Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 août 2017 1 21 /08 /août /2017 19:35

Garibaldi et Saint-Marin N°386

 

En Europe, l'année 1848 fut celle des Révolutions.

A Rome, Pellegrino Rossi qui était le chef du gouvernement des Etats-Pontificaux (voir carte annexée à la note N°385) était assassiné le 15 novembre 1848.

*Ce Pellegrino Rossi naquit en Toscane à Carrare (Carrara) le 13 juillet 1787. Venu en France, il reçut la nationalité française en 1838, le titre de Pair de France en 1839, envoyé comme ambassadeur auprès du Saint Siège en 1845 et obtint le titre de Comte en 1846. C'est le 15 septembre 1848 qu'il était devenu chef du gouvernement pontifical, juste 2 mois avant son assassinat.

*C'est Pie IX qui avait été élu pape le 21 juin 1846. Anticipant les événements, il avait accordé le 14 mars 1848, une constitution pour la gestion des États-Pontificaux, constitution intitulée : « Statut fondamental pour le gouvernement temporel des États de l’Église ». Mais le peuple voulait aussi que le pape s'engage aux côtés de Charles-Albert roi de Sardaigne qui avait déclaré la guerre à l'Autriche suite aux soulèvements des populations de Venise et de Milan. Mais, cela le pape le refusa, ce qui servit, probablement, de prétexte à l'assassinat de Pellegrino Rossi et au soulèvement de la population.

*Le pape quitta Rome, le 24 novembre 1848 et demanda refuge à Ferdinand II roi des Deux-Siciles. Dès le 9 février 1849, une république romaine était proclamée Piazza del Popolo (place du Peuple). Des élections avaient eu lieu les 21 et 22 janvier 1849.

*L'Autriche, l'Espagne, la France , le royaume des Deux-Siciles, tout le monde voulut aider le pape à récupérer ses territoires. Il y avait à travers cette question un enjeu d'influence sur l'Italie.

*En France, la révolution de février 1848 avait détrôné Louis-Philippe et amené la proclamation de la seconde République française. Louis-Napoléon Bonaparte avait été élu président. La République française aurait pu soutenir la république romaine, il n'en fut rien, bien au contraire ; les troupes françaises prirent de vitesse les autres prétendants et débarquèrent le 25 avril 1849, 7.000 soldats commandés par le général Oudinot à Civitavecchia (sur la côte à environ 70 kms au nord de Rome). Oudinot proclama très hypocritement que l'armée française venait pour protéger la république romaine de l'invasion autrichienne !

*Garibaldi était arrivé à Rome le 12 décembre 1848 et le 23 avril, il avait été chargé de la défense de la ville. Les troupes françaises donnèrent l'assaut à Rome le 30 avril mais furent repoussées.

*La France envoya d'importants renforts tandis que les Autrichiens envahissaient les États pontificaux par le nord, les Napolitains par le sud et que l'armée espagnole débarquait à Gaète (sur la côte entre Naples et Rome). C'était la curée !

*La République romaine capitula et cessa son existence le 4 juillet 1849, moins de 5 mois après sa proclamation. Le pape fut de retour à Rome le 12 avril 1850 et reprit son pouvoir temporel, enfin pour peu d'années.

*Mais ce n'était pas terminé car les Autrichiens pourchassèrent les Républicains. Garibaldi et 2.000 de ses soldats parvinrent à fuir et se réfugièrent à Saint-Marin (San Marino) où ils arrivèrent le 31 juillet 1849.

*Saint-Marin a été fondée au quatrième siècle (la date du 3 septembre de l'an 301 a conventionnellement été admise pour sa fondation) et est devenue une République indépendante depuis le onzième siècle. Le territoire est situé à une vingtaine de kms de l'Adriatique à la hauteur de Rimini.

*La cité de Cesenatico (sur la côte entre Rimini et Ravenne) ravitailla Garibaldi et ses soldats et lui fournirent 13 navires à bord desquels ils purent embarquer et accostèrent à Comacchio le 3 août 1849 à une trentaine de kms au nord de Ravenne dans un lieu qui était appelé « Porto di Magnavacca » et qui, depuis, est devenu « Porto Garibaldi ». Anita Garibaldi qui était malade décéda le lendemain 4 août 1849.

*On sait que Garibaldi fut ensuite l'un des principaux artisans de l'unité italienne. *Son court passage à Saint-Marin a laissé des traces :

-En 1861, il avait reçu la nationalité de San Marino.

-On trouve à Saint-Marin une place Garibaldi avec la statue de Garibaldi (voir illustration), et à Borgo Maggiore (une des 9 communes qui composent la République de San Marino) une place Anita Garibaldi.

-La pièce de 2 euros de 2007, de San Marino est à l'effigie de Garibaldi

-des émissions de timbres consacrées à Garibaldi et à Anita en 1924, 1932, 1949, 1957 et 1999

J.D. 21 août 2017

 

piazza Garibaldi à San Marino

piazza Garibaldi à San Marino

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Liens