Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 17:18

Aquilée et Grado N°344

 

Aquilée (Aquileia, 3500 habitants environ) et Grado (8.600 habitants) sont deux villes italiennes de la région Frioul-Vénétie Julienne, distantes de seulement 19 kms, mais Aquilée est dans la province d'Udine et Grado dans celle de Gorizia (voir fiches précédentes).

 

A-HISTOIRE :

*La ville d'Aquilée fut fondée en l'an 181 avant notre ère par les Romains comme poste militaire avancé au nord de la péninsule, en se rappelant qu'à l'époque de cette fondation, toute l'Italie du nord était encore appelée « Gaule cisalpine ».

*La ville fut construite au bord du fleuve Natissa qui se jette dans l'Adriatique à une dizaine de kms au sud d'Aquilée ce qui permit à la ville une fonction portuaire importante et un développement urbain conséquent dès l'époque romaine.

Selon la légende, un aigle (aquila) passa au dessus de la cité lors de sa fondation, de là, elle tire son nom.

*C'est à partir des années 1930 que des fouilles permirent de retrouver les traces de la ville romaine, il reste encore beaucoup à découvrir, semble-t-il, malgré que le remploi de matériaux au fil des siècles ait fait disparaître beaucoup de choses et que des tremblements de terre en 988, 1348.. .. n'ont rien arrangé !

*En l'an 452 de notre ère, les hordes d'Attila mirent la ville à feu et à sang. Les Huns chassant les autres, les habitants qui le purent s'enfuirent vers le sud et créèrent une nouvelle ville (Grado) sur une île comprise entre l'Adriatique et la lagune qui porte aussi le nom de Grado.

*Aquilée est réputée avoir été évangélisée par Saint Marc, donc dès le premier siècle. Des évêques se succèdent à partir de l'an 276. L'église d'Aquilée prend beaucoup d'importance et participe à l'évangélisation de l'Europe de l'est. Son diocèse, s'étend jusqu'en Hongrie.

*En l'an 554, des différents entre Rome et l’Église locale entraînent une rupture et l'évêque local se proclame patriarche.

*En l'an 568, l'invasion des Lombards amène à un transfert du « patriarcat » d'Aquilée à Grado. Mais en l'an 606, un patriarcat se reconstitue à Aquilée sous l'influence de Byzance tandis que subsiste un patriarcat à Grado sous influence lombarde, lesquels Lombards se convertissent vers l'an 670.

*En l'an 775, Charlemagne met fin à un royaume lombard qui s'était constitué. Les villes d'Aquilée et de Grado passent ensuite sous la coupe d'un Duché de Bavière, en 952 puis du Saint Empire Romain Germanique en 1077, puis sous l'autorité de Venise en 1420. En 1451, les Vénitiens en profitent pour récupérer le patriarcat. Le pape Benoît XIV y mettra officiellement fin en 1750. Les évêques de Venise semblent cependant toujours s'attribuer un titre de Patriarche mais un titre qui n'a plus ni terres ni pouvoir.

*Les 2 villes suivent ensuite le sort de la Vénétie et du Frioul : transfert à l'Autriche au traité de Campoformio du 18 octobre 1797 puis deviennent italiennes en 1866.

*Si les deux cités sont proches géographiquement, elles le sont aussi au regard de l'Histoire, comme mère et fille si l'on peut dire.

 

B-MONUMENTS :

B1-AQUILEE : La ville a été classée au patrimoine de l'UNESCO pour ses monuments et sa zone archéologique en 1998.

*basilique patriarcale : L'ensemble comprend l'église proprement dite, deux cryptes, le baptistère et un campanile.

-En l'an 313 (année de l'édit de Milan de l'empereur Constantin), fut mise en chantier une première église à l'emplacement d'un ancien édifice païen. A cette époque fut construit un sol en mosaÏque de 760 m² de superficie. Cette église fut détruite lors de l'invasion des Huns. Une partie de la population qui s'était réfugiée sur une île revint à Aquilée, reconstruisit la ville et une nouvelle église dans les années 800.

-Cette seconde église fut détruite par un tremblement de terre en l'an 988. En 1031 , sous le patriarche Popone, une troisième église fut commencée et dédiée à deux Saints (Saint Ermacora et Saint Fortunato, des habitants de la cité qui avaient été martyrisés. Aujourd'hui, l'église est dédiée à Sainte Marie de l'Assomption Santa Maria Assunta) et en outre un campanile de 73 mètres de haut qui fut construit en réutilisant des pierres de l'amphithéâtre romain. Mais à cette époque, le pavage de mosaïque du quatrième siècle qui subsistait, fut recouvert d'argile. Il fut redécouvert à partir de 1909.

-Cette troisième église subit, elle aussi, un tremblement de terre en 1348. L'église fut restaurée et au siècle suivant, complétée par un plafond en bois décoré, œuvre de charpentiers vénitiens. On voit qu'au fil des générations, les habitants n'abdiquèrent pas et à chaque catastrophe, relevèrent leur ville et leur patrimoine et c'est grâce à toute cette chaîne que nous pouvons encore l'admirer aujourd'hui.

-Une crypte (cripta degli scavi) possède encore un pavement du IVe siècle, tandis que la seconde crypte (cripta degli Affreschi) date du IXe siècle avec des fresques du XIIe siècle.

*Les musées : la ville possède 3 musées : Musée archéologique national, Musée paléochrétien et Musée civique du Patriarcat. Ces musées furent alimentés en grande partie grâce aux découvertes des fouilles réalisées sur l'Aquilée romaine.

 

B2-GRADO : La ville est surnommée « l'île du soleil ». Les monuments de Grado sont principalement du sixième siècle :

-La cathédrale Sant' Eufemia avec un clocher ajouté au XVe siècle

-la basilique Santa Maria delle Grazie qui avait remplacé au VIe siècle une église construite au siècle précédent lors de la fondation de la ville. De cette première église subsistent des mosaïques.

-En outre un musée lapidaire a été constitué à partir de découvertes dans des sites romains proches.

J.D. 24 janvier 2017

 

localisation d'Aquilée et Grado, carte du net (hot-map.com)

localisation d'Aquilée et Grado, carte du net (hot-map.com)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Liens