Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2017 5 03 /02 /février /2017 08:32

Trieste N°350

 

Trieste est une ville d'environ 205.000 habitants située au nord-est de l'Italie, sur la côte Adriatique, à la frontière slovène. Elle est le chef-lieu de la province de Trieste et de la région Frioul-Vénétie Julienne. Comme tout le Frioul, sa situation géographique a engendré une histoire particulièrement mouvementée.

 

Histoire :

*On ne sait pas depuis combien de temps le site est peuplé, mais son histoire remonte à la haute antiquité puisque les légendes grecques y font passer Jason à la recherche de la Toison d'or !

*C'est en 177 avant notre ère que les Romains s'emparent du site, s'installent sur la partie élevée et lui donnent le nom de « Tergeste ». Mais située à la frontière avec les « Barbares », elle est souvent envahie comme l'atteste César soi-même dans la Guerre des Gaules au livre VIII en 24 :

« Il appelle Titus Labiénus auprès de lui ; la quinzième légion, qui avait passé l'hiver avec ce dernier, il l'envoie dans la Gaule (à l'époque l'Italie du Nord s'appelait encore « Gaule Cisalpine ») qui jouit du droit de cité (droit de citoyenneté romaine) pour assurer la protection des colonies de citoyens romains, voulant ainsi éviter qu'une descente de Barbares ne leur infligeât un malheur semblable à celui qu'avaient subi, l'été précédent (en -52), les Tergestins, qui avaient été brusquement attaqués et pillés par eux. ».

*Après avoir suivi le sort de Rome, la ville tombe sous la coupe des Byzantins à la chute de l'empire romain d'Occident (en 476) jusqu'en 788

*Puis sous le pouvoir des Francs (empire carolingien), devint le siège d'un diocèse en 1098, est annexée par Venise en 1369, passe à l'Autriche en 1382 jusqu'à l'arrivée des troupes de Bonaparte en 1797.

*Intégrée aux Provinces Illyriennes par la France de 1809 à 1814, la ville retombe entre les mains de l'Autriche jusqu'en 1921 où elle revient à l'Italie.

*occupation allemande en 1943 avec ouverture sur le territoire de Trieste d'un camp de concentration d'abord et d'extermination sur la fin de l'occupation nazie, avec même un four crématoire.

*Arrivée des troupes communistes de Tito le 1er mai 1945 qui voulant s'approprier le territoire se livrent à des massacres d'Italiens. L'estimation du nombre de victimes de ce que l'on peut appeler « épuration ethnique » varie selon les auteurs entre 4.000 et 17.000, le chiffre le plus souvent avancé est « entre 13.000 et 15.000 ». En 2004, le gouvernement italien a décidé d'une journée du souvenir en mémoire des victimes de ces massacres. La première célébration s'est déroulée le 10 février 2005.

*Le traité de Paris du 10 février 1947 (voir fiche N° 340 : http://jean.delisle.over-blog.com/2017/01/le-traite-de-paris-du-10-fevrier-1947-n-340.html) entraîna la création d'un « territoire libre de Trieste » sous le contrôle de l'ONU avec une zone nord, comprenant Trieste, sous contrôle anglo-américain et une zone sud sous contrôle Yougoslave avec la ville appelée Coper (s'écrit aussi Koper) par les Yougoslaves et Capodistria par les Italiens. Cette ville, à 10 kms environ au sud de Trieste, avait été fondée par les Romains sous le nom de Capris (c'était le Capris des Dieux...romains!). De fait il y eut un échange de population, les habitants de langue italienne se portant vers le nord et ceux de langue slovène vers le sud.

*Le traité d'Osimo (ville italienne de la province d'Ancône) du 10 novembre 1975 signé entre l'Italie et la Yougoslavie donna la zone nord avec Trieste à l'Italie et la zone sud avec Koper à la Yougoslavie (aujourd'hui en Slovénie). Le traité entra en application le 11 octobre 1977. Dans les faits, la partition datait d'un protocole d'accord de 1954.

 

Activités :

*Trieste a été durant toute la période autrichienne, le débouché sur la mer de l'empire et la plaque tournante des relations commerciales entre Orient et Occident même si d'autres villes portuaires eurent la même vocation.

*En 1877, s'ouvrit une école de commerce

*En 1924 une Université fut fondée qui prit vite de l'importance et aujourd'hui Trieste est devenue en Italie la « cité des Sciences » avec :

-l'observatoire astronomique de Trieste

-l'Institut national d'océanographie et géophysique expérimentale

-le centre international de physique théorique

-le synchrotron Elettra

...

 

Monuments :

*de la période romaine, il reste des traces de monuments du premier siècle avant notre ère au second siècle de notre ère : théâtre d'une capacité de 6.000 places, arc romain, forum, 2 aqueducs…

*la piazza « Unità d'Italia » au pied de la colline San Giusto (Saint Just) : très grande place de plus de 10.000 m² qui s'appela aux temps autrichiens « « Piazza Francesco Giuseppe » (place François Joseph) avant de prendre l'actuel nom en 1918. Tout autour, beaucoup de palais ; au centre la fontaine des 4 continents érigée entre 1751 et 1754, une colonne réalisée en souvenir de la venue le 10 septembre 1728 de l'empereur Charles VI, deux fontaines dédiées aux déesses Vénus et Thétis de 1881/1883...

*La cathédrale de Saint Just (San Giusto) sur la colline du même nom, construite au cinquième siècle à l'emplacement d'un édifice romain. Le monument actuel date du 14e siècle.

*Sur la même colline : le château de San Giusto (15e/16e siècles) avec un musée d'armes anciennes

*de nombreux musées dont le « museo del mare » et le « museo Sartorio » avec de nombreuses œuvres de Tiepolo (peintre vénitien 1696/1770), théâtres, églises, synagogues, le phare de la Victoire construit de 1923 à 1927 sur la colline de Gretta...sans oublier de nombreux cafés réputés ni le château de Miramare (voir fiche N°346 http://jean.delisle.over-blog.com/2017/01/le-chateau-de-miramare-n-346.html).

*Pour sa renommée touristique, Trieste pâtit probablement de la proximité de Venise.

 

Illustrations jointes :

* la cathédrale San Antonio Nuovo (construite entre 1825 et 1849) vue du Canal Grande creusé de 1754 à 1756, pour amener la mer dans la ville.

*la statue de l'impératrice Elisabeth dite Sisi, assassinée à Genève le 10 septembre 1898. Le monument financé par souscription publique fut érigé en 1912.

J.D. 3 février 2017

 

 

 

 

 

 

la cathédrale San Antonio Nuovo et Sisi, images du net
la cathédrale San Antonio Nuovo et Sisi, images du net

la cathédrale San Antonio Nuovo et Sisi, images du net

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Liens