Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2011 6 04 /06 /juin /2011 15:46

 

 

Les Républiques italiennes et leurs ancêtres :

 

La République bolonaise ou bolognaise

En mars 1796, Barras au nom du Directoire nomma Bonaparte général en chef de l'armée d'Italie. Bonaparte né le 15 août 1769 n'avait pas encore 27 ans (à 16 ans il était lieutenant et à 24 général de brigade). Bonaparte était envoyé pour combattre une coalition du Piémont et de l'Autriche.

L'armée piémontaise de Victor-Amédée III était vaincue à Mondovi le 21 avril 1796. Le 28 avril 1796, à l'occasion de l'armistice de Cherasco, Victor-Amédée III cédait la Savoie et Nice à la France, ce qui n'était qu'une régularisation, puisque la France occupait ces territoires.

L'armée autrichienne de l'Archiduc d'Autriche François II fut battue à Montenotte le 12 avril, à Dego le 13 avril, à Millesimo le 14 avril, à Lodi le 10 mai, à Lonato le 3 août, à Castiglione le 5 août, à Arcole les 16 et 17 novembre et à Rivoli le 14 janvier 1797.

Les empereurs du Saint Empire Romain Germanique avaient aussi le titre « d'Archiducs d'Autriche » depuis que les Habsbourg s'étaient imposés sur l'Empire Dès 1278 Vienne était devenue la capitale de ce Saint Empire Romain Germanique. Ils prirent le nom « d'Empereurs d'Autriche » avec la disparition du Saint Empire Romain Germanique, ainsi François II deviendra le 11 août 1804 le premier empereur d'Autriche sous le nom de François 1er, tandis que le Saint Empire Romain germanique disparaît officiellement le 6 août 1806.

Bonaparte en profita pour réorganiser complètement l'Italie très divisée et ce depuis des siècles. Il commença par créer une série de Républiques appelées « Républiques sœurs » (de la République française) avant d'arriver au royaume d'Italie dont il fut roi.

La République bolonaise (Bologne faisait partie des états pontificaux) créée en 1796 n'eut qu'une brève existence puisqu'elle fut rattachée à la République Cispadane le 16 octobre 1796

La République cispadane

Elle fut proclamée à Modène par Bonaparte le 16 octobre 1796, un gouvernement était formé dès le 7 janvier 1797 et la constitution fut, elle, proclamée le 19 mars 1797. Cette république eut Modène pour capitale. Elle permit d'abord de réunir les anciennes provinces de Bologne, Ferrare, Modène, Reggio d'Emilie, à partir du 30 janvier 1797, cette République s'agrandit des pays de Massa et de Carrare, puis de la Romagne (région de Ravenne) à partir du 19 février 1797. C'est le 7 janvier 1797 que les représentants de Bologne, Ferrare, Modène et Reggio Emilia, réunis à Reggio, adoptèrent le drapeau tricolore (vert, blanc, rouge) qui deviendra le drapeau italien.

Cette République cispadane qui réunissait des territoires au sud du Pô, fut unie à la République transpadane au nord du Pô pour former la République Cisalpine le 29 juin 1797

La République transpadane

Elle fut proclamée par Bonaparte le 15 octobre 1796. Elle correspondait à l'ancien royaume de Lombardie (Milan, Bergame, Crema)

Cette République, qui eut sa capitale à Milan, fut unie à la République cispadane dans la République Cisalpine le 29 juin 1797.

La République cisalpine

Cette République fut créée par réunion des Républiques cispadane et transpadane en juin 1797. Une constitution fut adoptée le 8 juillet 1797. Milan était la capitale de ce nouvel état, Le pouvoir exécutif était confié à 5 ministres formant un directoire. La République lors de sa création s'étendait sur 42.500 kms2 et comptait 3.240.000 habitants. Elle fut divisée en 20 départements. Un fort contingent de l'armée française resta stationné en République cisalpine aux frais de celle-ci.
Cette République prit fin une première fois suite à l'invasion Austro-Russe d'avril 1799 (Milan était réoccupée le 29 avril). La République Cisalpine fut restaurée après la victoire française de Marengo le 14 juin 1800. Cette République prit le nom de « république italienne » le 26 janvier 1802, puis devint le royaume d'Italie le 17 mars 1805 avec Napoléon comme roi et Eugène de Beauharnais comme vice-roi.

 

Les Républiques italiennes

La première République italienne: La première République italienne fut donc celle qui succéda à la République Cisalpine le 26 janvier 1802 avant de devenir le royaume d'Italie, lequel compta 24 départements soit un peu plus que la République cisalpine. Liste des 24 départements : Adda, Adige, Adriatique, Agogna, Bacchiglione, Bas-Pô, Brenta, Crostolo, Haut-Adige, Haut-Pô, Lario, Mella, Métaure, Mincio, Musone, Olona, Panaro, Passariano, Piave, Reno, Rubicon, Serio, Tagliamento, Tronto. Ce royaume d'italie prit fin à la chute de Napoléon 1er.

La seconde République italienne : Après le débarquement des alliés en Sicile le 10 juillet 1943 et dans le sud de l'Italie les 3 et 9 septembre 1943, le roi d'Italie Victor-Emmanuel III qui espérait faire oublier sa collaboration depuis 1922 avec le parti fasciste et Mussolini, avait fait arrêter Mussolini à Rome, le 25 juillet 1943. Fin août, Mussolini avait été transféré à Campo Imperatore sur le Gran Sasso (massif des Abbruzes). C'est là qu'il fut libéré par un commando parachutiste allemand le 12 septembre 1943. D'abord conduit à Munich où il rencontra Hitler le 14 septembre, Mussolini annonça le 18 septembre à la radio de Munich la création de « la République sociale italienne » et du Parti fasciste républicain en remplacement du Parti national fasciste. Durant le même temps, pour faire face à l'offensive alliée, les Allemands avaient envahi l'Italie. Mussolini rentra en Italie le 23 septembre 1943 et dès le 27, un gouvernement était constitué. Théoriquement, Rome restait la capitale de cette République, mais de fait, elle fut à Salo sur la rive ouest du lac de Garde, les ministères étant répartis en différents lieux entre Milan et le lac de Garde. Cette République fut, de ce fait, à l'époque, appelée « République de Salo » – (avec un accent sur le o mais mon clavier ne connait pas). Un arministice avait été signé avec les alliés à Rome le 8 septembre. L'Italie fut ainsi divisée en deux durant quelques mois : au sud, l'Italie des alliés et du Roi, et au nord, l'Italie des Allemands et de Mussolini. Une première ligne de démarcation appelée « ligne Gustave » sépara l'Italie en deux. Cette ligne située au sud de Rome passait par le Mont Cassin. Puis avec l'avance des alliés, il y eut une seconde ligne appelée « ligne gothique ». Celle-ci traversait l'Italie à peu près à la hauteur de Rimini c'est-à-dire nettement plus au nord que la première ligne de défense allemande. Cette République de Salo collabora avec les nazis dans la politique anti-juive et également pour fournir des otages à chaque fois qu'un soldat allemand était tué par la résistance qui s'était organisée au nord de l'Italie (10 otages fusillés pour chaque soldat allemand). Dans de nombreuses villes d'Italie du Nord, la résistance prit le pouvoir et proclama des Républiques locales. Une vingtaine virent ainsi le jour, mais la plupart n'eurent qu'une brève existence (2 mois au plus) car à chaque fois, l'armée allemande intervenait et rétablissait l'administration de la République de Mussolini.

Lors de la grande offensive alliée en 1945, au nord de l'Italie, Mussolini et quelques membres de sa suite tentèrent de fuir l'Italie à bord d'une colonne allemande. Cette colonne fut stoppée par des partisans le 25 avril 1945 à Dongo au nord du lac de Côme. Mussolini arrêté fut fusillé avec sa maitresse (Clara Petacci) le 28 avril. Leurs cadavres ainsi que quelques autres de leur suite, furent amenés à Milan et pendus par les pieds pour être exposés à la foule.

Ainsi prenait fin cette République sociale italienne.

La troisième République italienne: c'est l'actuelle République. Celle-ci vit le jour après un référendum le 2 juin 1946, où les Italiens et les Italiennes (qui votaient pour la première fois) eurent à choisir entre la poursuite de la royauté ou l'avènement de la République. Officiellement 54% des votants se prononcèrent pour la République, ce qui mit fin à la royauté et en même temps à la dynastie des souverains de Savoie.

J.D. 4 juin 2011

Nota : ce texte fait partie d'une série de trois. Le premier intitulé "les Républiques romaines" est déjà sur le blog, et après celui-ci, il reste à venir le dernier qui sera intitulé "les Républiques en Italie".

 

 

 

 

 

 

 

 

le palais du Quirinal en 1833 (tableau Agostino Tofanelli). Depuis 1947, résidence des Présidents de la République italienne

le palais du Quirinal en 1833 (tableau Agostino Tofanelli). Depuis 1947, résidence des Présidents de la République italienne

Napoléon remet le code civil à la ville de Rome, esquisse pour la décoration du Quirinal

Napoléon remet le code civil à la ville de Rome, esquisse pour la décoration du Quirinal

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Liens