Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2017 5 16 /06 /juin /2017 17:56

Fratelli d'Italia N°374

 

« Fratelli d'Italia » est le nom de l'hymne national de l'Italie.

 

*Les paroles ont été composées à l'automne 1847 par un jeune patriote italien nommé Goffredo Mameli. Il est né à Gênes le 5 septembre 1827. Engagé dans les troupes de Garibaldi, il fut gravement blessé à Rome début juin 1849 lors d'un engagement contre des troupes françaises et décéda de ses blessures le 6 juillet 1849 à 21 ans.

*Ses paroles ont été mises en musique par un Turinois nomme Michele Novaro (1818/1885).

*Sur les raisons de la présence française à Rome en 1849, voir la note N°40 http://jean.delisle.over-blog.com/article-les-republiques-romaines-72828692.html
*A l'époque, l'hymne du royaume d'Italie était "Marcia Reale"  (Marche Royale).
Il fallut attendre la République italienne pour que "Fratelli d'Italia" devienne l'hymne national le 12 octobre 1946, même si entre-temps Fratelli d'Italia était devenu populaire ainsi que "Canzone del Piave" composée en 1918 (en références aux batailles contre l'Autriche lors de la première guerre mondiale) par Giovanni Gaeta (dit E.A.Mario).

 

 

*Voici les paroles et leur traduction en français :

 

Paroles en italien

Sens des paroles en français

Fratelli d'Italia,
L'Italia s'è desta,
Dell'elmo di Scipio
S'è cinta la testa.
Dov'è la vittoria ?
Le porga la chioma,
Che schiava di Roma
Iddio la creò. (2x)

Stringiamci a coorte
Siam pronti alla morte
Siam pronti alla morte
L'Italia chiamò.
Stringiamci a coorte
Siam pronti alla morte
Siam pronti alla morte
L'Italia chiamò! Sì!

Noi fummo da secoli

Calpesti, derisi
Perché non siam Popolo
Perché siam divisi
Raccolgaci un'Unica
Bandiera una Speme
Di fonderci insieme
Già l'ora suonò

Uniamoci, amiamoci
L'unione e l'amore
Rivelano ai Popoli
Le vie del Signore
Giuriamo far Libero
Il suolo natìo
Uniti, per Dio,
Chi vincer ci può?

Stringiamci a coorte
Siam pronti alla morte
Siam pronti alla morte
L'Italia chiamò.
Stringiamci a coorte
Siam pronti alla morte
Siam pronti alla morte
L'Italia chiamò! Sì!

Dall'Alpi a Sicilia
Dovunque è Legnano,
Ogn'uom di Ferruccio
Ha il core, ha la mano,
I bimbi d'Italia
Si chiaman Balilla
Il suon d'ogni squilla
I Vespri suonò

Son giunchi che piegano
Le spade vendute
Già l'Aquila d'Austria
Le penne ha perdute
Il sangue d'Italia e
Il sangue Polacco
Bevé col cosacco
Ma il cor le bruciò

Stringiamci a coorte
Siam pronti alla morte
Siam pronti alla morte
L'Italia chiamò
Stringiamci a coorte
Siam pronti alla morte
Siam pronti alla morte
L'Italia chiamò! Sì!

Frères d’Italie
L’Italie s’est levée,
Du heaume de
Scipion
Elle s’est ceint la tête.
Où est la Victoire ?
Qu’elle lui tende sa chevelure,
Car esclave de Rome
Dieu la créa. (2x)

Serrons-nous en
cohortes
Nous sommes prêts à la mort
Nous sommes prêts à la mort
L’Italie appelle.
Serrons-nous en cohortes
Nous sommes prêts à la mort
Nous sommes prêts à la mort
L’Italie appelle !

Nous avons été depuis des siècles
Piétinés, moqués,
Parce que nous ne sommes pas un Peuple,
Parce que nous sommes divisés.
Que nous rassemble un Unique
Drapeau, un Espoir :
De nous fondre ensemble
L'heure a déjà sonné

Unissons-nous, aimons-nous
L'union, et l'amour
Révèlent aux Peuples
Les voies du Seigneur ;
Jurons de Libérer
Le sol natal :
Unis par Dieu
Qui peut nous vaincre ?

Serrons-nous en cohortes
Nous sommes prêts à la mort
Nous sommes prêts à la mort
L’Italie appelle.
Serrons-nous en cohortes
Nous sommes prêts à la mort
Nous sommes prêts à la mort
L’Italie appelle !

Des Alpes à la Sicile
Partout est
Legnano
Chaque homme de Ferruccio
A le cœur, a la main
Les enfants d'Italie
S'appellent
Balilla,
Le son de chaque cloche
A sonné les
Vêpres.

Sont des joncs qui ploient
Les épées vendues
L’Aigle d'Autriche
A déjà perdu ses plumes
Il a bu le sang d’Italie,
Le sang Polonais,
avec le cosaque

Mais cela lui a brûlé cœur.

Serrons-nous en cohortes
Nous sommes prêts à la mort
Nous sommes prêts à la mort
L’Italie appelle.
Serrons-nous en cohortes
Nous sommes prêts à la mort
Nous sommes prêts à la mort
L’Italie appelle !

 


Quelques explications :

*Scipion est le nom d'une famille romaine dont plusieurs membres se couvrirent de gloire lors des guerres puniques ; guerres qui opposèrent Rome et Carthage de l'an -264 à l'an -146. Dans cette famille, les membres les plus célèbres furent « Publius Scipion » qui fut vainqueur d'Hannibal à la bataille de Zama en Tunisie en -202 et qui fut surnommé « Scipion l'Africain » et Scipion Emilien qui détruisit Carthage en -146 et fut surnommé « Le second Africain ».

*cohortes : la cohorte était la dixième partie de la légion romaine.

*Legnano : se trouve dans la banlieue de Milan en Lombardie. Le site fut témoin le 29 mai 1176 de la victoire des troupes de la Ligue lombarde contre celles du Saint Empire romain germanique conduites par Frédéric Barberousse.

*Ferruccio : surnom de Francesco Ferrucci ( 1489/1530) qui organisa la défense de Florence assiégée par les troupes de Charles Quint. Ferruccio fut fait prisonnier le 3 août 1530 et exécuté.

*Balilla : surnom de Giovan Battista Perasso né à Gênes en 1735 et qui à l'âge de 11 ans, déclencha le 5 décembre 1746 la révolte des Gênois contre l'occupant autrichien.

*Vêpres : référence aux « Vêpres siciliennes » : le mardi de Pâques 1282 (31 mars), à Palerme et Corleone, la population sicilienne massacra les Français. Charles d'Anjou, fils du roi de France Louis VIII et de Blanche de Castille (et par conséquent frère de Louis IX plus connu sous le nom de Saint Louis), s'était emparé de Naples et de la Sicile en 1266 et en était devenu roi.

*l'aigle d'Autriche : référence au Saint Empire romain germanique, car de 1483 à 1806, Vienne fut la capitale de fait, du Saint Empire.

*cosaques : dans le contexte, ce mot désigne les Russes. Après la chute de Napoléon, Russes et Prussiens se partagèrent la Pologne. Les Polonais se soulevèrent en 1830, et la répression fut très dure de la part des Russes.

 

Illustrations :

ci-joint la référence d'une belle interprétation de l'hymne italien (empruntée au net) :

https://www.youtube.com/watch?v=vlXGF5uGM4I

 

ci-joint également le portrait de Goffredo Mameli (source : wikipedia.org/windex)

 

pour conclure :

On entend parfois critiquer la Marseillaise pour son côté « guerrier » ou violent. L'hymne italien n'a rien a lui envier et il en va de même d'autres hymnes (voir le grec par exemple). La plupart des hymnes ont été composés dans des contextes particuliers qui font partie de l'histoire des pays et on ne peut les juger qu'en les replaçant dans leur contexte.

J.D. 16 juin 2017

portrait de Mameli

portrait de Mameli

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Liens