Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 juillet 2016 3 27 /07 /juillet /2016 17:09

Amédée, le sixième du nom dans la dynastie de la Maison de Savoie naquit à Chambéry le 4 janvier 1334 et décéda de la peste le 1er mars 1383 à Capoue (Italie).

Il devint le comte de Savoie Amédée VI à la mort de son père (Aymon-le-Pacifique) le 22 juin 1343.

Dès 1348, Amédé VI reçut le surnom de « Comte Verd » après un tournoi, à Chambéry au Verney (lieu situé entre la rivière Leysse et le château, aujourd'hui jardin public), où il était habillé tout en verd selon l'orthographe en usage au quatorzième siècle. Voici ce qu'écrit à ce sujet Samuel Guichenon en 1660 dans " Histoire généalogique de la royale Maison de Savoie" :

Le Comte qui parut le premier iour de la jouste aux armes verdes, son cheval capparassonné de Verd, & la livrée de ses gens verde, y acquit le surnom de Verd”.

*A la fin du seizième siècle en France, le mot “verd” , d'où sont restés verdure, verdâtre, verdoyant, reverdir… a commencé à s'écrire “vert” et l'usage “vert” a perduré.

*S'agissant du nom d'Amédée VI, comme à l'évidence, aucun humain n'a jamais cotoyé le comte Vert mais qu'ils sont très nombreux a avoir connu le comte Verd, il me semblait qu'il y avait lieu de conserver l'orthographe “comte Verd”. En Italie, il est d'ailleurs appelé : “il conte Verde”.

*Mais durant des années j'ai eu l'impression d'être le seul à avoir cette opinion.

On a en effet à Chambéry une avenue du Comte Vert, un restaurant du Comte Vert, une salle du Comte Vert dans le château des ducs…

*Et puis, miracle, cette semaine de fin juillet 2016, j'ai vu écrit 2 fois “Comte Verd”.

*Le lundi 25 juillet 2016, dans la grange batelière de l'abbaye d'Hautecombe, sur la rive ouest du lac du Bourget en Savoie, à l'occasion d'une exposition consacrée aux 600 ans du duché de Savoie (exposition du 18 juin au 18 septembre 2016), sur le mur à gauche en entrant, sur une grande banderolle récapitulant tous les membres de la dynastie “Savoie” on trouve : “Amédée VI dit le comte Verd”.

*le mercredi 27 juillet 2016, au château des ducs de Savoie à Chambéry, dans les Salles de la Chambre des comptes, pour une exposition intitulée : “Le château, la Savoie, dix siècles d'histoire”, on trouve la même mention : “Amédée VI dit le Comte Verd”.

*Alors on verra peut-être un jour l'Avenue du Comte Verd à Chambéry et la salle du Comte Verd au château des Ducs.

J.D. 27 juillet 2016

P.S. sur le comte Verd, voir en complément la note N°66 :

http://jean.delisle.over-blog.com/article-histoire-de-la-maison-de-savoie-59295182.html

le comte Verd à Hautecombe et dans le château des ducs à Chambéry, photos J.D. 25 et 27 juillet 2016
le comte Verd à Hautecombe et dans le château des ducs à Chambéry, photos J.D. 25 et 27 juillet 2016

le comte Verd à Hautecombe et dans le château des ducs à Chambéry, photos J.D. 25 et 27 juillet 2016

Repost 0
17 juillet 2016 7 17 /07 /juillet /2016 15:26

Sybille de Bâgé naquit en l'an 1255 à Bâgé, dans l'actuel département de l'Ain, et à une dizaine de kms à l'est de Macon (qui n'est pas dans l'Ain).

A noter que selon les auteurs, on trouve l'orthographe Sybille, Sibylle ou Sibille, Bâgé, Bagé ou Baugé.

*Elle fut la fille de Guy II de Bâgé, décédé en 1255, l'année de naissance de sa fille, et de Béatrice dauphine de Montferrat.

Côté paternel, elle descend d'une lignée qui, depuis le début des années 1.000 s'intitulait : « sires de Bâgé et seigneurs de Bresse ».

*Son grand-père, Renaud IV de Bâgé mourut en 1250 à Mansourah en Égypte alors qu'il accompagnait le roi Louis IX (Saint Louis) à la septième croisade. Les sires de Bâgé ont régulièrement participé aux croisades.

*A la mort de Renaud IV, Philippe de Savoie, alors archevêque de Lyon prit la tutelle des enfants de Renaud.

C'est Philippe de Savoie qui arrangea le mariage de Sybille avec un de ses neveux : Amédée de Savoie qui devint comte de Savoie (Amédée V) en 1285.

*Pour sa part, le mariage eut lieu le 5 juillet 1272 au château de Chillon à l'extrémité est du lac Léman. Sybille apportait la Bresse en dot à son mari, ce qui n'était qu'une régularisation car, de fait, la Maison de Savoie, par la tutelle de Philippe avait récupéré la Bresse dès 1266, puis, poursuivant son expansion, le Bugey et le Valromey en 1359 et le Revermont en 1389.

*Avec Amédée V, Sybille eut 8 enfants dont deux furent successivement comtes de Savoie : Edouard comte de 1323 à sa mort en 1329 et Aymon comte de 1329 à son décès en 1343.

Sybille de Bâgé décéda le 27 mai 1294 et fut inhumée à l'abbaye d'Hautecombe le 4 juin de la même année, avec son fils Jean décédé dans les mêmes moments. Elle y a encore un très beau cénotaphe : le deuxième, à gauche, dans la contre allée gauche en entrant.

On trouvera en illustration la représentation de l'abbaye d'Hautecombe en 1824 c'est-à-dire après le passage des vandales de la Révolution. Cette gravure a été publiée dans « abbaye d'Hautecombe » éditée par la Communauté du Chemin Neuf en mars 2014.

*La Bresse resta dans le domaine de la Maison de Savoie jusqu'au traité de Lyon du 17 janvier 1601 par lequel Henri IV récupéra pour la France : La Bresse, le Bugey, le Valromey et le pays de Gex.

*De ces trois siècles et demi d'appartenance à la Savoie, il reste en Bresse de nombreux témoignages, voir la note N°56 http://jean.delisle.over-blog.com/article-savoie-et-maison-de-savoie-99226231.html

dont le plus connu est l'église de Brou à l'entrée de Bourg-en-Bresse (en venant de Chambéry).

*Trois communes de l'Ain portent encore le nom de Bâgé : Bâgé-le-Châtel, Bâgé-la-Ville et Saint-André-de-Bâgé, sans oublier la Communauté de communes du « Pays de Bâgé » qui regroupe 9 des 10 communes de l'ancien canton de... Bâgé et compte dans les 15.000 habitants.

C'est Bâgé-le-Châtel qui fut la capitale des Sires de Bâgé et qui fut en conséquence la capitale de la Bresse jusqu'au décès de Sybille de Bâgé. C'est alors Bourg-en-Bresse qui récupéra le rôle de capitale.

J.D. 17 juillet 2016

Hautecombe en 1824, source : Communauté du Chemin Neuf et cénotaphe de Sybille de Bagé à Hautecombe, photo J.D. 25 juillet 2016
Hautecombe en 1824, source : Communauté du Chemin Neuf et cénotaphe de Sybille de Bagé à Hautecombe, photo J.D. 25 juillet 2016

Hautecombe en 1824, source : Communauté du Chemin Neuf et cénotaphe de Sybille de Bagé à Hautecombe, photo J.D. 25 juillet 2016

Repost 0

Présentation

Recherche

Liens