Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2017 5 20 /01 /janvier /2017 17:41

Gorizia et Nova Gorica N°342

 

Il s'agissait d'une seule et même ville jusqu'à ce que le traité de Paris en 1947 (voir fiche N°340) ne la sépare en deux, avec une partie italienne sous le nom de Gorizia et une partie aujourd'hui slovène sous le nom de Nova Gorica.

 

Histoire :

*C'est Henri V empereur germanique qui créa un comté en 1121 au profit d'une famille Goritz. Ce comté prit le nom de cette famille. Il subsista jusqu'à la mort en 1500 de Léonard de Goritz. Le comté passa alors à l'Autriche, sauf une interruption vénitienne en 1508/1509 et une interruption française dans le cadre des « provinces illyriennes » de 1805 à 1813. Retour à l'Autriche.

*création le 1er décembre 1918 du « royaume des Serbes, Croates et Slovènes » qui prit en 1929 le nom de « royaume de Yougoslavie ». Un des rois de Yougoslavie (Alexandre 1er ) fut assassiné à Marseille le 9 octobre 1934 en même temps que le ministre français des affaires étrangères de l'époque (Louis Barthou)

*Après l'occupation durant la seconde guerre mondiale, le royaume de Yougoslavie devint le 29 novembre 1945 la « République populaire fédérative de Yougoslavie » avec Tito (1892/1980). La Slovénie constitua une des 6 Républiques de la Yougoslavie communiste.

*Dans le cadre de l'éclatement de l'ex Yougoslavie, la Slovénie (capitale : Ljubljana) déclara son indépendance le 25 juin 1991, adhéra à l'OTAN le 29 mars 2004, à l'Union Européenne le 1er mai 2004, à la zone euro le 1er janvier 2007 et à l'espace Schengen le 21 décembre 2007.

*De son côté, Gorizia, la partie devenue italienne de la ville, devint chef-lieu de province du même nom dans le cadre de la région italienne de « Frioul-Vénétie Julienne » (voir fiche N°341)

 

Nova Gorica : cette ville est peuplée de 13.500 habitants environ, chiffre à porter à 32.000 si l'on tient compte de l'agglomération.

Elle est connue pour être ville-frontière avec l'Italie, pour ses casinos et pour avoir sur son territoire un couvent franciscain (Kostanzevica) où sont inhumés Charles X et plusieurs membres de sa famille dont son fils Louis (1775/1844, duc d'Angoulême), Marie-Thérèse (1778/1851, fille de Louis XVI et de Marie-Antoinette) etc.

Charles X (1757/1836) fut roi de France de 1824 à 1830. Il fut renversé par la Révolution de juillet 1830. Il est le frère de Louis XVI et de Louis XVIII à qui il succéda.

 

Gorizia : De la période autrichienne de Gorizia, il faut retenir une révolte des habitants en 1713 qui fut durement réprimée. Les chefs de la révolte furent décapités sur la place principale au pied du château.

La ville est traversée par le fleuve Isonzo qui prend sa source en Slovénie et se jette dans l'Adriatique après un parcours de 136 kms. Ce fleuve assista à de nombreux combats durant la première guerre mondiale. Douze batailles entre Italiens et Autrichiens furent appelées « batailles de l'Isonzo ». La sixième de ces batailles ( du 6 au 17 août 1916) est aussi appelée : « bataille de Gorizia ». L'armée italienne parvint à s'emparer de la ville mais au prix de 51.000 morts. Une chanson italienne qui a pour titre : « Ô Gorizia »rappelle cette bataille , la voici :

 

 

Texte original

Traduction française

La mattina del cinque di agosto,
Si muovevano le truppe italiane
Per Gorizia, le terre lontane.
E dolente ognun si parti.

Sotto l'acqua che cadeva al rovescio,
Grandinavano le palle neniche;
Su quei monti, colline e gran valli,
Si moriva dicendo cosi :

O Gorizia, tu sei maledetta,
Per ogni cuore che sente conscenza;
Dolorosa ci fu la partenza
E il ritorno per molti non fu.

O vigliacchi che voi ve ne state,
Con le mogli sui letti di lana,
Schernitori di noi carne_umana,
Questa guerra ci_insegna_a punir.

Voi chiamate il campo d'onore,
Questa terra di la dei confini
Qui si muore gridando "Assassini !
Maledetti sarete un di.

Cara moglie, che tu non mi senti
Raccomando ai compagni vicini
Di tenermi da conto i bambini,
Che io muoio col suo nome nel cuor.

O Gorizia, tu sei maledetta,
Per ogni cuore che sente conscenza;
Dolorosa ci fu la partenza
E il ritorno per tutti non fu.

Au matin du 5 août,
Les troupes italiennes étaient en marche.
Vers Gorizia, les terres lointaines.
Et chacun partit plein de regrets.

Sous la pluie qui tombait à verse,
Les balles ennemies fusaient;
Sur ces monts, ces collines et ces vallées,
On mourrait en disant ceci :

Ô Gorizia tu es maudite,
Pour chaque cœur qui entend sa conscience;
Le départ fut douloureux
Et pour beaucoup il n'y eut pas de retour.

Ô lâches qui vous prélassez,
Avec vos femmes sur des lits de laine,
Qui vous moquez de notre viande humaine,
Cette guerre nous apprend à punir.

Ce que vous appelez "champ d'honneur",
Est une terre oubliée des Dieux.
Ici on meurt en criant "assassins !"
Un jour vous serez maudits.

Chère épouse qui ne m'entend pas
Je m'en remets à mes compagnons près de moi
Pour prendre soin de nos enfants,
Et dire que je meurs ton nom dans mon cœur.

Ô Gorizia tu es maudite,
Pour chaque cœur qui entend sa conscience;
Le départ fut douloureux
Et pour tous il n'y eut pas de retour.

 

L'ossuaire lié à ces batailles de l'Isonzo (première guerre mondiale) est à Oslavia, juste à la sortie nord de Gorizia, il contient 12.000 soldats inconnus. Il fait partie de 6 cimetières consacrés en Italie à la première guerre mondiale dont Redipuglia à une vingtaine de kms au sud de Gorizia le long de l'autoroute qui joint Udine et Trieste.

Gorizia possède un château construit vers le douzième siècle (voir illustration), une cathédrale, plusieurs églises et des musées.

J.D. 20 janvier 2017

château de Gorizia, image du net

château de Gorizia, image du net

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Liens