Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2013 7 28 /04 /avril /2013 12:02

La Société Savoisienne d'Histoire et d'Archéologie (dont le siège est à Chambéry 244 quai de la Rize) vient d'éditer « l'atlas historique de la Savoie de 1792 à 1914 » (sous la signature de Romain Maréchal et Yannick Milleret).

Cet ouvrage (près de 200 pages) est particulièrement bien documenté et présenté avec de nombreuses cartes. Compte tenu de mes propres centres d'intérêts, c'est la première partie intitulée « cadres administratifs entre France et Piémont » qui a retenu mon attention.

Cette période est en effet très mouvementée pour les Savoyards :

*En 1792, la Savoie (actuels départements de la Savoie, de la Haute-Savoie plus des communes cédées à la Suisse) appartient encore au royaume de Sardaigne dont la capitale est à Turin.

*le 22 septembre 1792, la Savoie est envahie par les troupes révolutionnaires françaises et la Savoie devient le 84e département français sous le nom de département du Mont Blanc, divisé en 7 districts, avec son chef-lieu à Chambéry.

*le 23 septembre 1795, les districts sont supprimés

*le 15 avril 1798 après l'annexion de Genève, un nouveau département est créé fin août 1798, sous le nom de département du Léman avec Genève comme chef-lieu. La partie nord du département du Mont-Blanc est rattachée au nouveau département du Léman ainsi que quelques communes du département de l'Ain. L'ex district d'Annecy reste dans le département du Mont-Blanc, tandis que l'ex district de Bonneville est divisé : les cantons de Chamonix, Saint Gervais, Sallanches et Megève restent avec le département du Mont-Blanc, le reste est rattaché au département du Léman. (les cantons avaient été créés en France par une loi du 15 janvier 1790)

*loi du 17 février 1800 : création des Arrondissements, en outre les 4 cantons de l'ex district de Bonneville restés avec le département du Mont-Blanc sont rattachés au département du Léman, si bien que le massif du Mont-Blanc n'est plus dans le département du Mont-Blanc qui garde néanmoins son nom.

*le traité de Paris du 30 mai 1814 restitue au royaume de Sardaigne une partie de l'ancien duché . Les arrondissement d'Annecy (appelé « genevois ») et de Chambéry (appelé « Savoie propre »), ainsi que les secteurs de Rumilly et de Saint-Julien en Genevois restent à la France et conservent le nom de département du Mont-Blanc (toujours sans le Mont-Blanc). La partie restituée au royaume de Sardaigne reprend le nom de duché de Savoie, le Sénat s'installe à Conflans et l'intendant général à L'Hôpital (aujourd'hui : Albertville).

*19 mai 1815, Genève intègre la Confédération Helvétique.

*20 novembre 1815, au second traité de Paris, la partie restée française de l'ancien duché de Savoie est restituée au royaume de Sardaigne qui redevient le duché de Savoie avec Chambéry comme capitale. Ce duché de Savoie est alors divisé en 9 « provinces » : Chablais (chef-lieu : Thonon), Carouge (chef-lieu Carouge puis Saint-Julien après la cession de Carouge à la Suisse en mars 1816), Faucigny (chef-lieu Bonneville), Rumilly (chef-lieu Rumilly), Genevois (chef-lieu Annecy), Savoie-propre (chef-lieu Chambéry également capitale du duché), Haute-Savoie (chef-lieu Conflans), Tarentaise (chef-lieu Moutiers) et Maurienne (chef-lieu Saint Jean de Maurienne)

*16 mars 1816, par le traité de Turin, le royaume de Sardaigne cède 24 communes à la Suisse pour former le canton de Genève

*14 juin 1860 à midi : la Savoie est réunie à la France et divisée en 2 départements tels qu'on les connaît encore aujourd'hui, à savoir : Savoie et Haute-Savoie (bien que l'altitude moyenne de la Savoie soit plus élevée que celle de la « Haute-Savoie » qui reprend le nom qui avait été attribué en 1815 à la « province » de Conflans).

Ainsi les Savoyards nés dans les années 1780 et qui ont vécu assez longtemps ont connu : le royaume sarde, la République française (convention, directoire, consulat), le premier empire français, la royauté française, la royauté sarde, le second empire français et la troisième république française.

J.D. 28 avril 2013

Annexe :

Investissements réalisés par le royaume de Sardaigne dans le duché de Savoie entre 1815 et 1860 :

*construction des forts de l'Esseillon en Maurienne de 1817 à 1834

*rachat en 1824 et reconstruction de l'abbaye d'Hautecombe

*inauguration en 1824 du théâtre de Chambéry (aujourd'hui théâtre Charles Dullin), la construction en fut financée par le général de Boigne.

*endiguement de l'Arc et de l'Isère, pose de la première pierre des travaux par le roi Charles-Félix le 17 août 1824

*endiguement de l'Arve commencé en 1824

*extension des thermes d'Aix-les-Bains, inaugurée en 1832 et autre extension en cours en 1860

*Pont de la Caille en 1838

*inauguration le 10 décembre 1838 de la fontaine des « 4 sans culs » à Chambéry

*en 1848, création à Cluses de l'école royale d'horlogerie

*pose de la première pierre du palais de Justice de Chambéry le 27 mai 1850 par le roi Victor-Emmanuel II et la reine.

*construction à partir de 1853 du réseau ferré savoyard

*construction du pont ferroviaire de Culoz mis en service le 2 septembre 1858

*lancement en 1857 du tunnel ferroviaire du Mont Cenis (inauguré le 2 septembre 1871)

*réaménagement de l'ancienne voie romaine qui franchissait la montagne de l'Epine

Victor-Emmanuel II à Venise, photo J.D. avril 2013

Victor-Emmanuel II à Venise, photo J.D. avril 2013

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Liens