Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 17:29

 

 

 

C'est un moine nommé Denys, surnommé Denys le Petit (né vers l'an 470 et mort en l'an 544) qui proposa au Vatican de faire partir la numérotation des années du calendrier, de la date supposée de la naissance de Jésus Christ. Cela fut accepté par la papauté mais mit plus de trois siècles pour s'imposer dans tous les pays de la chrétienté.

Dans la Rome antique, la numérotation des années partait de la date de la fondation légendaire de Rome en l'an 753 avant notre ère (voir sur mon blog la fiche N°77 : « à Rome un 21 avril »). Le résultat est que les gens qui vivaient en l'an 247 de notre calendrier, n'ont jamais su qu'ils étaient en l'an 247. Pour eux ce fut l'an mil. L'arrivée de l'an mil fut célébrée avec un grand faste dans tout l'empire romain. C'était au temps de l'empereur Philippe, d'origine syrienne, surnommé Philippe l'Arabe qui régna de l'an 244 à l'an 249 de notre calendrier soit l'an 997 à l'an 1002 du calendrier romain encore en vigueur. Cette célébration tombait à pic pour faire oublier aux citoyens les malheurs du temps, car l'an mil romain fut précédé d'une des périodes noires de l'histoire de la Rome antique. Ainsi, dans l'ancien empire romain, le calendrier ayant changé on célébra une seconde fois l'an mil. 753 ans plus tard pour celles des nations devenues et restées chrétiennes et un peu plus de 1330 ans plus tard dans l'espace de l'ancien empire romain devenu musulman, puisque l'année musulmane commence avec l'hégire (fuite de Mahomet de La Mecque vers Médine en 622 du calendrier chrétien) et compte tenu que l'année musulmane ne compte que 354 jours ce qui fait rattraper environ 3 années par siècle sur le calendrier chrétien.

Le calendrier romain :

Pendant longtemps, l'année romaine commença au mois de mars. Les grands pontifes fixaient à Rome le calendrier ; la plupart des charges étant annuelles, pour avantager ou nuire à tel ou tel , les grands pontifes successifs en avaient pris à leur aise avec le calendrier et au temps de César, les fêtes des moissons ne tombaient plus en été, ni celles des vendanges en automne. César y mit de l'ordre et fit commencer l'année le 1er janvier à partir de l'an 45 avant notre ère (soit l'an 708 du calendrier romain). L'année -46 (707 romain) eut 15 mois pour réparer les désordres dûs aux pontifes et se cadrer sur le soleil.

C'est parce qu'antérieurement à cette réforme de César, le calendrier romain commençait en mars que les mois de septembre (7), octobre (8) novembre (9) et décembre (10) sont depuis décalés et correspondent dans l'année aux mois numéros 9 à 12. les noms des autres mois sont aussi d'origine romaine :

*janvier : de Janus, dieu à double tête qui regardait en même temps devant et derrière, c'est-à-dire vers le passé et vers l'avenir et symbolisait les transitions, passages, la nouvelle année...

*février : mois des purifications (februo), qui était le douzième mois du calendrier avant César et le plus court de l'année parce que dédié aux cultes des morts

*mars : nom du dieu de la guerre

*avril : du latin aprilis, origine incertaine, mais mois dédié à Vénus selon certains

*mai : de Maia déesse italique mais aussi grecque (mère d'Hermès)

*juin : selon les auteurs, de la déesse Junon ou de Junius Brutus un des deux premiers consuls lorsque la république romaine fut proclamée en -509 (an 244 de Rome)

*juillet de Julius César né le 12 juillet -102 (an 651 de Rome)

*août du latin Augustus, qui fut le titre puis devint le nom du premier empereur de Rome né le 21 septembre -63 (an 690 de Rome), mais Auguste avait préféré donné son nom au mois d'août. Il est d'ailleurs mort le 19 août 14 (an 767 de Rome). Juillet avait 31 jours et août 30. Pour que le mois qui lui était dédié ne soit pas moins long que celui dédié à César, Auguste fit décaler les mois pour que août ait 31 jours comme juillet.

Si pour l'essentiel nous devons notre calendrier aux Romains, n'oublions pas que ce furent les Egyptiens les premiers qui utilisèrent un calendrier annuel de 12 mois et de 365 jours qu'ils divisèrent en 24 heures.

 

Les événements :

La proclamation de l'an mil (romain) fut précédée et suivie d'une période qui fut appelée « période d'anarchie militaire ».

*Le 18 mars 235 (an 988 de Rome), les légionnaire assassinèrent l'empereur Alexandre Sévère et sa mère. Il était au pouvoir depuis l'an 222 (an 975 de Rome). *Les légionnaires portèrent Maximin sur le trône. Celui-ci se comporta en despote. En avril 238 (an 991 de Rome), à Thysdrus (dans l'actuelle Tunisie), le peuple se soulève, décide d'organiser la résistance et nomme Gordien (Gordien 1er âgé de 81 ans, descendant des Gracques par son père et de l'empereur Trajan par sa mère) comme empereur en y associant son fils Gordien II âgé de 46 ans. Gordien père et fils envoient une délégation au Sénat à Rome pour l'informer de la situation, lui demander de légitimer l'élection et surtout, d'organiser la résistance contre Maximin.

Les légions d'Afrique fidèles à Maximin interviennent contre la population révoltée qui ne fait pas le poids. Gordien II est tué au combat, son père se suicide après 36 jours de règne.

*A Rome, en février 238, lorsque le Sénat apprend la mort des Gordien, il choisit deux nouveaux empereurs en son sein : Balbin et Maxime, charge 20 sénateurs d'organiser la défense contre les légions de Maximin et promet une forte récompense à qui tuera Maximin. Des combats ont lieu en avril 238 entre les légions de Maximin et celles fidèles au Sénat et aux nouveaux empereurs à Aquilée (près de l'actuelle Venise). Maximin et son fils Maximus sont assassinés par leurs propres soldats.

*Balbin et Maxime, les deux nouveaux empereurs qui ne s'entendaient pas, furent eux aussi assassinés le 29 juillet 238, par les soldats, avant qu'ils aient eu le temps de se faire la guerre. Cela portait à 5 le nombre d'empereurs tués en cette année 238. (dur métier!).

*Gordien III, fils et petit-fils des précédents devint alors empereur à l'âge de 14 ans. Six ans plus tard il était assassiné alors qu'il était en campagne contre les Perses sur les bords de l'Euphrate, par Philippe, un de ses officiers qui devint empereur à sa suite et qui célébra l'an mil de Rome. Il eut raison de profiter des fêtes du millénaire car à l'automne de l'an 249 (an 1002 de Rome), Philippe fut tué à Vérone lors de combats contre Dèce autre prétendant au trône, pendant que son fils était tué à Rome. Ensuite, en 20 ans, 7 empereurs furent assassinés. Comme quoi, la lutte pour le pouvoir ce n'est pas nouveau !

J.D. 2 avril 2013

 

 

La récapitulation des notes de ce blog, par thèmes, se trouve sur la fiche N° 76.

 

 

Buste de Philippe empereur en l'an mil de Rome, au Musée de l'Ermitage à Saint Pétersbourg

Buste de Philippe empereur en l'an mil de Rome, au Musée de l'Ermitage à Saint Pétersbourg

Partager cet article

Repost 0
jean.delisle.over-blog.com - dans Rome antique calendrier julien an mil

Présentation

Recherche

Liens