Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2016 5 04 /11 /novembre /2016 17:17

Venise et les fêtes N°325

 

Si le carnaval de Venise est mondialement réputé, il y a d'autres fêtes traditionnelles dans la cité des doges qui sont moins connues. En voici un aperçu :

 

Fête de la Senza (ascension en vénitien)

Cette fête aurait débuté en l'an 997 mais sa célébration fut fixée le jour de l'Ascension en 1173 par le doge Sebastian Ziani. Trois ans plus tard (donc en 1176) le pape Alexandre III remit à ce doge un anneau d'or comme symbole des épousailles de Venise avec la mer.

Depuis, chaque année à l'Ascension, le doge se rendait en grande pompe et avec nombreuse compagnie de Venise à San Nicolo di Lido (un des lieux de jonction entre la lagune de Venise et l'Adriatique) et jetait un anneau d'or dans la mer avec cette formule : « Desposamus te, mare, in signum veri perpetuique domini » (nous t'épousons, mer, en signe de véritable et perpétuelle domination).

Cette cérémonie se déroula jusqu'en 1797 date de la conquête de Venise par Bonaparte. Elle fut reprise par la municipalité de Venise depuis 1965.

Le doge se déplaçait pour cette cérémonie à bord du « Bucetaure » somptueux navire d'apparat, accompagné de nombreux notables de Venise. Le dernier exemplaire du Bucentaure fut construit dans les chantiers navals de Venise en 1728. Ce dernier navire mesurait 34,80 mètres de long sur 7,30 de large et 8,50 mètres de haut. Il était actionné par 168 rameurs (à raison de 4 par rame). Il fut détruit le 9 janvier 1798 par les soldats de Bonaparte. Une maquette de ce navire se trouve au musée naval de Venise, voir illustration.

En 2008, la reconstruction de ce Bucentaure de 1728 a commencé. La France a offert 800 chênes venus d'Aquitaine pour cette reconstruction, peut-être en réparation de la destruction par des soldats français.

La prochaine fête de la Senza est prévue le 28 mai 2017.

 

Fête de la Vogalonga (longue course)

Il s'agit de régates vénitiennes féminines et masculines, organisées depuis 1974 et qui partent du palais des doges pour arriver à la Dogana da Mar en passant par le Grand Canal, Burano et Murano.

Elles se déroulent traditionnellement le dimanche suivant la Pentecôte mais peuvent être le même dimanche que la fête de la Senza.

En 2016, cette course s'est déroulée du 14 au 16 mai, ce qui correspondait avec la Pentecôte, et a regroupé 1800 bateaux et 7.000 participants pour un parcours de 32 kms. Le coup d'envoi est donné par un canon depuis l'île de San Giorgio.

En 2017 l'épreuve est prévue le 4 juin.

 

Fête du Redentore (rédempteur)

En 1575, 1576, une épidémie de peste fit un grand carnage dans la population vénitienne. Le 4 septembre 1576, le Sénat délibéra pour la construction d'une église dédiée au Christ Rédempteur sur l'île de la Giudecca afin d'arrêter la peste, ce qui finit par se faire.

Depuis 1577, chaque troisième week-end de juillet se déroule la fête du Rédempteur.

Le samedi soir, la population assiste à un feu d'artifice tiré depuis l'île de la Giudecca. Le dimanche matin, il y a messe solennelle dans l'église du Rédempteur. De tradition un pont de bateaux était construit pour permettre le passage à pied depuis le quai Zaterre jusqu'à l'île. Dans les temps plus récents, c'est le génie de l'armée italienne qui installe un pont métallique de type Bailley.

Après la messe ont lieu des régates de « Gondolini » (gondoles de courses à 2 rameurs) et de Pupparini (bateaux de surveillance maritime). En 2016 , 1500 bateaux ont participé à ces régates en présence de 30.000 spectateurs.

 

Regata storica : (régate historique)

Celle-ci se déroule le premier dimanche de septembre depuis le XIIIe siècle, époque où beaucoup de navires étaient encore à rames et ces régates permettaient de stimuler les marins rameurs par l'organisation de concours. La prochaine aura lieu le 3 septembre 2017.

 

La San Martino (Saint Martin) :

Elle est fêtée chaque année le 11 novembre. Les enfants vont de porte en porte réclamer des bonbons, ce qui peut faire penser à Halloween.

 

La fête des Marie(s) :

Vers l'an 943, 12 jeunes filles vénitiennes furent enlevées par des pirates dans l'église San Pietro du Castello. Ils furent poursuivis, les jeunes filles récupérées et ramenées triomphalement à Venise. L'événement a été commémoré chaque année le 2 février jusqu'en 1380, puis rétabli en 1999. Depuis, à cette occasion, 12 Marie(s) et 24 demoiselles d'honneur sont élues après un cortège en costumes du XIVe siècle, qui va de l'église San Pietro à San Marco.

 

Le marathon de Venise :

Celui-ci va de Stra à Venise via la Riviera del Brenta. La dernière manifestation s'est déroulée le 23 octobre 2016.

 

Su e Zo per i Ponti : il s'agit encore d'un marathon mais à travers les ponts et ruelles de Venise. Le prochain aura lieu le 2 avril 2017.

 

Madonna della Salute :

Cette fête commémore chaque 21 novembre la grande peste de 1630, et suite à un vœu qui entraîna la construction de l'église de la Salute. Là encore un pont de bateaux est installé pour permettre le passage jusqu'à La Salute.

 

Et le carnaval ?:

Celui-ci est vraiment très connu, je rappellerais seulement que la première organisation comme fête avant les rigueurs du carême remonte probablement à l'an 1094 au temps du doge Vitale Faliero. Mais c'est en 1269 que le Sénat de Venise reconnut officiellement le carnaval en vertu du principe : « Semel in anno licet insanire » (une fois par an il est permis d'être fou).

 

Pour conclure :

Comme on le voit les autorités de Venise et leurs services du tourisme ont su conserver les anciennes traditions et même récupérer celles qui avaient été abandonnées faisant de Venise une ville de fêtes très fréquentes pour ne pas dire permanentes.

J.D. 4 novembre 2016

 

 

 

maquette du Bucentore, image du net

maquette du Bucentore, image du net

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Liens