Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2016 1 09 /05 /mai /2016 10:54

Les touristes qui se rendent à Philadelphie ne peuvent manquer de visiter la très célèbre « Liberty Bell ». Cette cloche a 3,70 mètres à sa base, et pèse 940 kgs. Elle est constituée de 70 % de cuivre, de 25 % d'étain et pour les autres 5 % de plomb, de zinc, d'arsenic, d'or et d'argent.

Pour le bicentenaire de la proclamation de l'Indépendance des États-Unis, elle fut placée à compter du 1er janvier 1976 dans un pavillon spécial appelé « Liberty Pavillon » puis transférée depuis le 9 octobre 2003 dans le « Liberty Bell Center ».

C'est dans les années 1830 que les abolitionnistes lui donnèrent son nom de Liberty Bell (cloche de la liberté). Mais cette cloche est fendue et possède une histoire très complexe, peut-être comme la Liberté elle-même ?

Voici un résumé de cette histoire :

Première cloche :

Lorsque William Penn arriva en Amérique en 1681, il amenait une cloche avec lui. Cette première cloche fut suspendue à une branche d'arbre. Elle servait à rassembler la population.

Seconde cloche :

Au cours de la construction de la nouvelle ville de Philadelphie, un bâtiment fut érigé pour l'administration anglaise et dénommé : « Pensylvania State House ». En 1751, un clocher fut ajouté au « Pensylvania State House », cela donna l'idée aux habitants de faire réaliser une cloche plus importante. Une commande fut passée à Thomas Lester de la fonderie Lester et Pack de Londres.

Cette cloche arriva à Philadelphie en août 1752 alors que le clocher destiné à la recevoir n'était pas terminé. La cloche fut néanmoins suspendue pour l'essayer. Au premier coup de battant, elle se fendit ! Les fondeurs de Londres avaient gravé sur la cloche une citation empruntée au Lévitique (troisième livre de l'Ancien Testament ou de la Bible hébraïque) et dont la traduction est : « la liberté dans le pays tout entier et pour tous ses habitants »

Deux habitants de Philadelphie (John Pass et John Stow) proposèrent de refondre la cloche, ce qui fut fait.

Troisième cloche :

La nouvelle cloche fut présentée à la population en mars 1753. Les fondeurs furent hués par la foule car le son fut jugé affreux.

Quatrième cloche :

Les 2 fondeurs promirent de refondre à nouveau la cloche. Ce qui fut réalisé en juin 1753. Le son fut cette fois jugé bon et la cloche rejoignit le clocher terminé entre-temps. Ils avaient conservé l'inscription d'origine et avaient seulement ajouté leur nom.

Il existe plusieurs versions sur la date et l'origine de la fente ou des fentes car il y eut plusieurs réparations. Toujours est-il que la cloche sonna pour la dernière fois en 1855 alors qu'elle était déjà surnommée « Liberty Bell ». Était-ce la voix de la Liberté qui était étouffée ? À chacun d'en juger mais curieux symbole.

Selon la légende, cette cloche sonna le 4 juillet 1776 jour de la déclaration de l'indépendance américaine, mais il semble que ce ne fut pas le cas.

Cinquième et sixième cloches :

En 1876, pour le centenaire de la déclaration d'Indépendance ; une nouvelle cloche fut fondue en utilisant le métal de canons qui avaient servis durant la guerre contre les Anglais et pendant la guerre de Sécession (Civil War pour les Américains). Cette cloche fut appelée « Centennial Bell ». Elle sonna le 4 juillet 1876 pour le centenaire ainsi que pour l'exposition universelle qui se tint cette année là à Philadelphie. Elle fut ensuite refondue pour améliorer le son et se trouve depuis dans le clocher de « l'Independence Hall ». Elle est d'ailleurs visible depuis le Liberty Bell Center.

Compléments sur la Liberty Bell :

*Elle appartient à la ville de Philadelphie qui en a confié la gestion en 1948 au « National Park Service » fondé en 1916 et qui fête son centenaire cette année.

*Fin 1777, durant la guerre d'indépendance et à l'approche de l'armée anglaise, la cloche avait été transportée et cachée à Bethlehem (en Pennsylvanie à 75 kms de Philadelphie) puis dans une église allemande à Allentown (Pennsylvanie). Elle revint à Philadelphie en juin 1778 après le départ des Anglais.

*Entre 1885 et 1915, elle fit plusieurs voyages à travers les États-Unis à l'occasion de divers événements.

*C'est en 1898 que la cloche fut suspendue à un joug fabriqué avec de l'orme d'Amérique. Deux clous ont été ajoutés pour arrêter la progression de la fente actuelle.

*La Liberty Bell a été utilisée pour illustrer des monnaies (billets et pièces) ainsi que des timbres américains. Elle a été successivement un symbole pour les anti-esclavagistes, les féministes puis pour la défense du monde libre lors des 2 guerres mondiales et durant la guerre froide.

*En 1950, le gouvernement américain commanda 54 répliques de la Liberty Bell à la fonderie Paccard (à Sévrier en Haute-Savoie) dont une pour chacun des États des États-Unis.

*La fonderie Paccard a été fondée au printemps 1796. Elle continue d'ailleurs à fabriquer, pour les amateurs, des répliques de la Liberty Bell à différentes échelles : 1, 1/2, 1/6. (le modèle 1/6 est tout de même à 2706 euros, tarif avril 2016).

*L'une des répliques fondue le 11 mars 2015 fut exposée à l'auditorium de Lyon le 29 mai 2015 à l'occasion d'un concert donné par l'orchestre philharmonique de Philadelphie.

J.D. 9 mai 2016

La Liberty Bell, photos J.D. 22 avril 2016
La Liberty Bell, photos J.D. 22 avril 2016

La Liberty Bell, photos J.D. 22 avril 2016

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Liens