Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 12:32

 

Ce matin (mardi 23 août 2011) dans la salle d'attente d'un professionnel de santé de la banlieue de Chambéry, je regardais un N° de la revue « Notre Temps » (N° 492 de décembre 2010). Page 19, il y a une publicité pour la « Retraite Mutualiste du Combattant ». Les personnes intéressées étaient invitées à adresser une demande au moyen d'un questionnaire joint à la publicité. Sur ce questionnaire ils devaient indiquer au titre de quel (ou de quels) conflit(s) ils faisaient la demande. Pour aider les demandeurs, il y avait une liste où il n'y avait plus qu'à cocher, voici cette liste :

Afghanistan, Algérie, Cambodge, Cameroun, Congo, Côte d'Ivoire, Gabon, Golfes, Indochine et Corée, Irak, Liban, Madagascar, Mauritanie, Ouganda, Maroc, Méditerranée Orientale, République Centrafricaine, République Démocratique du Congo, Rwanda, Somalie, Tchad, Timor Oriental, Tunisie, Yougoslavie, Zaïre, 39/45, autres.

Depuis cette parution, il convient d'ajouter à la liste la Lybie. Cela donne une idée du nombre de conflits armés dans lesquels, l'armée française s'est trouvée engagée dans l'espace d'une vie humaine !

En 1558, Joachim Du Bellay publiait 191 sonnets sous le titre « Les Regrets ». Le N° IX commence ainsi :

« France, mère des arts, des armes et des lois ».

En ce qui concerne les armes, tout au moins, rien n'a changé depuis le XVIe siècle.

Si on me demandait mon avis, plutôt que d'envoyer nos militaires en Afghanistan, on ferait mieux de les envoyer dans nos banlieues à la place des pompiers qui s'y font régulièrement caillasser et qui n'ont pas les moyens de se défendre. En outre, si ils se défendaient, il y aurait encore des juges pour excuser les incendiaires et condamner les pompiers ! Pauvre France !

Mais de toute manière on ne demandera pas mon avis, et quand le peuple est amené à voter, par exemple à l'occasion d'un référendum sur l'Europe, l'avis des citoyens ne compte pas pour nos dirigeants.

En avril 1860, les Savoyards et les Niçois furent consultés sur le traité du 24 mars 1860 qui prévoyait la réunion du duché de Savoie et de l'arrondissement de Nice à la France. Ce furent les fonctionnaires français qui organisèrent la consultation, en présence des militaires français (les militaires piémontais étaient rentrés chez eux), et dans les bureaux de vote, les électeurs n'eurent à leur disposition que des bulletins de vote : « OUI ».

Au moins, les choses étaient claires !

J.D. 23 août 2011

Le France (La Poste 1962) a terminé en 2009 chez un ferrailleur en Inde.

Le France (La Poste 1962) a terminé en 2009 chez un ferrailleur en Inde.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Liens