Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2017 1 03 /07 /juillet /2017 17:59

La royauté anglaise (seconde partie) N°378

 

 

1-Les territoires (suite) :

*L'Angleterre proprement dite : -L'Angleterre proprement dite est la partie sud/sud-est de la Grande-Bretagne, limitée au nord par l’Écosse, à l'est par la Cornouailles, et par la mer sur les autres côtés.

-Son littoral comporte de nombreux îlots ou îles dont la principale est l'île de Wight située sur la côte sud, en dessous de Southampton et Portsmouth. Cette île de 384 kms2 de superficie compte environ 140.000 habitants et a son point culminant à 241 mètres. On peut également citer les « îles Scilly », ensemble de 146 îlots ou îles situés dans l'Atlantique à l'ouest de la Cornouailles couvrant 16 kms2 au total avec 2.200 habitants environ.

-Au total l'Angleterre proprement dite a aujourd'hui plus de 55 millions d'habitants sur une superficie de 131.760 kms2.

-L'occupation humaine du territoire anglais remonte très haut dans le temps comme en témoignent des sites comme Stonehenge ou Avebury, classés au patrimoine mondial de l'Unesco en 1986 et qui remontent au troisième millénaire avant notre ère. Ils sont situés à une centaine de kms à l'ouest de Londres dans le triangle formé par les villes de Bristol, Swindon et Southampton.

-L'Angleterre fut occupée par les Romains (voir fiche précédente). Ce sont les Romains qui dès le temps de César avaient baptisé l'île sous le nom de « Britannia ». Au premier siècle de notre ère, les Romains installèrent d'abord leur commandement (ou capitale) à Colchester (Camulodunum) dans le comté d'Essex (à 80 kms environ au nord-est de Londres); en même temps, et dès l'an 43, les Romains fondaient une nouvelle ville sur la Tamise sous le nom de « Londinium » où ils transférèrent leur capitale à une date pas très certaine, mais probablement au début du second siècle de notre ère.

-Puis l'Angleterre fut envahie aux cinquième/sixième siècles, par les Saxons et les Angles qui ont donné leur nom au territoire, et d'où aussi le terme « d'Anglo-Saxons ».

-Tous les historiens ne semblent pas d'accord sur la date de début de la monarchie anglaise. Il y eut d'abord plusieurs royautés sur le territoire de l'Angleterre proprement dite. Mais c'est en l'an 927 qu'un nommé Aethelstan se donne pour la première fois le titre de « Rex Anglorum » (roi des Anglais). On peut donc faire partir la royauté anglaise de cette date. A la même époque c'est la ville de Winchester (à environ 90 kms au sud-ouest de Londres) qui joue le rôle de capitale anglaise.

-C'est le 28 septembre 1066 que Guillaume, duc de Normandie (surnommé Guillaume le Conquérant) débarqua en Angleterre. Parti de Saint Valéry sur Somme (dans la Somme) avec 600 navires et 7.000 soldats, il put débarquer sans être inquiété.

-Le roi anglais Harold II s'était porté avec son armée au nord-est de l'Angleterre pour faire face à un débarquement de Vikings. Le 25 septembre Harold avait été vainqueur des Vikings à la bataille de Stamford Bridge (à une vingtaine de kms au nord de York sur la rivière Derwent), mais au prix de lourdes pertes.

-Informé du débarquement normand, Harold ramena ses troupes à marches forcées (où elles durent parcourir dans les 400 kms) avant d'affronter Guillaume et ses soldats, eux, reposés, le 14 octobre à Hastings (sur la côte à environ 80 kms au sud-est de Londres). Les Anglais furent vaincus, Harold tué, et Guillaume s'empara du pouvoir. Il fut couronné roi d'Angleterre le 25 décembre 1066 à l'abbaye de Westminster. Né vers 1027 dans le Calvados, à Falaise (où il a sa statue équestre, place ...Guillaume le Conquérant), Guillaume avait épousé Mathilde de Flandre (petite-fille du roi de France Robert II) vers 1050. Elle fut couronnée reine d'Angleterre en mai 1068 (une statue lui est consacrée dans les jardins du Luxembourg à Paris).

Guillaume fut le fondateur de l'abbaye aux Hommes de Caen et Mathilde de l'abbaye aux Dames dans la même ville.

-Décédée le 2 novembre 1083, Mathilde fut inhumée dans l'abbaye aux Dames de Caen et Guillaume, décédé le 9 septembre 1087, dans l'abbaye aux Hommes à Caen.

Les 2 tombes furent saccagées par les protestants en 1562.

-De l'arrivée de Guillaume et durant 3 siècles, on parla français à la Cour d'Angleterre (que Guillaume avait installée à Londres). C'est durant la guerre de Cent Ans (1337/1453) et pour punir les Français de refuser obstinément un roi anglais que le français fut abandonné. On ne réécrit pas l'histoire, mais il n'est pas interdit de faire du roman-fiction. Que serait devenue l'Europe si France et Angleterre avaient eu à partir du quatorzième siècle un roi commun, qui avait des rois de France dans ses ancêtres et qui parlait français ?

Pour assurer son autorité et surtout pour parer à toute tentative de révoltes (il y en eut en Normandie et aussi en Angleterre sans oublier de nouveaux débarquements Vikings), Guillaume le Conquérant lança sur le sol anglais la construction de plusieurs fortifications dont la célèbre « Tour de Londres ».

-A partir de Guillaume, les Anglais prirent lentement mais sûrement le pas sur les autres nations du Royaume-Uni, puis à partir de la fin du seizième siècle, ils constituèrent le plus grand empire colonial au monde. Ils se heurtèrent souvent aux intérêts français et la France fut le meilleur ennemi des Anglais durant des siècles et jusqu'à ce que les Anglais pragmatiques comprennent que l'empire allemand mettait en cause leur hégémonie dans plusieurs domaines y compris maritime et se rapprochent des Français (entente cordiale : 8 avril 1904).

-Pour ce que je connais de l'Histoire, il me semble qu'au travers des siècles, la diplomatie anglaise fut plus futée et plus efficace que la notre, souvent à nos détriments, mais à qui la faute ?

-Au 1er janvier 1973, la Grande-Bretagne rejoignit la Communauté Économique Européenne (devenue l'Union Européenne en 1993), mais en sauvegardant ses intérêts et surtout ceux de son système bancaire et de ses paradis fiscaux. Personnellement, je ne reproche pas aux Anglais de défendre les intérêts des Anglais, mais chacun en pense ce qu'il en veut.

-Le 23 juin 2016, avec une participation de 72,2 % des électeurs, une majorité (51,9%) se prononçait pour le Brexit (sortie du Royaume-Uni de l'union Européenne). Beaucoup de commentateurs annoncèrent une catastrophe économique pour la Grande-Bretagne. En juin 2016, le taux de chômage en Grande-Bretagne était de 4,8 %; il est passé à 4,7 % en janvier 2017 et à 4,6 % en avril 2017, comme en témoigne ce titre d'un article de La Tribune du 14 juin 2017 :

 

« La comparaison est cruelle avec la France, où le taux de chômage pointe toujours à 9,6% au premier trimestre 2017. Au Royaume-Uni, ce taux s'est maintenu à 4,6% à fin avril, son niveau le plus bas depuis 42 ans. »

 

Beaucoup espéraient une délocalisation des emplois de la City sur Paris ou Francfort.

Ces délocalisations, non seulement on les attend toujours, mais le premier investissement important en matière d'emplois tertiaires qui se fait en Europe : la création d'un siège européen de Google (100.000 m² de bureaux et 7.000 emplois), où se fait-il ? À Londres !

Du temps où je lisais le Canard Enchaîné (cela remonte à loin), il y avait une rubrique intitulée : « Pan sur le bec » !

 

Illustrations et suite :

En illustration on trouvera les statues de Guillaume le Conquérant à Falaise et de son épouse Mathilde à Paris, emprunt au net : commons.wikimedia.org/windex

La troisième partie de cette note portera sur les 14 territoires britanniques d'Outre-Mer que je pensais joindre à cette note, mais cela ferait un texte trop long ; et la suivante sur les dynasties royales anglaises.

J.D. 3 juillet 2017

représentation de Guillaume le Conquérant à Falaise et de Mathilde à Paris
représentation de Guillaume le Conquérant à Falaise et de Mathilde à Paris

représentation de Guillaume le Conquérant à Falaise et de Mathilde à Paris

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Liens