Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 août 2010 2 24 /08 /août /2010 14:39

sources : Werner Keller : « Vingt siècles d’histoire du peuple juif » Arthaud 1971, La Bible, Flavius Josèphe, encyclopédie Wikipedia et divers

 

-3150: *fondation de Jérusalem par les Jébuséens selon fouilles archéologiques et inscription. En outre les Jébuséens sont cités dans la Bible Genèse 5, 10, Exode 23, Les Nombres 13, Deutéronome 7, Livre de Josué 12,15,24, Livre des Juges 1,3, 19, second livre de Samuel 5, 1er livre des Rois 9, 1erlivre des chroniques 11, 21, second livre des chroniques 3.

XIXe/XVIIIe siècles : *Abraham, personnage biblique descendant de SEM fils de Noé (Genèse 11)

*Originaire d’Ur en Chaldée (dans l’actuel Irak), à la demande de Dieu (Genèse 12) Abraham part pour le pays de Canaan (appelé plus tard Judée, Canaan était un des arrières petits-fils de Noé). Après un détour par l'Egypte (Genèse 12), il partage le territoire de Canaan avec Lot son neveu (Genèse 13). Abraham lui-même s’installe à Hébron (à une trentaine de Kms au sud de Jérusalem, Genèse 13).

*Abraham est réputé être l’ancêtre des Hébreux par sa femme Sara et aussi l’ancêtre des Arabes par Agar la servante égyptienne de Sara. (voir Flavius Josèphe “Les Antiquités Juives” livre II 213.

*Dieu déclare à Abraham qu’il veut faire alliance avec sa descendance (branche Sara, Genèse 15, 17 et 21) et qu’à cette descendance il va réserver un territoire dont les limites sont définies. Ce territoire va de la Méditerranée à l’Euphrate, ce qui est répété 4 foisdans la Bible..(Genèse 15, Exode 23, Les Nombres 34, Livre de Josué 1).

*On a la filiation suivante dans la Bible : Abraham < Isaac < Jacob < 12 fils de Jacob. A la suite d’un combat avec Dieu, ou son ange selon les versions, (Genèse 32), Jacob fut surnommé « Israël », terme qui dans la bible désigne ensuite la descendance de Jacob c’est-à-dire le peuple hébreu, appelé aussi “israélite”. Les descendants des 12 fils de Jacob (Genèse 35) constituèrent les 12 tribus d’Israël (Les Nombres 2 et premier livre des Chroniques 2 à 8).

*Parmi les 12 fils de Jacob : Lévi dont la descendance constitua la classe sacerdotale en plus des 12 tribus. En « compensation » la descendance de Joseph (celui qui fut vendu par ses frères etc) constitua 2 tribus par Manassé et Ephraïm fils de Joseph

XVIIe/XIIIe siècle : *La Genèse (46) et le livre de Josué (24) nous disent que Jacob et ses fils descendirent en Egypte pour rejoindre Joseph et l’Exode (12) nous apprend que les Hébreux restèrent 430 ans en Egypte, dont une partie en tant qu’esclaves des Egyptiens. On peut émettre l’hypothèse que les Hébreux arrivèrent en Egypte en même temps que les Hyksos et furent réduits en esclavage lorsque les Egyptiens reconquirent le delta du Nil et chassèrent les Hyksos.

*L'Exode en I-11 nous apprend que les esclaves hébreux furent utilisés pour construire la ville de Ramsès (Pi-Ramsès). Ramsès II qui fit construire Pi-Ramsès, régna de -1279 à -1213. Cela situe donc l'exode, selon la Bible, au XIIIe siècle avant notre ère.

  *Ce fut donc la sortie d’Egypte sous la conduite de Moïse. Sur le Mont Sinaï, Dieu renouvela son alliance avec le peuple hébreu. L’Exode (12) nous indique qu’à la sortie d’Egypte la population était de « 600.000 hommes de pied sans compter leur famille ». Ce qui est confirmé dans « Les Nombres » en 1 qui nous donne le chiffre de « 603.550 hommes au dessus de 20 ans »

*Pendant que les Hébreux étaient en Egypte, leur ancien territoire avait été occupé par d’autres peuples. La reconquête de la « terre promise » engendra donc des guerres qui durèrent près de 3 siècles. Les plus célèbres de leurs ennemis furent les Philistins. Ceux-ci, à un moment, s'emparèrent même de l'Arche d'Alliance (1er livre de Samuel 3 à 6). Le principal centre des Philistins était à Gaza. Il ne reste plus de traces de ces Philistins et de leur langue, sauf dans la Bible. A noter que dans la Bible, il est question des Philistins dès la Genèse en 10, 20, et 21. Pour certains historiens, les Philistins descendent des “Peuples de la mer” dont il est question sur une inscription du temple égyptien de Médinet Habou, dans la vallée des Rois. Ces “peuples de la mer”, après avoir détruit des villes hittites (situées en Anatolie dans l'actuelle Turquie), ravagèrent les côtes de la Phénicie (actuel Liban). Ils détruisirent une des principales villes phéniciennes (Ougarit) et tentèrent de débarquer en Egypte où ils furent repoussés par Ramsès III. Ils seraient alors venus s'installer dans la région de Gaza.

On note au passage que Gaza fut fondée par les Egyptiens vers 3500 avant notre ère et qu'il y eut depuis une multitude de “batailles de Gaza” y compris au temps d'Alexandre-le-Grand et de Napoléon. Selon la Bible, Gaza fut également le théâtre de plusieurs épisodes de la vie de Samson, dont l'écroulement d'un temple sur les Philistins (livre des Juges 16)

*vers 1207 : le nom d'Israël apparait pour la première fois à Thèbes (ancien nom de l'ensemble appelé aujourd'hui Karnak/Louksor) sur une stèle du temple funéraire de Merneptah (treizième fils de Ramsès II) . Cette stèle fut découverte en 1895.

XI/Xesiècles : * Dans l’ordre, il y eut les Juges, les Rois, les Prophètes.

D'après la Bible, les Israélites, au temps de Samuel (à la fois prêtre, juge et prophète) demandèrent un roi (premier livre de Samuel 8). Samuel sacra Saül comme premier roi d'Israël (premier livre de Samuel 10). Après quelques années de règne, il se suicida avec son épée pour ne pas être pris par les Philistins qui l'avaient vaincu.(premier livre de Samuel 31).

*Puis Samuel sacra David (originaire de Béthléem, fils de Jessé et arrière petit-fils de Booz et Ruth) comme second roi d'Israël (premier livre de Samuel 16). David termina la conquête de la “terre promise” au terme de plusieurs victoires spécialement contre les Philistins (deuxième livre de Samuel 5, 8, 21, et premier livre des Chroniques 14, 18, sans parler de sa victoire contre le géant philistin Goliath avant que David ne fut roi), puis s'empara de Jérusalem dont il fit la capitale d'Israël. (Deuxième livre de Samuel 5). Jérusalem est encore appelée quelques fois “la cité de David”, appellation qui figure déjà dans le second livre de Samuel 5, dans le second livre des Rois 14 et 15, dans le second livre des Chroniques 25, dans Isaïe 22 etc.

*Dans l'ancien testament, Jérusalem est qualifiée plusieurs fois de “ville sainte” pour les Hébreux. C'est le cas dans le livre d'Isaïe en 48 et 52, de Néhémie en 11, de Daniel en 9, de Tobie en 13 et dans l'Ecclessiastique en 49.... L'expression de “ville sainte” pour qualifier Jérusalem est en outre reprise dans l'Evangile selon St Matthieu en 4 et 53, et dans l'Apocalypse de St Jean en 21 et 22.

*C'est à Hébron (là où s'était installé Abraham), que David fut sacré roi (premier livre des Chroniques 11). La Bible nous indique (deuxième livre de Samuel 5, premier livre des Rois 2 et premier livre des Chroniques 3) que David fut roi d'Israël durant 7 ans à Hébron et durant 33 ans à Jérusalem. On notera que David est le plus ancien personnage biblique dont on a connaissance par d'autres sources que celles de la Bible. Le nom de David figure, en effet, sur une inscription du neuvième siècle avant notre ère. Cette inscription fut découverte en 1993 à l'occasion de fouilles archéologiques au nord d'israël. Selon les historiens, David régna de 1010 à 970 avant notre ère; ce qui situerait la conquête de Jérusalem en 1003. Au moment de cette conquête, la ville appartenait aux Jébuséens (second livre de Samuel).

*Salomon fils de David succéda à son père et fut roi de 970 à 931. La Bible nous indique (premier livre des Rois 11) que Salomon eut 700 femmes et 300 concubines. Sa première épouse fut une égyptienne fille de pharaon (premier livre des Rois 3). Pour la dot de sa fille, Pharaon lui fit don d'une ville qu'il avait prise aux Cananéens (premier livre des Rois 9)

*Pour abriter l’arche d’alliance qui contenait les Tables de la Loi, Salomon fit construire le temple qui porta son nom. Selon la Bible, c'est à l'endroit (lieu choisi par Dieu) où Abraham devait sacrifier Isaac que fut construit le temple ( Genèse 22 et deuxième livre des Chroniques 3). On remarque qu'à la fin de sa vie, David avait fait construire un autel pour offrir des sacrifices à Dieu, au même lieu (deuxième livre de Samuel 24). L' emplacement du temple fut choisi par Dieu lui-même selon la Bible, ce qui est répété 6 foisdans le Deutéronome en 12. La Bible nous indique également (premier livre des Rois 6) que la construction du temple commença la quatrième année du règne de Salomon et s'acheva la onzième année. Cela situerait la construction du Temple entre 966 et 959 avant notre ère. Toujours selon la Bible (1er livre des Rois 9), après la dédicace du Temple, Dieu déclara à Salomon : “Je consacre cette maison que tu as bâtie, en y plaçant mon Nom à jamais; mes yeux et mon coeur y seront toujours”. De même, dans l'Evangile selon St Jean en 6, Jésus, parlant du temple l'appelle “la maison de mon Père”, c'est-à-dire la maison de Dieu.

Tout ceci explique la valeur symbolique du lieu. La Bible consacre d'ailleurs un très important développement à la construction de ce temple puisqu'il en est question dans le 1er livre des Rois de 5 à 9, dans le premier livre des Chroniques de 21 à 29 et dans le second livre des Chroniques de 1 à 8. Symboliquement, la construction du temple de Salomon constitue la grande oeuvre de l'histoire d'Israël. Selon la Bible (1er livre des Rois 5 et second livre des chroniques 2) pour la construction du temple, Salomon fut aidé par le Phénicien Hiram roi de Tyr qui fournit des bois de cèdres et de génévrier ainsi que de la main d'oeuvre, dont un célèbre ouvrier appelé lui aussi Hiram dont il est question au premier livre des Rois en 7 et au second livre des Chroniques en 3 et 4. Cet Hiram fut entre-autres l'artisan des 2 colonnes de bronze qui furent dressées devant le temple. La colonne de gauche fut appelée Booz et l'autre Yakin (écrit aujourd'hui Jakhin, mot hébreu qui signifie “il établira”).

*Les 12 tribus d’Israël occupent alors un vaste espace à l’ouest du Jourdain (jusqu’à la Méditerranée) et à l’est du Jourdain jusqu’à l’Euphrate selon la Bible : 1erlivre des Rois 5, 1erlivre des Chroniques 5 et deuxième livre des Chroniques 9. D’après le second livre de Samuel 24, la population est alors de « 1.300.000 hommes d’armes tirant l’épée ». Historiquement on ne sait pas très bien jusqu’où allait le royaume de Salomon à l’est, mais une inscription sur le temple de Karnak confirme que ce royaume occupait un vaste espace à l’est du Jourdain.

*La période des règnes de David et Salomon constitue l'apogée de l'histoire biblique d'Israël.

*En 925 (6 ans après la mort de Salomon), les Egyptiens envahissent Israël et pillent Jérusalem.

*Après la mort de Salomon les Hébreux se divisent en 2 royaumes : le royaume d’Israël au nord (capitale : Samarie) avec 10 des 12 tribus et le royaume de Juda ou Judée au sud avec 2 tribus celle de Juda et celle de Benjamin (Jérusalem pour capitale).

Du VIIIe au IVe siècles: *règne d'Ozias à Jérusalem durant 52 ans (probablement de 785 à 733). Le second livre des Chroniques en 26 nous apprend qu'Ozias avait une armée de 307.500 guerriers, qu'il fit élever des tours de défense à Jérusalem et les équipa de machines de guerre : “Il fabriqua à Jérusalem des engins inventés par des hommes experts et que l'on plaçait sur les tours et aux angles pour lancer des traits et de grosses pierres”.

*en 722, les Assyriens (sous Salmanazar V) envahissent le royaume d’Israël et déportent la population. Selon la Bible (deuxième livre des rois 17) les Assyriens repeuplent le territoire en important de nouvelles populations venues de l'Assyrie. Les 10 anciennes tribus qui avaient formé le “royaume d'Israël” disparaissent alors.

*VIIe siècle : C'est au septième siècle avant notre ère que, pour l'essentiel, furent consignés par écrit les textes de la Bible hébraïque. Celle-ci correspond à l'Ancien Testament de la Bible chrétienne. Les cinq premiers livres de cette Bible (La Genèse, l'Exode, le Lévitique, les Nombres et le Deutéronome) constituent le “Pentateuque” dans le Bible chrétienne et “La Tora” dans la Bible hébraïque. C'est à partir du IIIe siècle avant notre ère que cette Bible est traduite en grec.

*en 597, les Babyloniens sous Nabuchodonosor envahissent la Judée. Le temple de Salomon est détruit et les Juifs sont emmenés en captivité.

*en 539 conquête de Babylone par les Perses, les Juifs libérés par Cyrus (Livre d'Esdras 1) reviennent dans leur territoire. D’après le livre d'Esdras 2 et le livre de Néhémie (en 7) 50.000 juifs rentrent en Judée

*515 reconstruction du temple de Salomon

*323 mort d’Alexandre le Grand. Ses généraux se partagent son empire. La Judée et Jérusalem se trouvent à la charnière entre les ambitions des Lagides qui contrôlent l'Egypte, des Séleucides qui règnent sur l'Asie et d'Antigone-le-Borgne qui revendique le Proche-Orient. La Judée verra ainsi s'affronter Lagides et Séleucides au terme de 6 guerres appelées “guerres de Syrie” ainsi qu'une bataille à Gaza en 312 où Ptolémée 1er l'emporte sur Démétrios fils d'Antigone.

IIIe siècle :

*C'est au troisième siècle avant notre ère que le vocable “Hébreux” est remplacé par le vocable “Juifs” dérivé de Judéens, habitants de la Judée. La Judée elle-même étant le territoire occupé par les descendants de Juda, un des douze fils de Jacob, on a donc l'enchaînement suivant : Juda < Judée < Judéens < Juifs.

Du IIe siècle avant notre ère au IIe siècle de notre ère:

*165 : révoltes des Maccabées suite à l‘érection d‘un autel à Zeus dans le temple (1erlivre des Maccabées I-54), les Juifs retrouvent leur indépendance

*63 : Pompée conquiert toute la région jusqu’à l’Euphrate, il laisse un roi aux juifs pour les représenter auprès de l’autorité romaine

*de -37 à -4 : règne d'Hérode 1er le Grand roi de Judée : En -40 les Parthes avaient envahi la Judée et s'étaient emparés de Jérusalem. En décembre -40, le Sénat romain proclame Hérode roi de Judée. Avec l'aide des Romains, Hérode reprend le territoire aux Parthes et Jérusalem en -37. Cet Hérode fut successivement l'ami d'Antoine puis d'Auguste. Il se distingua par de grandes constructions dont la restauration du temple à partir de -20 (le “mur des lamentations”, dernier vestige du temple de Jérusalem, date de la période d'Hérode); et aussi par une victoire sur les Arabes. En -32, il y eut un terrible tremblement de terre en Judée qui fit d'importants dégâts dont 30.000 victimes humaines. Mal informés, les Arabes crurent qu'ils pouvaient s'emparer de la Judée sans coup férir. Voici ce qu'écrivit Flavius Josèphe (guerre des Juifs, livre I-371) : “ A ce moment, la renommée, qui dans les calamités grossit toujours le mal, poussa les Arabes à plus d'audace : s'imaginant que toute la Judée était en ruines et qu'ils n'avaient plus qu'à prendre possession d'une contrée abandonnée, ils s'y précipitèrent après avoir immolé les députés que les Juifs leur avaient envoyés” Hérode mit l'armée arabe en déroute après en avoir massacré 12.000 combattants et en avoir fait prisonniers 4.000.

*de vers-5 à vers 30 : Vie de Jésus “de la lignée de David” (évangile selon St Luc 2), naquit à Béthléem comme le roi David.

Jésus est condamné à mort par Ponce Pilate Procurateur romain et crucifié par une cohorte romaine. Début du Christianisme

* en 66 de notre ère : révolte des Juifs contre les Romains

*8 septembre 70 : Titus s’empare de Jérusalem, le temple est à nouveau détruit et la population est massacrée. A noter qu'avant l'arrivée des Romains, différentes factions avaient commencé à s'entre-tuer à Jérusalem. Voir Flavius Josèphe : « Guerre des Juifs, livres 4 et 5 ». Tacite (auteur latin du 1ersiècle de notre ère), écrit dans ses « Histoires » livre 5 que Titus reçut le renfort « d’une troupe solide d’Arabes que la haine habituelle entre peuples voisins animait contre les Juifs ».

De même, Flavius Josèphe dans “Guerre des Juifs” (livre I-88) écrit à propos d'Alexandre Jannée qui avait recruté des mercenaires vers l'an 100 avant notre ère : “ Il n'admettait pas de mercenaires syriens, à cause de leur haine naturelle pour la race juive”. Dans la Bible, dans le livre de Jérémie (prophète situé au septième siècle avant notre ère) on trouve déjà un “oracle contre les tribus arabes”. (Jéremie 49)

*73 : les derniers résistants juifs retranchés dans la forteresse de Massada (au bord de la mer morte) sont vaincus.

*117 et 132 : nouvelles révoltes des Juifs dans tout l’empire contre les Romains. Juifs et Chrétiens se séparent définitivement, les Chrétiens n’ayant pas pris part à la révolte.

*135 : Hadrien reprend Jérusalem. Il fait raser totalement la ville, lui donne un nouveau nom qui ne subsistera pas et interdit Jérusalem aux Juifs. La Judée change de nom et devient la Palestine (qui en terme d’étymologie veut dire territoire des Philistins, d‘où dérive également le nom « Palestiniens«, mais avant la création de l’état d’Israël en 1948, le nom de Palestiniens était donné aux Juifs installés dans ce qui deviendra l’état d’Israël ). Dispersion des Juifs.

Fin du IIIesiècle : *L’empereur Dioclétien décide de partager l’Empire en 2. La Palestine tombe sous la coupe de l’Empire Romain d’Orient

VIIesiècle :*614 : les Perses prennent la Palestine aux Byzantins.

*années 610 : A La Mecque, Mahomet raconte qu’une nuit, l’ange Gabriel est venu le chercher, l’a fait monter sur une monture nommée Al Bouraq. Cette monture a emmené Mahomet à Jérusalem (il y a 1.500 Kms entre La Mecque et Jérusalem), puis de Jérusalem, Al Bouraq a conduit Mahomet au Ciel où il a rencontré Dieu avant de revenir à La Mecque. Dans le Coran, la sourate XVII intitulée « Le voyage nocturne » est consacrée à cet événement. Le premier verset est ainsi libellé : « Gloire à celui qui a fait voyager de nuit son serviteur de la mosquée sacrée à la mosquée très éloignée.. ». Pour les Musulmans, la mosquée sacrée désigne La Mecque, et la mosquée très éloignée Jérusalem. Un autre verset du Coran précise qu’au Ciel, Dieu se tenait à moins de 2 portées d’arc de Mahomet. Ce passage de Mahomet par Jérusalem avant d’aller au Ciel sert de prétexte aux Musulmans pour déclarer que Jérusalem est une ville sacrée pour eux.

*630 : Les Byzantins (Héraclius 1er) reprennent Jérusalem aux Perses

*638 : Les Arabo-musulmans s’emparent de Jérusalem. Sur l‘emplacement du temple de Salomon, ils construisent le dôme du Rocher mis en chantier en 690 et la mosquée Al-Aqsa mise en chantier en 705. ( Al-Aqsa veut dire « éloignée«  en arabe ce qui est encore une référence au voyage nocturne). Mahomet a quitté La Mecque en juillet 622 et il est mort à Médine en juin 632. On voit donc que de son temps, les Musulmans n’avaient pas encore mis les pieds à Jérusalem, et qu’il ne pouvait pas y avoir de Mosquée dans cette ville. Le motif pour lequel les Musulmans font de Jérusalem une ville sainte n’a donc aucune consistance historique.
Période des croisades:*1009 : A Jérusalem, les musulmans détruisent l’église du saint Sépulcre construite sous l’Empereur Constantin (au début du IVè siècle)

*15 juillet 1099 : Jérusalem tombe aux mains des Croisés, instauration d’un royaume chrétien à Jérusalem

*20 octobre 1187 : Saladin reprend Jérusalem

XIVe siècle: *juillet 1302 : début de l'empire ottoman, qui prend rapidement le contrôle de tout le monde musulman.

XVIe siècle :*1516 : la Palestine devient une province ottomane

*1535 : François 1er obtient de Soliman le Magnifique que la garde des lieux saints (Jérusalem, Bethléem) soit confiée à des moines latins. Cela servira de motif 3 siècles plus tard à la guerre de Crimée.

*1555 : Charles Quint obtient l’autorisation de faire reconstruire l’église du saint Sépulcre.

XIXe siècle:*1er mars 1881 : à Saint Petersbourg, le tsar Alexandre II est assassiné par des anarchistes, mais cela sert de prétexte à des pogroms contre les Juifs. En mai 1882, le tsar Alexandre III prend des mesures pour expulser les Juifs de Russie. 2 millions de Juifs russes s'expatrient vers les Etats-Unis et l'Europe occidentale et 70.000 partent pour la Palestine où ils se heurtent immédiatement à l'hostilité violente des Arabes.

* 1896 Théodore Herzl Président de l'organisation sioniste mondiale publie un livre intitulé “L'Etat juif”, où il réclame la création d'un état juif.

*29 août 1897 : lors d’un congrès juif à Bâle, Théodore Herzl propose de « créer pour le peuple juif un foyer en Palestine garanti par le droit public »

XXe siècle :*1909 : fondation du premier kibboutz sur les rives du lac de Tibériade

*guerre de 1914/1918, en octobre 1914, l'empire Ottoman s'allie à l'empire allemand et à l'empire austro-hongrois.

*22 novembre 1914 : débarquement britannique à Bassorah et 14 octobre 1915 : débarquement anglo-français à Salonique, ouvrant un front sud à la guerre

*9 mars 1916 : à Londres; signature d'un accord secret (connu sous le nom “d'accord Sykes-Picot”) entre la France et la Grande-Bretagne, délimitant leur zone d'influence respective au Proche-Orient dans la perspective de l'écroulement de l'empire ottoman. L'histoire du XIXe siècle est en grande partie celle du déclin de l'empire ottoman. Sur ce sujet voir : “Les Ambassades de Moustapha Réchid Pacha à Paris” de Bayram Kodaman, ouvrage édité et imprimé à Ankara en 1991 par la Société d'Histoire Turque.

* 2 novembre 1917 : Lord Balfour Ministre britannique des affaires étrangères se déclare favorable à l’implantation d’un foyer national juif en Palestine. Cette déclaration fut intégrée dans le traité de Sèvres signé le 10 août 1920 entre les vainqueurs de la guerre de 14 et la Turquie.

*début décembre 1917 : création de la Légion juive par Jabotinsky, qui combat les Ottomans dans la vallée du Jourdain. Cette Légion fait suite à un premier corps d'armée juif qui avait combattu les Ottomans à Gallipoli en 1915

*9 décembre 1917 : l'armée britannique s'empare de Jérusalem, qui comme tout le proche-orient appartenait à l'empire ottoman depuis plusieurs siècles. Cet empire avait unifié toute la région où les nationalités avaient par conséquent disparues. Ce rappel est à mettre en perspective avec les revendications nationalistes des différents peuples de la région du Proche-Orient et notamment des Palestiniens.

*28 avril 1919 : fondation de la S.D.N. (Société des Nations) dont le siège est à Genève

*24 avril 1920 : sous l'égide de la S.D.N., conférence de San-Remo qui confie aux Français un mandat de gestion sur le Liban et la Syrie, et aux Britanniques un mandat de gestion sur ce qui correspond aujourd’hui à la Palestine, l‘état d‘Israël, la Jordanie et l‘Irak. En fonction de la déclaration Balfour de 1917, les Britanniques acceptent l’immigration juive, mais comprenant très vite les problèmes posés, ils prennent des mesures pour stopper l’arrivée de Juifs. (ce n'est qu'en 1946 que la France abandonne son mandat sur le Liban et la Syrie, tandis que l'Irak devient indépendant dès 1930 et la Jordanie en 1946)

*1920 : création de la Haganah à Jérusalem; organisation clandestine chargée d'assurer la protection des colons juifs contre les attaques des Arabes. Cette Haganah sera fusionnée en 1948 avec l'Irgoun et le groupe Stern (autres organisations clandestines) pour former Tsahal, l'armée israélienne.

*8 mai 1921 Amin al-Husseini est nommé “Mufti de Jérusalem” (jurisconsulte) par les autorités anglaises, malgré qu'il ait participé à des massacres de Juifs à Jérusalem le 4 avril 1920 (jour de la Pâque juive cette année là).

*1er novembre 1922 : En Turquie, abolition du sultanat par Mustafa Kemal (Atatürk)

*29 octobre 1923 : proclamation de la République turque

*4 mars 1924 : abolition du califat par Atatürk.

*1er août 1925 : ordonnance britannique créant une citoyenneté palestinienne

*1928 : création au Caire “des Frères Musulmans” par Hassan al-Banna (grand-père maternel de Tariq Ramadan)

*fin août 1929 : les Arabes massacrent des civils juifs dans plusieurs villes dont Jérusalem, Tel Aviv, Safed, Motza et surtout Hébron où 67 civils dont des femmes et des enfants sont massacrés. A Hébron, les juifs survivants à ce massacre doivent s'enfuir. Les Arabes s'emparent de leurs maisons et de leurs biens. Il faudra attendre la guerre des 6 jours en 1967 pour que des Juifs puissent revenir à Hébron.

*1933 : le 30 janvier à Berlin, Adolf Hitler est nommé chancelier, dès le 20 mars est ouvert le premier camp de concentration (celui de Dachau) et le 14 juillet, le parti nazi est déclaré parti unique en Allemagne.

*octobre 1933 : grève générale des Arabes contre l'immigration juive en Palestine

*15 septembre 1935 : premières lois anti-sémites en Allemagne

*21 avril 1936 : les quartiers juifs de Jaffa et Tel-Aviv sont incendiés par les Arabes.

*7 juillet 1937 : devant la multiplication des attaques sanglantes de Juifs par les Arabes, une commission britannique présidée par Lord William Robert Peel propose de diviser la Palestine en 3 entités : un état juif, un état arabe et une zone neutre contrôlée par les Britanniques et comprenant Jérusalem et Bethléem.

*21 août 1939 : un navire le “Patria” parvient à Tel-Aviv avec à son bord 850 juifs venant d'Europe. Ils sont arrêtés et internés par les Britanniques.

*28 novembre 1941 : A Berlin, Adolf Hitler reçoit Amin al Husseini Grand Mufti de Jérusalem, puis en juillet 1942, il reçoit Al-Gailani premier ministre irakien. Les Allemands espèrent utiliser les Arabes pour ouvrir un nouveau front contre les Britanniques qui contrôlent une partie du Proche Orient. Dès avril 1941, les Allemands avaient commencé à livrer des armes et des financements aux Arabes, ce qui entraîna des épisodes armés contre les Anglais mais n'eut pas l'effet escompté par les Allemands. De leur côté les Arabes espéraient en cas de victoire allemande, l'indépendance des pays qui avaient été placés sous gestion de la France ou de la Grande-Bretagne, ils espéraient aussi l'aide des Allemands pour éliminer les Juifs. Dès le 9 mai 1941, Al Husseini avait lancé un appel au djihâd contre les Anglais et en 1942, il avait rencontré à Berlin Eichmann et Himmler pour mettre au point l'extermination des Juifs. Une délégation arabe visita même un camp d'extermination (voir “Croissant fertile et croix gammée” de Cüppers et Mallmann éditions Verdier septembre 2009).

*20 janvier 1942 : “conférence” de Wannsee à Berlin sur la “solution finale”. Plusieurs millions de juifs seront tués jusqu'à la chute du régime nazi en 1945.

*mai 1942 : Amin al Husseini recrute des volontaires arabes qui constituent la 13° division de montagne de la waffen SS et combattent aux côtés des nazis.

*1942 : les Anglais qui avaient jusqu'à cette date limité les droits des Juifs pour ne pas déplaire aux Arabes, changent d'attitude. Devant la percée de Rommel vers l'Egypte, la propagande nazie au Proche-orient appelant les Arabes à combattre les Britanniques et l'évidence de la faveur des nazis auprès des populations arabes, les Anglais recrutent massivement des volontaires juifs pour renforcer leurs armées au Proche-Orient.

*18 décembre 1942 : lors de l'inauguration de l'Institut islamique de Berlin, Amin Al Husseini déclare : “ Les Juifs et leurs complices font partie des ennemis jurés des Musulmans... L'influence juive règne partout en Angleterre comme en Amérique, c'est la même influence juive que l'on trouve derrière le communisme impie... Les ennemis invétérés des Musulmans sont les Juifs et leurs alliés anglais, américains et bolcheviks.”

*1945 des pays arabes aident les chefs nazis à fuir l’Allemagne. (Réseau Odessa). Par ce réseau, de nombreux nazis parviennent à échapper au tribunal de Nuremberg, soit en se réfugiant en Amérique du sud, spécialement en Argentine, soit dans les pays arabes, surtout en Egypte. Dans ce pays, ce fut Johann von Leers, ancien adjoint de Joseph Goebbels, qui organisa l'arrivée des nazis, après avoir lui-même prit le nom d'Omar Amin. Beaucoup de ces anciens nazis furent employés par les autorités égyptiennes dans des organismes de propagande et d'actions anti-juives et anti-sionnistes.

*22.3.1945 : Création au Caire de la Ligue Arabe. Dès sa fondation cette ligue proclame la nécessité de détruire l’état d’Israël avant même sa création.

*11 juillet 1947 : Un navire (l'Exodus) quitte le port de Sète avec à bord 4500 immigrés juifs (dont beaucoup de rescapés de la Shoah) qui veulent se rendre en Palestine. Le navire est arraisonné par la marine anglaise le 18 juillet et les occupants ramenés jusqu'en Allemagne par les Anglais.

*29 novembre 1947 : délibération de l’ONU prévoyant le partage de la Palestine entre 2 états, l'un de 14.100 kms2 pour les Juifs et l'autre de 11.500 kms2 pour les Arabes.

*14 mai 1948 : fin du mandat de gestion des Britanniques qui se retirent de Palestine. 1erjour de l’existence du nouvel état d’Israël. David Ben Gourion devient le premier Premier Ministre d'Israël. Le jour même l'URSS et les USA reconnaissent le nouvel Etat d'Israël. Selon un rapport britannique de 1947, 560.000 arabes vivaient dans le territoire que l’ONU concède au nouvel état d’Israël. Selon un autre rapport du Comte Bernadotte daté du 16 septembre 1948, ce sont 501.000 arabes qui vivaient sur ce territoire, dont 141.000 sont restés en Israël tandis que 360.000 autres ont préféré partir, principalement vers la Jordanie. A l’occasion des conflits ultérieurs, Israël a pu agrandir son territoire, ce qui a entraîné un exode supplémentaire de réfugiés palestiniens. Dès 1949, l’ONU a créé un organisme d’aide aux réfugiés palestiniens (l’UNRWA). Cet organisme fonctionne encore de nos jours. Il est alimenté par des fonds de diverses provenances dont l’Union Européennne (selon des chiffres de 2008, les pays de l'Union européenne fournissent 59% du budget de l'UNRWA, les pays de la ligue arabe : 4%!). Ont droit à l’aide non seulement les réfugiés d’origine mais toute leur descendance, ce qui fait que les bénéficiaires ne cessent d’augmenter. Ils étaient déjà 4.800.000 en 2005. Sur des chiffres de 2007, l'UNRWA employait 113 finctionnaires internationaux et 27.500 locaux tous Palestiniens ! Les médias ne parlent jamais des 900.000 juifs qui en 1948 ont été expulsés de pays arabes à l’occasion de la création de l’état d’Israël. 600.000 d’entre eux ont été accueillis dans le nouvel état. Ni l’ONU ni aucun organisme n’a jamais envisagé d’indemniser ces expulsés! Par contre, les subsides versés par l'ONU aux Palestiniens depuis plus de 60 ans représentent x fois la valeur des biens abandonnés en 1948, surtout compte tenu le l'état de ces biens en 1948, c'est-à-dire avant que les colons juifs ne les mettent en valeur

*15 mai 1948 : 5 pays arabes (l'Egypte, l'Irak, le Liban, la Syrie, la Jordanie) entrent en guerre contre le nouvel Etat d’Israël. Les Soviétiques fournissent des armes à Israël

*20 mai 1948 : l’ONU dépêche le comte Folke Bernadotte (Suédois, neveu du roi de Suède Gustave V) comme médiateur. Celui-ci obtient une trève qui prend effet le 11 juin 1948, mais les combats reprennent dès le 8 juillet, malgré la disproportion des forces, les Israéliens parviennent à contenir les armées arabes et sauvent l’existence de leur état. Un armistice est signé le 20 juillet 1949.
*17 septembre 1948 : Le comte Folke Bernadotte mandaté par l’ONU et le colonel français Sérot qui l’accompagnait sont assassinés par 3 membres du groupe Stern. Ceux-ci seront condamnés par la justice israélienne mais graciés ensuite par Ben Gourion.

*octobre/novembre 1956 : guerre israélo/égyptienne. Suite au blocus du canal de Suez, la Grande-Bretagne et la France se joignent à Israël mais doivent évacuer sur injonction des Nations-Unies, de l’URSS et des Etats-Unis.

*octobre 1959 : création du Fatah par Yasser Arafat (neveu d’Hamin al Husseini).

*29 mai 1964 : création de l’OLP (organisation de libération de la Palestine) à l’initiative de la Ligue Arabe.

*5 au 10 juin 1967 : guerre des 6 jours : Israël vainqueur d’une coalition comprenant l’Egypte, la Syrie, la Jordanie et l’Iraq.

*9 septembre 1970 : des Palestiniens font sauter 3 avions de ligne qu’ils avaient détournés sur l’aéroport de Zarka en Jordanie

*12 septembre 1970 (septembre noir) : L’armée jordanienne massacre 15.000 palestiniens. Les autres Palestiniens sont expulsés de la Jordanie. Ils s’installent au Liban.

*1971 : création de l’Organisation de la Conférence Islamique

*septembre 1972 : des Palestiniens assassinent onze athlètes israéliens au J.O. de Munich. En représailles, Golda Meir (alors Premier Ministre) charge le Mossad (Services secrets) d’assassiner une liste de personnalités palestiniennes classées « terroristes «  par les Israéliens.

*octobre 1973 : guerre du Kippour : nouvelle victoire d’Israël contre une coalition comprenant l’Egypte, la Jordanie, la Syrie et l’Iraq.

*13 avril 1975 : Au Liban des Palestiniens tirent sur les Chrétiens lors de l’inauguration d’une église par Pierre Gémayel. En représailles, le jour même, des milices chrétiennes tirent sur les occupants d’un bus palestinien et font 30 victimes. puis en 1976, détruisent 2 camps palestiniens (ceux de Quarantina et de Tell el Zaatar). En représailles aux représailles, le 20 janvier 1976, les Palestiniens massacrent 750 chrétiens dans la ville de Damour et mettent la ville à feu et à sang.

*1975/1976 : les Fedayins palestiniens écrasés au Liban par l’armée syrienne.

*novembre 1977 : voyage du Président égyptien Sadate en Israël où il intervient devant la Knesset (parlement israélien)

*17 septembre 1978 : accords de « Camp David » entre l’Egypte et Israël.

*1978 : première occupation du sud Liban par l‘armée israélienne.

*1978 : Sadate président égyptien et Begin premier ministre israélien reçoivent le prix Nobel de la paix.

*1979 : 1er février : en Iran, retour de l'ayatollah Khomeiny, il prend le pouvoir le 11 février en tant que guide suprême de la révolution islamique et le 1er avril est proclamée la République islamique d'Iran.

*1979 : l’Egypte est exclue de la Ligue Arabe pour avoir signé un traité avec Israël

*1980 : la Knesset (Parlement israélien) vote une loi faisant de Jérusalem la « capitale éternelle et indivisible » de l’Etat d’Israël

*7 juin 1981 : L’aviation israélienne bombarde les installations nucléaires irakiennes à Tammouz

*6 octobre 1981 : assassinat d'Anouar el-Sadate au Caire lors d'une parade militaire, par des militaires appartenant au Jihad islamique égyptien. Omar Abdul-Rahman avait lancé une fatwa contre Sadate parce qu'il avait négocié avec Israël. Aucun chef d'Etat arabe ou musulman n'assista aux funérailles de Sadate.

*1982 : Israël restitue le Sinaï à l’Egypte.

*juin 1982 : fondation du Hezbollah au Liban par des agents envoyés par l'Iran.

*14 septembre 1982 : assassinat de Béchir Gémayel nouveau Président de la République au Liban. En représailles, des milices chrétiennes se livrent à des massacres dans les camps palestiniens de Sabra et Chatila les 16 et 17 septembre.

*18 avril 1983 : attentat contre l'ambassade américaine à Beyrouth, 63 morts et 120 blessés

*23 octobre 1983 : attentats du Hezbollah contre des casernements américains et français à Beyrouth. 241 marines américains et 58 parachutistes français sont tués. Ils étaient au Liban au titre d'une force internationale.

*1983 : violents combats au sein des Palestiniens entre les partisans d’Arafat et ceux d’Abou Moussa soutenu par l’armée syrienne. Vaincu, Arafat est contraint de quitter le Liban le 19 décembre 1983 pour la Tunisie.

*1982/1985 : Israël envahit une nouvelle fois le sud Liban.

*du 9 décembre 1987 au 11 septembre 1993 : première « Intifada » : 1.116 palestiniens sont tués par l’armée israélienne tandis que 887 palestiniens accusés de collaboration avec Israël sont tués par d’autres palestiniens.

*décembre 1987 : création du Hamas

*17 février 1988 : Au Liban le Hezbollah enlève le colonel américain Higgins , le torture et l’exécute. Le Hezbollah diffusera une vidéo montrant le colonel Higgins pendu. Ce colonel était en poste au Liban pour le compte de l’ONU.

*1989 : l’Egypte retrouve sa place au sein de la Ligue Arabe.

*1990 : L’Organisation de la Conférence Islamique publie une charte des Droits de l’homme compatible avec la charia

*13/9/1993 : accords “d'Oslo” signés à Washington entre Israël (Rabin) et l’OLP (Arafat) : reconnaissance mutuelle

*4 novembre 1995 : assassinat de Yitzahk Rabin premier ministre israélien par un extrémiste juif.

*11 au 27 avril 1996 : bombardements israéliens sur le Liban en représailles à des tirs du Hezbollah sur la Galilée.

*24 avril 1996 : L’OLP déclare supprimer de sa charte « tout ce qui appelle à la destruction d’Israël ».

*début des années 2000 : En Palestine, le cheikh Yacine promet 72 houris au paradis à chaque Palestinien qui se fait sauter dans un attentat contre Israël

*2000 : L’autorité palestinienne vote une loi faisant de Jérusalem la capitale de l’Etat palestinien

*2000 : l’armée israélienne se retire du sud Liban.

XXIesiècle : * du 28 septembre 2000 au 1ermars 2004 : seconde Intifada

*30 septembre 2000 : En France, Antenne 2 publie un reportage de Charles Enderlin en Palestine, montrant un jeune garçonnet palestinien (Mohamed Al Doura) abattu par les soldats israéliens. Dans le même reportage, le père du petit Mohamed déclare avoir été torturé par les soldats israéliens. Un citoyen nommé Philippe Karsenty balance sur Internet qu’il ne s’agit pas d’un reportage mais d’un montage réalisé de toutes pièces. Antenne 2 porte plainte en diffamation. 4 ans plus tard, la justice donne raison à Karsenty car sur le film d’Antenne 2, sur la partie non diffusée à la télé, on voit le garçonnet se relever après avoir été présenté comme mort, et après enquête, il s’avère que son père qui avait déclaré avoir été torturé par des Israéliens avait en fait été tabassé par d’autres Palestiniens et soigné dans un hôpital israélien! L’hebdomadaire « Marianne » a consacré une page entière à cette affaire (page 45 du N° du 7 au 13 juin 2008)

*septembre 2001 : conférence de l’ONU contre le racisme à Durban en Afrique du Sud. Cette conférence sert de tribune aux pays musulmans pour mettre en accusation Israël, l’Amérique et l’Occident

*27 janvier 2003 : début de la construction par Israël d’une « clôture de sécurité ».

*février 2003 : lancement du programme d'enrichissement de l'uranium en Iran.

*été 2005 : Israël se retire de la bande de Gaza.

*2005 : En Iran, Ahmadinejad est élu président de la République islamique d’Iran. Il nie la shoah et proclame : « Israël doit être rayé de la carte ». L’Iran soutient les Chiites en Iraq, le Hezbollah au Liban et le Hamas en Palestine.

*janvier 2006 : victoire du Hamas aux élections palestiniennes, ce qui entraîne une partition de fait entre la bande de Gaza et la Cisjordanie ainsi que des combats meurtriers entre Hamas et Fatah.

*25 juin 2006 : le soldat Guilad Salit (franco-israélien) est enlevé par le Hamas

*12 juillet 2006 : à la frontière israélo-libanaise, le Hezbollah tue 3 militaires israéliens et en enlève 2 autres, ce qui déclanche un conflit armé jusqu’au 14 août 2006.

*13 juin 2007 : assassinat d’un député au Liban. L’armée libanaise attaque un camp du « Fatah al Islam » au nord du Liban. 222 membres du Fatah sont tués par l’armée libanaise.

*26 décembre 2008 : tirs de missiles du Hamas sur les localités du sud d’Israël déclanchant une invasion de la bande de Gaza par l’armée israélienne. Le cessez-le-feu eut lieu le 17 janvier 2009 et fut suivi d’un retrait des troupes israéliennes

*20 au 24 avril 2009 : A Genève nouvelle conférence de l’ONU contre le racisme, conférence appelée « Durban 2 ». Lors de la séance inaugurale, Ahmadinejad, président de la République Islamique d’Iran utilisa la tribune de l’ONU pour lancer ses violentes diatribes habituelles contre Israël.

*12 juin 2009 : élections en Iran pour la présidence de la République islamique d'Iran. Ahmadinejad très minoritaire se déclare vainqueur. Les manifestations de protestations du peuple iranien sont violemment réprimées.

*nuit du 14 au 15 août 2009 : A Rafah, dans la bande de Gaza, de violents combats opposent un groupe salafiste proche d'Al Quaïda et le Hamas. Bilan : 24 morts dont le chef salafiste (le Hamas a fait sauter sa maison) et 120 blessés.

*2 mai 2011 : A Abbottabad au Pakistan, un commando U.S. parvient à tuer Ben Laden, son corps est balancé dans la mer.

*19 octobre 2011 : le soldat franco-israélien Guilad Salit enlevé par le Hamas en juin 2006 est libéré en vertu d'un accord du 12 octobre prévoyant la libération de Salit contre la libération de 1027 prisonniers palestiniens.

 

 

Sort des Juifs depuis le deuxième siècle

Après leur expulsion de Palestine sous Hadrien, les Juifs se sont dispersés un peu partout mais ont formé des communautés qui sont restées solidaires et ont conservé leur langue, leurs croyances et leurs coutumes.

Cela s’est passé à l’époque où le christianisme commençait à se développer.

L’installation de communautés juives a entraîné un peu partout de l’antisémitisme qui selon les époques et les pays fut larvé ou violent.

On peut tenter de lister quelques causes de cet antisémitisme :

*Dans la Bible, Dieu décide de faire alliance avec le peuple hébreu et de lui réserver un territoire. Les autres peuples ont dû se demander pourquoi ce peuple et pas un autre ou pourquoi Dieu a fait alliance avec un peuple particulier et pas avec tous les peuples; ce qui a entraîné des sentiments de jalousie. Pour un esprit rationnel au XXIè siècle, l’explication est d’une simplicité biblique (c’est le cas de le dire), ce sont des hébreux qui ont rédigé les textes bibliques. Ils n’allaient pas imaginer que Dieu puisse faire alliance avec les Egyptiens, les Assyriens ou les Babyloniens qui les avaient emmenés en captivité et encore moins avec les Philistins qui ont été les ennemis les plus célèbres des Hébreux!

*A partir du IVè siècle, l’idée s’est répandue dans le monde chrétien que les Juifs étaient responsables de la mort de Jésus.

*Durant des siècles, l’Eglise catholique a interdit les métiers de l’argent, ce qu’on appelle aujourd’hui les métiers de banque. Les Juifs ont exercé ces métiers. Ils ont pu prêter de l’argent avec intérêts à tous les souverains pour couvrir leurs dépenses. Ce qui leur a entraîné dans la population la réputation d’être des usuriers. Certains princes ont même confié aux Juifs le soin de collecter les impôts, ce qui, dans la population n’a pas amélioré leur image. Certains souverains qui avaient trop emprunté aux Juifs, ont réglé le problème en les expulsant ou en les envoyant au bûcher et en récupérant leurs biens. Cela a servi d’exemples à la population qui dans les moments critiques (famines, épidémies, dont la célèbre peste noire etc) a transformé les Juifs en boucs émissaires et s’est livrée à des pogroms. Et ce non seulement dans les pays chrétiens mais également dans les pays musulmans, et même en Andalousie que beaucoup veulent nous présenter comme une zone de grande tolérance, oubliant d’abominables massacres de Juifs par des Musulmans comme à Grenade en décembre 1066. Sans parler du statut de « dhimmis » (statut inférieur), imposé aux Juifs et aux Chrétiens dans tous les pays musulmans au fur et à mesure de la conquête.

*Au VIIè siècle, Mahomet, dans sa période de Médine a été violemment anti-juifs et a fait décapiter des Juifs par centaines, mais pas les femmes qui faisaient partie des biens des Juifs répartis à titre du butin parmi ses guerriers. Cela faisait des ventres supplémentaires pour « fabriquer » de futurs guerriers. A chaque distribution de femmes juives, le « saint prophète » n’omettez pas de se prendre une des plus belles femmes dans sa part de butin.
*Au XVIè siècle, en Allemagne, Martin Luther fut lui aussi violemment anti-juifs et publia 3 ouvrages virulents contre les Juifs. 4 siècles plus tard, les Nazis utilisèrent naturellement les écrits de Luther dans leur propagande anti juive. Aujourd’hui encore, dans les « librairies » des banlieues des grandes agglomérations européennes, entre les cassettes de Ben Laden et les prêches de Tariq Ramadan, on peut trouver les écrits de Luther, Mein Kampf ou le Protocole des Sages de Sion. En 2003 Yasser Arafat fit publier une édition de Mein Kampf en langue arabe.

*dans l’Eglise catholique, si certains papes ou certains évêques soutinrent les Juifs, globalement le monde chrétien fut longtemps anti-juifs. Rappelons seulement qu’en 1215, au quatrième concile de Latran, sous le pape Innocent III, l’Eglise catholique imposa à tous les Juifs d’Europe le port d’un signe distinctif : l’étoile jaune. Sept siècles avant les nazis!

*Les Juifs sont souvent d’excellents travailleurs. Il suffit pour s’en convaincre de constater qu’en Palestine des terrains qui étaient restés incultes pendant des siècles lorsqu’ils étaient détenus par des Arabes, sont devenus fertiles en peu d’années lorsque les Juifs s’en sont occupés. Il en va de même sur le plan intellectuel. Disons que Freud, Einstein, Marx etc étaient d’origine juive ou considérons le nombre de Juifs qui ont obtenu un prix Nobel. Ces dispositions sont peut-être dues à l’habitude de l’étude et de l’interprétation des textes bibliques. Mais cela a entraîné souvent la jalousie des autres peuples. La réputation d'excellents travailleurs des Israélites n'est pas nouvelle. Ainsi, par exemple Flavius Josèphe écrit au premier siècle de notre ère (“Les Antiquités Juives” livre II 201/202), pour expliquer pourquoi les Hébreux sont devenus les esclaves des Egyptiens : “ Les Egyptiens...finirent par être indisposés à l'égard des Hébreux, par envie de leur prospérité. Ils voyaient en effet que la race des Israélites florissait, se distinguant par d'abondantes richesses grâce à sa vertu et son ardeur à la tâche, et ils jugèrent que cette croissance était à leur propre détriment...”

*Le résultat de tout cela est que durant des siècles, dans beaucoup de pays des lois spéciales limitèrent les droits des Juifs. Ils n’avaient par exemple pas le droit d’exercer certaines professions ou pas le droit d’employer des Chrétiens, ou pas le droit d’acheter des terrains ou devaient être confinés dans certains quartiers (appelés ghettos), etc

*Globalement les Juifs furent l’objet d’édits d’expulsion de Grande-Bretagne au XIIIè siècle, de France et d’Allemagne au XIVè siècle, d’Espagne, du Portugal et d’Autriche au XVè siècle. Ils se réfugièrent là où ils pouvaient être accueillis et spécialement en Pologne et dans les pays baltes.

*en 1579, lorsque la Hollande obtint son indépendance, elle fut le premier pays a accorder aux Juifs les mêmes droits qu'aux autres citoyens. Ce furent ensuite les Etats-Unis au moment de la déclaration de leur indépendance en 1776, puis la France en août 1789. Au fur et à mesure que les troupes révolutionnaires puis impériales étendirent leur influence en Europe, la France exigea des autres pays la fin des discriminations envers les Juifs. Mais après le 18 juin 1815 (Waterloo), par réaction, beaucoup de pays reprirent et même amplifièrent les mesures contre les Juifs. Cependant au cours du XIXè siècle, les uns après les autres, les pays abolirent les discriminations envers les Juifs, tout au moins jusqu’à l’arrivée au pouvoir des nazis.

*L’inquisition, spécialement en Espagne et au Portugal au temps du sinistre Torquemada, prétendit convertir les Juifs de gré ou de force. Beaucoup de Juifs émigrèrent alors d’Espagne et du Portugal vers le Brésil surtout entre les années 1624 et 1654, période durant laquelle les Hollandais avaient pris le Brésil aux Portuguais. Lorsque les Portuguais reprirent le Brésil, l’Inquisition vint pourchasser les Juifs au Brésil. Beaucoup de ceux-ci émigrèrent alors vers la ville de New-Amsterdam fondée par les Hollandais en Amérique du Nord. Cette ville prendra le nom de New-York lorsque les Anglais en 1664 prendront le territoire aux Hollandais. J.D. Avril 2009, dernière mise à jour : 24 octobre 2012

 

P.S. Note méthodologique : Pour une grande partie des événements et des personnages de l'Ancien Testament, on a pas de confirmation historique. Cependant, ces histoires existent dans la Bible des Chrétiens (Catholiques, Orthodoxes et Protestants), dans la Bible Hébraïque, et même en grande partie dans le Coran, même si c'est de façon déformée. Réelles ou pas, ces histoires influencent les Humains. De même que la guerre de Troie, réelle ou imaginaire, fait partie de l'histoire grecque, ou que Romulus et Rémus font partie du passé de la Rome Antique, l'Ancien Testament fait partie de l'histoire d'Israêl. C'est pourquoi nous avons pris en compte les textes bibliques. Les personnes intéressées par une confrontation entre textes bibliques et archéologie, peuvent lire : “La Bible dévoilée, les nouvelles révélations de l'archéologie” d'Israël Finkelstein et Neil Asher Silberman chez Bayard octobre 2008.

 

 

 

 

 

 

David et Salomon sur mosaïque au musée Saint Marc à Venise

David et Salomon sur mosaïque au musée Saint Marc à Venise

Abraham sur mosaïque XIVe siècle au musée Saint Marc à Venise et Moïse sauvé des eaux, tableau de Nicolo Grassi début XVIIIe siècle à la Ca' Rezzonico à Venise

Abraham sur mosaïque XIVe siècle au musée Saint Marc à Venise et Moïse sauvé des eaux, tableau de Nicolo Grassi début XVIIIe siècle à la Ca' Rezzonico à Venise

Repost 0

Présentation

Recherche

Liens