Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 15:17

 

 

 

La Vallée d'Aoste (Valle d'Aosta) est située au nord-ouest de l'Italie et occupe la haute vallée de la Doire baltée, dominée principalement par le Mont Blanc (4810 mètres), le Mont Rose (4637 mètres), le Cervin (4478 mètres), le Grand Paradis (4061 mètres), la tête du Ruitor (3486 mètres).... Elle occupe une superficie de 3264 km2 répartie en 74 communes. La Vallée d'Aoste est frontalière avec la Suisse romande (Martigny et le Valais par le Grand Saint Bernard, col et tunnel mis en circulation le 19 mars 1964), avec Chamonix et la Haute-Savoie (par le tunnel du Mont Blanc, ouvert le 19 juillet 1965), et avec la Savoie (par le col du petit Saint Bernard et la Tarentaise). Au dernier recensement la population de la Vallée d'Aoste est proche de 130.000 habitants.

Avant l'arrivée des Romains, cette vallée fut occupée par les « Salasses », peuple probablement d'origine ligure auquel s'ajouta une invasion celtique. Comme beaucoup d'autres peuples, les Salasses s'opposèrent à la domination de Rome et après plus d'un siècle de résistance avec des fortunes diverses, ils furent soumis en -25 sous le règne d'Auguste. La population salasse fut vendue comme esclaves et remplacée par un peuplement de vétérans de l'armée romaine (des prétoriens). Auguste lança la construction d'une ville qui prit le nom d'Augusta Praetoria Salassorum, qui par évolution est devenu Aosta. En même temps, la construction d'une autre ville était lancée de ce côté-ci des Alpes et prenait le nom de Vicus Augustus, devenu aujourd'hui Aoste dans le département de l'Isère. En 2014, on célébrera les 2000 ans de la mort d'Auguste le premier empereur romain (décédé le 19 août 14). Ces 2 villes d'Aoste qui doivent leur fondation et leur nom à Auguste célébreront peut-être de manière particulière cet anniversaire.

Après les Romains, la vallée d'Aoste passa sous la domination des Francs, puis de l'empire carolingien, du royaume de Provence en 879, du royaume de Bourgogne en 904 et enfin devint comté en 1032 revenant à Humbert aux Blanches Mains fondateur de la dynastie de la Maison de Savoie.

Un édit du duc de Savoie Emmanuel-Philibert en date du 22 septembre 1561, dit édit de Rivoli, imposa l'usage de la langue française en remplacement du latin (ou de ses dérivés avec le temps) dans la partie savoyarde du duché et dans le Val d'Aoste. C'est ainsi que le Val d'Aoste devint zone francophone. Cela prenait la suite d'une ordonnance de François 1er, d'Août 1539, dite ordonnance de Villers-Cotterêts qui imposa l'usage de la langue française à tout le royaume ; ce qui s'appliqua à la Savoie, alors occupée par la France.

Du 11 septembre 1802 au 11 avril 1814, la Vallée d'Aoste devint un arrondissement du département français de La Doire. Voir sur mon blog la fiche N° 22 (l'Italie sous Napoléon 1er). Puis, comme la Savoie, la Vallée d'Aoste revint au royaume de Sardaigne. Dans l'évolution de l'histoire de la Maison de Savoie, la partie se trouvant de ce côté-ci des Alpes ne cessa de se réduire depuis le traité de Lyon en 1601 (voir sur mon blog l'histoire de la Maison de Savoie, fiche N°66) tandis que s'étendait la partie italienne. Cependant la partie savoyarde restante ajoutée à la Vallée d'Aoste constituait encore une masse suffisante pour que le français resta encore une des langues officielles du royaume de Sardaigne.

Il n'en alla plus de même lors de la Réunion de la Savoie à la France et de la proclamation du royaume d'Italie le 17 mars 1861.

85.000 Valdôtains francophones furent noyés parmi 20 millions d'Italiens. Dès le 10 août 1860 un décret imposa l'italien comme langue d'enseignement dans les écoles du Val d'Aoste. Sur la situation du Val d'Aoste après la réunion de la savoie à la France, on peut consulter l'excellent article signé Joseph-César Perrin, publié par la Société Savoisienne d'Histoire et d'Archéologie dans "l'histoire en Savoie" N°18 de 2009, pages 139 à 165. Puis vint Mussolini qui interdit carrément l'usage du français dans cette partie du territoire.

Des Valdôtains participèrent à la résistance anti-fascistes et furent même signataires de la « déclaration de Chivasso » (manifeste de la résistance italienne) le 19 décembre 1943. Cette déclaration prévoyait entre autres l'extension des libertés régionales. En Italie, le référendum du 2 juin 1946 mit fin à la royauté et élit une assemblée constituante. La République italienne fut proclamée officiellement le 18 juin et la Constituante commençait ses travaux le 25 juin. En vertu de la déclaration de Chivasso, des représentants de la vallée d'Aoste négocièrent avec l'assemblée constituante et obtinrent par la loi constitutionnelle N°4 du 26 février 1948 (publiée au B.O. N°59 du 10 mars 1948) le statut de région autonome avec 2 langues officielles : l'italien et le français.

Bien sûr, les médias, radios, journaux puis télévisions donnèrent un avantage incontestable à la langue italienne qui s'est imposée dans la vallée d'Aoste comme langue de conversation courante. Néanmoins, tous les actes publics sont publiés dans les 2 langues et le français est désormais enseigné dans toutes les écoles de la vallée d'Aoste. L'ouverture des tunnels en 1964 et 1965 vers la Suisse romande et la France a probablement participé à assurer un minimum de survie à la langue française dans la vallée d'Aoste en facilitant les communications.
Cette semaine (du 18 au 23 mars 2013), l'Université de la Vallée d'Aoste à Aoste organise d'ailleurs la « semaine de la francophonie ». C'est un signe.

J.D. 20 mars 2013

 

Voir la récapitulation des notes de ce blog, par thèmes, sur la fiche N°76

Arc d'Auguste à Aoste, photo J.D. 16 mars 2013

Arc d'Auguste à Aoste, photo J.D. 16 mars 2013

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Liens