages : Richelieu, Voltaire, La Bruyère, madame de Sévigné, Elisabeth Vigée le Brun….

-12 statues représentent les arts et les métiers : science, histoire, poésie, musique, tragédie, comédie, sculpture, architecture, gravure, peinture, agriculture et industrie

-enfin 31 statues illustrent des villes de France, soit 17 sur la façade principale (côté place de l'hôtel de ville) : Amiens, Bordeaux, Bourges, Brest, Caen, Le Havre, Le Mans, Limoges, Montpellier, Nantes, Orléans, Paris, Poitiers, Rennes, Rouen, Toulouse, Tours. Et 14 sur la façade arrière (côté rue de Lobeau) : Besançon, Chambéry, Clermont, Dijon, Grenoble, Lille, Lyon, Marseille, Nancy, Nice, Nîmes, Reims, Saint Etienne, Troyes.

Cet hommage rendu aux villes et provinces de France ainsi qu'aux grands personnages de notre histoire, aux arts et aux métiers ajoute encore à la vocation nationale de l'Hôtel de Ville de Paris.

J.D. 30 décembre 2015

l'Hôtel de Ville après l'incendie de 1871

l'Hôtel de Ville après l'incendie de 1871

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Liens